Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

14 octobre 2014 2 14 /10 /octobre /2014 12:20

Pour de bon, l'automne est là....

Il pleut. Alors je ne vous pose pas la question, parce que vous connaissez la réponse !

Oui, je cuisine....

J'avais mis hier un beau filet de morue à dessaler.Environ 500 grs.

En changeant l'eau plusieurs fois, bien sûr.

 

 

IL PLEUT….A L'EAU LA MORUE !

J'ai pris trois blancs de poireaux, que j'ai lavés et coupés en rondelles.Dans une cocotte en fonte, un peu d'huile d'olive, et je fais "suer" les poireaux, à petit feu.Je rajoute un oignon coupé en tranches fines. ça ne doit pas roussir!

A ce moment je saupoudre d'une cuillerée à soupe de farine.Et j'ajoute du coulis de tomate "maison" , un gousse d'ail épluchée, du laurier-une feuille- .

Pendant ce temps là, j'ai fait pocher ma morue.

C'est à dire que je l'ai mise (hord du feu) dans de l'eau bouillante,je mets un couvercle et je la laisse 10 mn dans le "bain"....

Je pose la morue égouttée sur le coulis, et j'ajoute une dizaine d'olives noires dénoyautées....

IL PLEUT….A L'EAU LA MORUE !

Après je  laisse mijoter 20 à 30 mn sans couvrir.

Ma mémé faisait cette recette en mettant de la morue frite.

Pour que ce soit moins gras je préfère comme ça....

C'est très bon aussi!

 

IL PLEUT….A L'EAU LA MORUE !

Il existe un joli poeme , d'un Provençal nommé Bourelly, qui dit , en se terminant:

Nouéstei gènt travaiadou

que forço li es de faire mince,

n'en manjon, pèr lia lei doui bout ...

 

Ce qui se traduit par

Nos travailleurs

qui sont contraints de vivre au plus juste

en mangent...pour joindre les deux bouts ...

 

Mais ceci date de l'époque où la "marlusso" était le plat des pauvres...

Maintenant, allez en acheter. 

Vous en aurez "le goût" !

Vite, je file surveiller une belle brioche que je "hume" dans mon four...

 

Bon appétit dit mémé 

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 16:02

Qu'on le veuille ou pas, le temps s'écoule et passe

(trop vite !) . Même si nous avons des températures estivales, l'automne est là ...et bien là!

Ce matin, samedi, nous avons pris le ciel sur la tête!

Et de l'eau, en voulez vous? en voilà!

Comme les vendanges sont terminées, on se dit  "ça va faire pousser les pignés! "

Et en effet les cèpes et les oronges sont au rendez vous...

 

C'EST L'AUTOMNE...
C'EST L'AUTOMNE...

Tout le monde s'active avant la mauvaise saison...

On rentre les courges

C'EST L'AUTOMNE...

les chats qui craignent l'humidité commencent à se percher....

On grapille les dernières mûres....

Les oies de Jeanne se font des bisous...

Devant les "amours en cage"

C'EST L'AUTOMNE...
C'EST L'AUTOMNE...
C'EST L'AUTOMNE...
C'EST L'AUTOMNE...

Au marché du vendredi, on rencontre quatre générations qui profitent de la douceur du temps. Lyla, sa maman Marie Pierre, sa grand mère Martine, et son arrière grand mère Eliane....

 

C'EST L'AUTOMNE...

Parfois il faudrait que le temps ralentisse, comme cet escargot...

C'EST L'AUTOMNE...

 Les  vieilles photos nous font , hélas, constater la réalité! celle ci, prise en 1993..

Presque vingt ans. 

C'était hier....

Le temps est passé comme un fou.

Et nous sommes devenus vieux....

cliquez sur l'image pour l'agrandir.

cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Ouh! l'automne ne me va pas! 

Je deviens mélancolique....

Allez, demain ça ira mieux!

Gros bisous le monde.

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
8 octobre 2014 3 08 /10 /octobre /2014 18:32

Quand j'étais une petite fille,j'étais collée en permanence aux jupes de ma chère mémé.

Je n'ai pas de robe ..et encore moins de jupe dans mon armoire, mais ma pichounette se colle dés qu'elle peut à mes pantalons de treillis...

On en fait des choses , toutes les deux! On parle, on rit, on va aux courses, on cuisine, on partage l'amour des sucreries... et on va au jardin , où à la campagne.

Vous pensez bien que je me régale de l'entendre blaguer.

Dimanche, nous sommes parties accaner des amandes.

Ma copine Isabelle m'avait donné l'autorisation, donc nous voilà sous les amandiers...

LES PRINCESSES….

Pauvre de nous! Ils sont bien hauts!

J'avais promis de lui en ramener. Mais je crois que nous devrons reconduire l'opération!

Je vous explique le pourquoi....

Nous avions pris une canne..Mais elle était trop courte!

LES PRINCESSES….

Donc, nous voilà sous l'amandier.

On nettoie la grosse pierre:

LES PRINCESSES….
LES PRINCESSES….

je déplie un vieux drap (nous étions "équipées" !) et je fais tomber quelques amandes.

Alors Lily me dit : "mémé, j'ai une de ces faims! " (ce que je traduis par : je veux manger les amandes...)

Bon, voilà une pierre, casse tes amandes; à trois ans, tu peux te débrouiller...

Elle casse, ôte la coquille, et mange...toutes les amandes !

LES PRINCESSES….

Les autres étant trop hautes, j'ai renoncé!

J'ai dit:

"Lily, tant pis, nous reviendrons..."

Elle a  répondu: "oui mémé, on est bien ici, c'est beau! On ressemble à ...deux princesses !"

LES PRINCESSES….

Voyez vous, j'ai été très contente.

D'entendre ça, et de voir que les enfants n'ont pas besoin de châteaux ni de jouets pour se sentir heureux....

LES PRINCESSES….

Il me manquait juste mon vieil ami, qui maintenant court dans le vent et les nuages.

Mais la vie c'est comme ça.

Et les princesses ne peuvent rien y changer.

 

 

Bisous le monde.

mémé 

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 14:09

Allez! je vous le dis encore une fois! quand je m'ennuie je cuisine!

Je vous entends ! On le sait mémé!

Mais bon, je le répète....

Donc, dimanche, je suis allée (soi disant) accaner des amandes avec ma petite fille Lily.

La canne étant trop courte, nous avons donc remis l'expédition à une date ultérieure...

Pour rentrer à la maison, boire un bon bol de chocolat et regarder les dessins animés...

C'est ça la vie de mémé!

Après, j'ai pensé à cuisiner.

Alors nous sommes descendues à la remise chercher une jolie courge.

Pas trop grosse, environ un kilog.

un potimaron....

Les inventions de mémé

j'ai ouvert un "chapeau" et j'ai ôté les graines avec une cuillère à soupe. C'est tout! je n'ai pas creusé .... Puis j'ai versé à l'intérieur un sachet ( c'est un peu trop, 3/4 du sachet doivent suffire) de "risotto aux cèpes" ...ces sachets de risotto que l'on trouve en super marchés . Il suffit normalement de rajouter de l'eau.

Au lieu de mettre de l'eau, j'ai versé du lait. Jusqu'au ras du "chapeau" de la courge.

Hop ,on remet le chapeau et on pose dans un plat, avec un peu d'eau au fond, pour que la courge cuise sans brûler.

Au four, température basse , th 5 maximum; on laisse au moins une heure, en surveillant. Je dis ce que j'ai fait, parce que c'était un essai.

Les inventions de mémé

voilà ce que ça a donné. Je pensais "ça va être sec" alors j'ai rajouté du râpé et un peu de crème et j'ai remis le petit chapeau, pendant que c'était encore chaud.

C'est resté comme ça un bon quart d'heure....

Les inventions de mémé

Et puis, avec pépé on a décidé de goûter...
J'ai dit: on verra bien !!!

Pour voir, on a vu! On s'est régalés!

C'était vraiment très bon! la courge fondante...

Le risotto cuit à point...

Pour un coup d'essai , ce fut une réussite!

Quand je vous le dis que je suis la reine des courges!

Bisous le monde!

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 20:52

L'Automne est la saison que je préfère !

On n'a plus la grosse chaleur de l'été , et il ne fait pas encore froid...

Enfin, tout est relatif, parce que cette année, l'été qui ne voulait pas venir , ne veut plus partir. 

Et c'est pas si mal, après tout.

Le matin, un peu de brouillard, la nèblo, comme on dit en Provence.

Et aussi de merveilleux nuages....

COULEURS D'AUTOMNE...
COULEURS D'AUTOMNE...
COULEURS D'AUTOMNE...

Aux champs, les pigeons font un festin , dans les jardins .

 

COULEURS D'AUTOMNE...

Les premières colchiques sont là, et les premiers "frounzi" aussi (les cèpes).

COULEURS D'AUTOMNE...
COULEURS D'AUTOMNE...
COULEURS D'AUTOMNE...

le "bois joli" balance ses jolis coeurs roses au gré du vent...

Et les feuilles commence à tomber. Merci Nicole pour ta jolie photo d'eau et de feuille!

COULEURS D'AUTOMNE...
COULEURS D'AUTOMNE...

les beaux fruits de l'été s'en vont.

On va "accaner" les bonnes amandes, et faire du nougat, peut être....

 

COULEURS D'AUTOMNE...
COULEURS D'AUTOMNE...

un gros bisou le monde!

je file aux plumes!

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
1 octobre 2014 3 01 /10 /octobre /2014 19:01

Ma fille m'envoie un lien sur un site qui s'appelle "Cakes in the city", et qui parle de pommes enrobées dans de la pâte brisée...et ça s'appelle Douillons aux pommes.

Je vais voir et j'essaie!

Mamma mia! c'est très bon!

Alors voilà la photo de ma réalisation...Je l'ai baptisée "Pommes en chemise" ...

ça m'agrade mieux!

POMMES EN CHEMISE

la recette est simple.

on préchauffe le four à 180 °

(chaleur ventilée)

puis:

 

Vous mélangez 50 grs de noisettes ou d'amandes concassées à 50 grs de sucre roux, puis une cuillère à café de cannelle en poudre, le zeste finement râpé d'une orange bio,

(je n'en avais pas, j'ai mis deux cuillères de fleur d'oranger )

Vous épluchez 4 petites pommes golden , et vous évidez le centre, que vous remplissez du mélange précédent.

Vous entourez de pâte brisée chaque pomme et dans les chutes, vous faites des "feuilles"! c'est joli!

Un petit coup de pinceau avec un jaune d'oeuf pour dorer.

Et au four , 25 mn.

J'ai confectionné ma pâte brisée (maison ) , elle a un peu "craqué" à la cuisson,mais si vous en prenez une au supermarché , c'est sans doute plus facile..

 

Gros bisous de mémé.

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
29 septembre 2014 1 29 /09 /septembre /2014 14:39

L'automne....

La saison des vendanges, avec son cortège de tracteurs et de machines à vendanger.

Le raisin est beau, la récolte sera bonne...

Les dames sont de plus en plus nombreuses à conduire les tracteurs.

Et c'est bien! Je me souviens quand on a commencé, avec Angèle, Danielle, dans les années 80...Les hommes nous regardaient en riant sous cape...

Et puis c'est devenu normal. Certainement un changement dans le bon sens des mentalités...

Je ne vous dis pas quand j'ai passé mon permis poids lourds en 1968....

On partait en Italie avec pépé. Et son 38 tonnes. En France, ça allait, mais en Italie!

Les hommes en laissaient tomber leur mégot, bouche bée...

Faut dire qu'en ce temps là, j'étais "pin up".... Mais revenons à nos ...raisins!

Et à nos dames tractoristes: Isabelle et

Marie-Catherine

EN VENDANGES
EN VENDANGES

Et il y en a d'autres! Les hommes aussi sont sur le pont!

En tracteur , et sur les machines.

Comme il fait encore très chaud, Pédro se promène en short.Il perfectionne son bronzage!

Didier, le soir, lave la benne de son tracteur....

Tandis que notre président Laurent, est "au four et au moulin"! Il supervise sa récolte et la bonne marche de la cave..Du beau travail ! 

EN VENDANGES
EN VENDANGES
EN VENDANGES

cette année, je ne suis pas montée à la coopérative...

le coeur n'y est pas.

Je languis un peu de ma Catounette.

Je pense à mes copains Paul et Tartine qui sont malades ...

Et à Claude , parti vendanger les vignes du Seigneur.....

EN VENDANGES
EN VENDANGES
EN VENDANGES
EN VENDANGES

Les raisins sont magnifiques...

Je prie pour que tout se passe bien.

 

Bisous de mémé, paysanne un jour, paysanne toujours....

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
28 septembre 2014 7 28 /09 /septembre /2014 13:07

De tous temps, la rue des Boyers (c'est là que je suis née, vous le savez depuis que je vous le rabache !) a été fleurie...

Je me souviens des pots de fleurs que les dames mettaient devant leur porte. Oh, ce n'était pas le luxe, ni des fleurs de riches, mais c'était joli..

Et quand les conscrits passaient le conseil de révision, ils les dérobaient pour les mélanger sur le parvis de l'église. Au matin, c'était le cirque pour savoir quel pot appartenait à qui !

Ma maman avait beaucoup de plantes dites "succulentes", des "porcelaines", des cheveux de Sainte Thérèse, enfin nous appelions ces fleurs comme ça!

Peut être que ce n'était pas le nom savant, mais ce n'était pas grave...

 

LES FLEURS DES BOYERS...
LES FLEURS DES BOYERS...
LES FLEURS DES BOYERS...

Donc , ces plantes étaient posées à même le sol, ou sur le rebord des fenêtres les plus basses...

Bé oui! sinon,chez nous, les jours de mistral, ça risquait de tomber sur les gens ...

Nous avions un voisin, ce brave Toussaint Blanc, que Dieu le garde en son paradis, qui avait des chèvres dans son étable....

Les jours où l'Issole débordait, c'était la fête pour les cabrettes, car c'était le seul moment où elles sortaient pour trouver refuge dans les hauteurs, sur les aires de battage du blé...

Mais pour monter aux aires, il fallait qu'elles passent devant notre maison... Et là ,mes amis, quel festin ! Elles dévoraient à belles dents les succulentes de ma mère , qui leur courait après avec son escoube!

Une fois croquées, ces pauvres plantes grasses repoussaient "de travers" . Ma mère disait toujours que les chèvres avaient "mauvaise dent" !

 

 

LES FLEURS DES BOYERS...

Maintenant, avec toutes les lois sur l'hygiène  et la peur des microbes (que nous avons supporté tant d'années sans trépasser !) il n'y a plus ni chevaux, ni chèvres dans les étables ...

Les écuries ont été transformées en garage pour les chevaux...vapeur .

Et les dames qui aimaient les fleurs ont été remplacées par d'autres dames qui aiment, elles aussi ,les fleurs ...

Ce n'est qu'une roue qui tourne. Ainsi va la vie .

Et aujourd'hui, dans ma rue des Boyers, je peux admirer les fleurs de Jeanne.
Regardez comme elle est belle avec son tablier de cuisine....

Et son élégance naturelle...

LES FLEURS DES BOYERS...

Puis ma copine Guite, fatiguée d'avoir arrosé ses fleurs, qui blague avec ma cousine Magali transportant ses pots pour faire le coulis....

LES FLEURS DES BOYERS...
LES FLEURS DES BOYERS...

Mes Boyers . La plus belle rue du monde, pour moi...

Voilà le rosier de Joséphine...

 

LES FLEURS DES BOYERS...

C'est vrai qu'en ce moment, avec les vendanges, c'est souvent difficile de la parcourir, ma rue...

Mais nos "tractoristes" sont des as! J'ai vu cette semaine un 38 tonnes boucher la rue et obliger mon ami Gilles B. a reculer , avec la remorque pleine accrochée à son tracteur, jusqu'au lavoir de la rouquette....

Comme un chef! Et avec le sourire .

croyez moi, c'était pas facile!

Voilà...

C'était un petit bout de ma vie de tous les jours!

Merci aux dames qui ont accepté que je leur "tire le portrait"!

 

Gros bisous...A ben lèù 

 

mémé ...des Boyers!

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 13:42

En voyant mon abondante récolte de cucurbitacées, je me dis :

"mémé, tu es la reine des courges! "

Mais bon, ce n'est pas un scoop! Vous le saviez déjà !

LA REINE DES COUGOURDO
LA REINE DES COUGOURDO
LA REINE DES COUGOURDO
LA REINE DES COUGOURDO
LA REINE DES COUGOURDO

Ce que vous ignorez peut être, c'est que le genre botanique Cucurbita est l'un des plus faciles à cultiver...Et si vous voulez avoir un terrain "défriché", rien de tel! A l'ombre de leur feuillage, la mauvaise herbe ne pousse pas!

Une astuce que m'a enseignée ma chère mémé qui m'a donné l'amour du jardinage...

 

 

Je vous fais de gros bisous..

mémé, la reine des cougourdo!

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
25 septembre 2014 4 25 /09 /septembre /2014 19:16

Dans une autre vie, j'ai peut - être été une fourmi....

L'été je jardine, puis à l'automne je fais des conserves...pour l'hiver !

En ce moment, je suis dans le "Coing" ....

Gelée et pâte de fruit.

La pâte de coing comme me l'a enseignée ma mémé...

 

LA FOURMIGO FAIT SA PATE DE COINGS….

Prendre des coings sains et juste les laver, ne pas les éplucher.

Les couper en quatre et les mettre dans une bassine à confiture. Couvrir d'eau et laisser cuire tant que les coings ne sont pas tendres. On doit pouvoir les traverser avec une aiguille à tricoter!

Puis on les égoutte, et on les passe au moulin à légumes...

Là, c'est la partie la moins rigolote!

Faut du muscle ....

On garde le jus de cuisson si l'on veut faire de la gelée....

LA FOURMIGO FAIT SA PATE DE COINGS….

Quand tout est réduit en purée, on pèse. La recette dit un kilog de sucre cristallisé pour un kilog de fruits passés...

On remet tout ça dans  la bassine à confiture (vidée de son jus !) et on laisse cuire 30 minutes à feu moyen en tournant sans arrêt...

 

Là, on n'a pas froid, je vous le dis!

Puis on débarasse dans des assiettes plates.

 

LA FOURMIGO FAIT SA PATE DE COINGS….
LA FOURMIGO FAIT SA PATE DE COINGS….

Sachez que la table de votre séjour va rester pleine d'assiettes pendant - au moins - une grosse semaine!

LA FOURMIGO FAIT SA PATE DE COINGS….

Bé oui! C'est un peu la panique, mais après c'est si bon!

On laisse sécher en retournant la pâte tous les trois jours, pour ne pas qu'elle moisisse.

 

Et puis, si vous avez du diabète, vous la donnez aux autres! C'est ce que je fais!

Sachez que cette pâte de coings et sa  gelée sont excellents pour les intestins!

LA FOURMIGO FAIT SA PATE DE COINGS….

Bon appétit les amis!

bisous de mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article