Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 16:11

Des fleurs fines

Des fleurs fines et mousseuses comme l'écume
Poussaient au bord de nos chemins
Le vent tombait et l'air semblait frôler tes mains
Et tes cheveux avec des plumes.
L'ombre était bienveillante à nos pas réunis
En leur marche, sous le feuillage ;
Une chanson d'enfant nous venait d'un village
Et remplissait tout l'infini.
Nos étangs s'étalaient dans leur splendeur d'automne
Sous la garde des longs roseaux
Et le beau front des bois reflétait dans les eaux
Sa haute et flexible couronne.
Et tous les deux, sachant que nos coeurs formulaient
Ensemble une même pensée,
Nous songions que c'était notre vie apaisée
Que ce beau soir nous dévoilait.
Une suprême fois, tu vis le ciel en fête
Se parer et nous dire adieu ;
Et longtemps et longtemps tu lui donnas tes yeux
Pleins jusqu'aux bords de tendresses muettes.

 Emile Verhaeren.

MOMENT DE TENDRESSE…..
MOMENT DE TENDRESSE…..
MOMENT DE TENDRESSE…..
MOMENT DE TENDRESSE…..

Un peu de tristesse, ce soir….

Bisous la Terre!

A ben lèù dit mémé

Partager cet article

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article

commentaires

MmarijO 24/10/2016 10:04

Magnifique poème que je ne connaissais pas, et si mélancolique ! Je pense qu il reflétait ton état d esprit au moment ou tu l as partagé avec nous et j espère que depuis, notre petit vent d'automne aura chasse la mélancolie de tes pensées et que le joli soleil de ce matin t'empliera d énergie positive et de "niaque" (j'ai pas mis punch tu serais capable d'en siffler une carafe

Liliane 20/10/2016 10:27

Bonjour Monique ! J'espère que ce matin la mélancolie a disparu... Il est très beau ce poème et tes photos splendides ! Merci. Prends "L'AIR" ma Mémé... C'est bon pour oublier... Gros bisous.

dany 20/10/2016 06:37

Je n'aime pas te savoir tristounette..! c'est EMILE qui te mets dans cet état !!!!! Allez ma douce la fleur au fusil on continue big bises

auxine 19/10/2016 20:51

Merci. J'aime toujours autant Emile Verhaeren. On garde le poeme "le vent" pour Novembre, hein? on n'y est pas encore;;;

mounic 23/10/2016 14:05

ne soyons pas pressées!

Colomba 19/10/2016 18:42

Bonsoir Mémé Mounico..Il est bien beau ton poème, ce n'est pas de la tristesse c'est de la nostalgie ne crois-tu pas..Je n'aime pas te savoir tristounette..! mais mélancolique oui..l'automne est là..cela peut se comprendre..Je me souvenais de la fin, mais plus du début!..de ce poème.. Tout va bien j'ai vu que vous avez eu un bel anniversaire à fêter..la vie continue..Je te souhaite une belle et douce soirée..Ton Issole, a repris de l'eau ? je te le souhaite..Nous du beau temps après la grosse pluie..Il fait doux..20° c'est tout bon.. Bisous gros gros!...

Mounic 19/10/2016 19:26

Non , toujours pas d'eau dans la rivière Ni dans les puits....bisous