Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

23 novembre 2014 7 23 /11 /novembre /2014 16:24

Voici quelques douceurs pour bien commencer la semaine!

Des galettes "Normandes", au beurre salé, pour régaler Pépé, mi-Breton, mi-Normand!

Puis un gâteau de pain perdu, pour mes enfants. J'essaie de le confectionner dans le plat qu'utilisait ma maman pour le faire, mais ça ne marche pas aussi bien! 

Mais il est bon tout de même!

 

QUELQUES DOUCEURS...

Voic la recette des galettes: 

On préchauffe le four Thermostat 5 ou 6

100 grs de beurre demi sel,que l'on fait fondre dans une casserole avec 100 grs de sucre blond. On mélange avec 200 grs de farine, I/2 cuillère à café de bicarbonate, 3 cuillère à soupe de lait , un peu de vanille liquide, et on tourne jusqu'a obtenir une boule .

On étale au rouleau entre deux papiers cuisson sur 1/2 cm environ.

On découpe les galettes avec un verre retourné, assez petit, puis on cuit 12 mn ( ça dépend du four, faut surveiller!)

laisser refroidir en les posant sur un plat ou une grille dès la sortie du four.

QUELQUES DOUCEURS...

recette du gâteau de pain:

Il faut une dizaine de tranches de pain rassis ( genre flûte), un litre de lait entier,1/2 flacon de  vanille liquide, de la confiture d'abricot , 4 oeufs, 100 grs de sucre fin.

On peut rajouter des fruits confits en dés, trempés dans du rhum, si l'on aime....

On bat les oeufs avec le sucre.
Puis on fait bouillir le lait. On retire du feu et on verse petit à petit sur les oeufs et le sucre. On rajoute la vanille, la confiture et (ou) les les fruits confits.

On met les tranches de pain dans un moule , et  la préparation  liquide par dessus. On écrase bien le tout avec une fourchette, pour que le pain absorbe bien tout ça!

Cuire au bain marie , environ 40 mn, en surveillant, à 5/6....

QUELQUES DOUCEURS...

Et dans le four encore chaud, j'ai fait cuire des pommes reinettes, que j'ai agrémenté avec plein de "cochonneries" genre chocolat noir et blanc, spéculoos, caramel au beurre salé, pralinoise, enfin, tout pour le régime!

Pépé et Manu ont dit que c'était une "tuerie"....

Et moi, je les ai regardés, parce que "El Signor Diabétos" me l'interdit!

Ainsi va la vie....

Gros bisous et bonne semaine !

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 17:15

Nous avons de belles journées, ensoleillées et douces...

Mais je disais hier à ma fille, en rentrant de notre cueillette de champignons :-profitons! il y a peu de régions où le ciel est aussi serein! Et je ne croyais pas si bien dire...

La température va chuter.

Les oiseaux qui viennent depuis ce matin à mon "restaurant" qui n'ouvre que l'hiver sont un signe qui ne trompe pas...

Ils n'étaient que quatre ou cinq , et aujourd'hui, en voilà par dizaines...

Le ciel s'est brusquement durci. Comme quand le temps se met à la neige....

Alors j'alimente les "réservoirs" et tout est avalé dans la journée....

LA FROIDURE

Voici une photo que j'ai prise à midi, sur ma terrasse. Un Chardonneret élégant, pas intimidé pour deux sous, qui me regarde droit dans les yeux ,mais ne s'envole pas!

Je surveille mon chat...

On ne sait jamais!

LA FROIDURE

Il suffit juste que l'oiseau tourne le dos, il n'en ferait qu'une bouchée !

LA FROIDURE

Dans un mois , ce sera Noël.....

Alors profitons du beau temps.

Nous aurons tout le loisir de rester auprès du feu.

 

LA FROIDURE

Bisous  dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 11:55

Quelques images de mon Flassans, d'avant....

Pas de nostalgie! 

Juste parce que je n'ai guère le temps de vous pondre mes bêtises habituelles..

Et pour vous montrer, tout de même, que je pense à vous!

Mais ça, c'était avant….

Voici le garage "Roattino", où se trouve maintenant la nouvelle école...

Devant la dépanneuse , René Mathon, et son père, à droite...

Mais ça, c'était avant….

Voici l'emplacement de la salle Bernard Gavoty.

A cette époque, il n'y avait pas de déviation, et le "haut" quartier de l'église et de la placette étaient encore entiers....On distingue le poulailler de Louis Portal, et les près de Magne. A gauche, mais on ne les voit pas, se trouvaient les champs de pommiers de Mme Jean, où la jeunesse du village se donnait rendez vous!

Mais ça, c'était avant….

Sur celle ci, Notre Dame de l'Assomption en construction...Vers l'an 1900. Il n'y a pas encore le clocher, comme vous voyez!

Mais ça, c'était avant….

Là, on vient de terminer la nouvelle rivière...

Le pont de la Rouquette, près du vieux lavoir, est tout neuf...

Pas d'arbre, ça fait tout drôle!

A moins de tout raser, on ne risque plus de prendre la même photo, de nos jours!

Mais ça, c'était avant….

une dernière image...

L'entrée du village en venant de Brignoles.

On voit le garage Agasse, et l'étable des vaches de la famille Grisèri, où fut ensuite bâti le restaurant "Le Nocturne" maintenant en ruines, une véritable verrue dans le paysage...

 

Comme je vous le disais plus haut, c'était Flassans "avant"....

Gros bisous

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
17 novembre 2014 1 17 /11 /novembre /2014 11:14

Juste pour vous faire rire, parce qu'en ce moment je suis plutôt absente (!) deux photos....

 

L'une est une image prise sur le net, qui montre que certaines dames ne savent pas à quoi servent les préservatifs...

CHIGNONNEES

la seconde image, qui me fait rire tout autant, c'est une photo de ...votre vieille mémé mounico, à la veille de son mariage avec pépé, en ...1966 ! Pauvre de nous.

Avec Christiane, ma copine coiffeuse, nous faisions des essais de chignons pour le "grand jour"....

Je ne sais pas vous, mais moi ce cliché, vieux de ... quarante huit ans! ans (une paille !) me fait toujours rire.

CHIGNONNEES

Pour de bon, je vous le dis,je suis plutôt "treillis" ou blue jean's....

Gros pull "camouflage"...

Alors, je me demande si c'était bien moi, apprétée comme ça !

C'est la vie, que voulez vous....

Allez, riez bien, ça détend !

Et si ce sourire sur vos lèvres éclaire un peu votre journée, je vais me sentir un peu utile....

Gros bisous la terre !

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 20:14

Le temps, après un jeudi ensoleillé, s'est encore remis à la pluie....

Il faut de l'eau, pour les sols, pour les plantes,pour les animaux..

Mais en Provence, au bout de deux jours de pluie, quand on se rencontre, on se dit :

"Coun dé tèmp "...Je ne vous traduis pas, parce qu'en patois, c'est autorisé, mais en Français, c'est "mal parler".....

IL PLEUT, ENCORE….

Alors l'Issole fait sa folle, charrie des troncs d'arbres morts qui restent coincés au vieux pont....

IL PLEUT, ENCORE….

Partout des tapis de feuilles mortes, et des couleurs d'automne...C'est splendide.

IL PLEUT, ENCORE….

mon cactus de Noël est déjà en fleurs....

Il est "raccord" avec les grands magasins, qui ont déjà mis les jouets et les décos de la Nativité de Jésus en vitrine!

IL PLEUT, ENCORE….

Ils sont pressés de nous faire vieillir ou quoi?

IL PLEUT, ENCORE….

Comme si le temps ne "coulait" pas assez vite !

Bonne fin de semaine....

Gros bisous dit

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
11 novembre 2014 2 11 /11 /novembre /2014 14:27

En ce jour du 11 Novembre, je voudrais mettre à l'honneur mon grand père paternel , que je n'ai jamais connu.

C'est un grand regret pour moi, car les gens qui l'ont cotoyé, au village, m'en ont toujours parlé avec un immense respect.

Sage parmi les sages, c'est lui que l'on consultait en cas de litiges ou de problèmes familiaux.

Il était né le 20 octobre 1870 à Flassans, où il avait épousé ma mémé  Zélia -Magdeleine Rouvier. Ils eurent deux enfants. Mon papa, Albert, et sa soeur Jeanne , qui avait sans doute prénommé sa fille Henriette, en l'honneur de Grand père Henri....

J'ouvre son livret militaire et je vois qu'il savait lire et écrire. Cela peut vous paraitre normal, mais dans ces années là, ce n'était pas monnaie courante.

Incorporé en 1891 comme simple soldat, il fut nommé caporal en 1892 . Il finit son service militaire en 1894..

Il répond à la mobilisation de 1914 ..

Et se retrouve, comme pas mal de paysans du Sud, en première ligne le 29 juin 1915 .

Il est nommé sergent le 17 février 1916 .

Blessé au front, il sera renvoyé dans ses foyers le 19 juin 1917...

Sa blessure était si grave que ma mémé avait pris le train pour la première fois de sa vie, pour "monter" le voir à l'hôpital, dans le "Nord" comme elle disait.

Elle aussi était une femme courageuse! Pendant les longues années où il fut absent, elle travailla comme un homme les vignes, les jardins..

Mon papa l'aidait . Il n'avait pas 11 ans quand il a commencé à labourer avec le cheval..

Et personne ne pensait à se plaindre....

MON GRAND PERE HENRI...
MON GRAND PERE HENRI...

Voilà mon pépé. Avec sa plaque que je conserve religieusement, ainsi que son livret militaire.

Je suis fière de lui, vous savez! même si je ne l'ai jamais connu....

Mon autre pépé, Antonin, était mobilisé , aussi. Mais  c'était aux Dardanelles...

Et comme je l'ai -un peu- connu, il m'a raconté sa guerre à lui...

Qui a changé la vie de ma mémé Julie Paule... Mais ça, c'est une autre histoire !

Où qu'ils soient, je crois qu'ils ont mérité qu'on les honore, et qu'on leur témoigne un grand respect.

Pour que Vive la France....

Hommage à ceux qui sont revenus, et à ceux qui sont tombés dans la fleur de leur jeunesse, hommes de toutes les races et de toutes les nations...

MON GRAND PERE HENRI...

Merci de ne pas les oublier...

 

Bises la Terre.

 

mémé mounico

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 19:27

Vu sur le journal, un très bel article de Pierre Leroy , qui dresse le bilan de la récolte de cette année, en notre coopérative vinicole : le "comptoir des vins"...

Il ne m'en voudra pas de lui piquer la photo, même si elle ne sort pas bien à la photocopieuse! Tant pis ...

AU COMPTOIR DES VINS

Avec à gauche,le président de la cave,

Laurent Rougon, puis Julien Beth, le commercial, ma Catounette, la reine des vendeuses, Julien Huchette, notre oenologue, et Romane, la stagiaire.

Nos vignerons ont fait l'une des plus grosses récoltes de ces dernières années : 47500 hectolitres de vin....

Notre magasin de vente est le second caveau du Var en volume et chiffre d'affaire.

Tout ceci a d'ailleurs fait l'objet d'un reportage sur FR 3...

 

AU COMPTOIR DES VINS

Le Comptoir des Vins sera également présent au salon des vins et du goût ,les 22 et 23 à Brignoles...

Espérons que les visiteurs s'y presseront , comme les tracteurs devant la cave, pendant les vendanges!

AU COMPTOIR DES VINS

Et même s'il faut boire avec modération, levons nos verres à la santé de cette belle entreprise, qui nous réserve une année 2015 riche en dégustations et inaugurations...

Il suffit juste, voyez vous, d'avoir le bon Président et la bonne équipe..

Et ça marche !

Bravo à tous.

J'ai un gros morceau de mon coeur dans cette cave.....

Regardez...

AU COMPTOIR DES VINS

J'y travaillais déjà dans les années 70 .....

Un siècle, une éternité...

Et puis toute cette amitié, plus tard, autour de moi...

AU COMPTOIR DES VINS
AU COMPTOIR DES VINS
AU COMPTOIR DES VINS

un morceau de ma vie , quoi!

 

 

Merci à tous d'avoir fait de notre cave ce qu'elle est devenue, fidèle aux idéaux de ceux qui l'ont créée en 1912.

 

Merci à Pierre et à Julien pour le "prêt" des images.

Bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 15:20

 

Pour René, voici la recette de:

 

 

La bouillabaisse au Cabanon

 

 

 

Pour faire une bonne bouillabaisse, (air connu)…il faut avoir..du bon poisson !

 

Donc, partir aux aurores, du côté de Hyères, Le Lavandou, avoir réservé le « peï »par téléphone à un bon collègue marin pêcheur, prendre ce poisson,

le nettoyer à l’eau de mer (très important !) te faire photographier par les touristes lève tôt qui se demandent ce que tu fabriques, les pantalons remontés au dessus des genoux, les pieds dans l’eau, à 8h du matin, et

ramener ta « pêche » dans une glacière, à la maison.Bon, là, c'était au cabanon...

 

la bouillabaisse , deuxième édition!

C’était la première étape !

Après, tu allumes ton feu. Normalement c’est dans un gros bidon, coupé en deux, qu’on brûle des morceaux de pin, mais là, vu la sècheresse, on a pris un trépied et le gaz !Le cabanon, il est en pleine couale, pas sur la place de l’église ! Alors mèfi!

Puis, très important, tu fabriques un « fond ».C’est à dire que tu frottes d’ail ta marmite en fonte (pas celle de la bouillabaisse !)Tu y mets a chauffer ½ verre d’huile d’olive (de la bonne ! mais ça c’est facile, le cabanon est entouré d’une cinquantaine d’oliviers, et que c’est moi le couillon qui ramasse les olives !)Tu y mets un oignon haché, les poissons « amochés » que t’a donné le pêcheur exprès pour ça, un litre et demi d’eau, deux petites boîtes de concentré de tomates (ou de ton coulis maison) sel poivre quatre petites boites de safran.

Tu fais cuire demi heure et tu passes à la moulinette (chinois)…attention les épines !

la bouillabaisse , deuxième édition!

Au moment de faire ta bouillabaisse, tu prends une grosse marmite où tu mets un verre d’huile d’olive, deux gros oignons hâchés grossièrement, une dizaine de gousses d’ail épluchées mais entières,tu fais un peu revenir, tu mets des seiches et des favouilles*, qui deviennent rouges comme des gratte-culs, du fenouil en branches, un « péssu » de peau d’orange sèche, du thym, du laurier, sel, poivre,là tu mets ton fond, que tu as confectionné dans la marmite en fonte.

 

Puis, tu mets les pommes de terres épluchées et coupées en grosses tranches épaisses.(environ 2 par personne)Tu couvres d’eau. Et tu rajoutes encore 4 petits pots de safran.Tu attends que ça bouille, puis tu baisses un peu ton feu et laisse cuire tes patates une dizaine de minutes.

la bouillabaisse , deuxième édition!

Surveille ! Parce que tu es pas en train de préparer une purée !

Après tu mets ton poisson !

Les gros en premier :les baudroies, le congre…Tu laisses un peu remonter la chaleur, quelques minutes et hop tu mets les Saint-Pierre, les rascasses, les galinettes, etc… enfin les plus tendres.

Là , il faut entre 7 et dix minutes.La messe est dite !

 

 

Après tu sais comme il faut faire : tu mets dans les assiettes creuses tes tranches de pain grillé tartinées de rouille, avec du fromage de gruyère râpé dessus et tu verses le bouillon, après avoir retiré les poissons et les pommes de terre, rangés dans le plat de service, qu’on déguste après avec le restant de rouille…

Nous, c’est comme ça qu’on la fait….

 

L’important, je me répète….c’est la fraîcheur du poisson ! C’est vrai que la soupe de « roche » est meilleure que celle de « chalut », mais au final, c’est avec le poisson qui bouge encore qu’on fait la « vraie » bouillabaisse !

 

Je viens de te décrire le travail des femmes….

Les hommes, tu t’en doutes bien, tout ça leur ayant donné soif, se sont assis sous les pins, pour de désaltérer avec un bon pastis…Les pauvres, avec cette chaleur, ils sont à plaindre…

La preuve, c’est qu’ils sont si fatigués, qu’après le repas, ils iront faire la sieste sous un pin, pendant que les dames feront la vaisselle…

Mais bon, là je m’arrête, parce que sinon, j’en ai pour trois jours !

 
la bouillabaisse , deuxième édition!

Voilà....C'est ce que j'avais envoyé ,il y a plus de six ans , à mon ami Jupiter , de la Cachina..après avoir dégusté la "bouille " ...à Besse,  (!) au cabanon de ma petite et de mon beau fils...

Heureusement qu'il est là Jupi ! sinon, je ne savais plus où c'était, dans  mes ...oubliettes!

 

Bisous

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
8 novembre 2014 6 08 /11 /novembre /2014 19:53

Dans mon village, il se passe toujours quelque chose ! Dimanche 9 Novembre aura lieu le salon de la poupée...

C'est à voir, à la salle Gavoty.

La présidente de "Ma mie poupée" Simone , ici à gauche sur la photo au marché avec son amie Astrid, vous y accueillera avec le sourire!

mémé fait la pipelette...

Suite des échos: la municipalité a fait ériger un mur en bord de rivière, sans doute dans la louable intention de canaliser l'eau de l'Issole ,lors de ses nombreux et spectaculaires débordements....

Ce mur, par ailleurs très bien fait, divise les opinions! certains le trouvent magnifique, d'autres se demandent comment l'eau va ressortir ...( car elle vient beaucoup des près, en passant sous la remise de Mr Perrin), les autres voient déjà le vieux pont "emballé"  par la hauteur d'eau ...Enfin! affaire à suivre lors de la prochaine crue....

mémé fait la pipelette...

plus émouvante, l'histoire d'un petit chien aujourd'hui ...

Un monsieur qui promenait ses chiens au stade , passant près des courts de tennis, entend de faibles aboiements...

Un autre monsieur arrive, ils écoutent d'où viennent ces gémissements... Rien ! 

Finalement, en s'approchant d'une ...bouche d'égoût, ils voient un petit chien mâle d'environ un mois et demi, qui se débat désespérément pour sortir de ce piège...

Par où est il arrivé là? Est-il tombé dans un caniveau, a t il été déposé là dedans par un maître abominable?

Enfin, c'était son jour de chance! Il a été récupéré, lavé , séché, nourri, désaltéré...

Et s'est reposé. Mais comme le monsieur a déjà trois chiens, il a porté le chiot au SAM (secours aux animaux malheureux) de la route de Pignans...

Si ce petit chien n'a pas encore de nom, on peut lui donner celui de "Lucky", car il a vraiment eu de la chance!

mémé fait la pipelette...

et je pense à ma vieille Diane, qui me manque tant...Et je regrette d'être trop âgée pour en prendre un autre.

 

Allez, à bientôt, pour d'autres échos de mon village!

Bises dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
6 novembre 2014 4 06 /11 /novembre /2014 14:28

Ces matins envahis de brumes et de brouillard ne me conviennent guère...

Il fait un temps de Toussaint, me direz vous.

Mais que vienne le froid sec et la tristesse de la terre s'envolera....

Nous avons, après les orages, retrouvé notre beau soleil. 

Le matin, tout de même, l'astre solaire est un peu paresseux et se lève...dans du coton!

QUE VIENNE LA FROIDURE….
QUE VIENNE LA FROIDURE….

dans le jardin, tout est plein de rosée...

Le vieux plaqueminier orne ses branches dépouillées de colliers de perles...

Les araignées font des toiles cristallines...

QUE VIENNE LA FROIDURE….
QUE VIENNE LA FROIDURE….
QUE VIENNE LA FROIDURE….
QUE VIENNE LA FROIDURE….

Alors vite, vite, je mets le pot.... au feu! Pour nous réchauffer...

Et les graines à mes invités, qui sont déjà arrivés!

Rouge gorge, chardonneret élégant, mésange, tout le monde est au rendez vous du restaurant "chez mémé" !

QUE VIENNE LA FROIDURE….
QUE VIENNE LA FROIDURE….
QUE VIENNE LA FROIDURE….

et je "suralimente" ma mimi pour qu'elle ne les chasse pas trop!

 

A vous, je fais de gros bisous.

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article