Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

27 novembre 2010 6 27 /11 /novembre /2010 20:04

Tombe la neige..chantait l'ami Salvatore Adamo....
Ce matin, mon pichounet, qui a dormi à la maison, me dit:
-"mémé, c'est comme du sel qui tombe du ciel"!
En effet, ces petites billes étaient vraiment bizarres!

curieux comme tous les enfants, il est sorti pour toucher!
C'était glacé! Il est vite retourné près du poêle!
Puis ,vers midi, ça a commencé à devenir de plus en plus dense; de la fenêtre, on voyait les oiseaux, affolés, chercher refuge dans les grands conifères qui ont les branches bien touffues....

vous pensez si le zouave était content!
Alors on a mis le bonnet, le manteau, le cache nez, et hop! sous les flocons!
Pas longtemps...Mais j'avais dix ans, et j'étais aussi contente que Timothé!
Que c'est bête,les mémés!

Je pense à mes olives! Oh la la! elles doivent être candies!

On attendra le dégel! Restons au chaud!

Gros bisous et bon dimanche!
mémé

Repost 0
Published by mounic - dans mon village
commenter cet article
24 novembre 2010 3 24 /11 /novembre /2010 20:05

Des tas d'hommes à "barbichette" ont marqué l'Histoire.
L'Histoire, c'est un "conte de faits" , comme disait F.Dhumes..
Celle avec un grand "H", bien sûr.....

Tarascon a connu le grand Tartarin...
Les Maures ont eu le grand Maurin....
Souvenez vous de Don Quichotte de la Mancha, incarné de si belle manière par un Jacques Brel au visage émacié ,menton orné d'une "flamme" grisonnante!

Mais la petite, celle qui fait notre vie de tous les jours,
a aussi ses porteurs de barbiche! J'en veux pour preuve notre ami René, employé de mairie et garde chasse de son état, qui,malgré son uniforme et sa barbiche...ne fait peur à personne..
Parce qu'il est si gentil, si brave avec tout le monde.
Il est le frère de mes copines Nono et Syl...

Il arpente les forêts et les bois, nez et barbichette au vent...

et quand il "arrête" quelqu'un , c'est plus pour discuter un moment que pour le verbaliser!
C'est René,et tout le monde l'adore, au village...

Voilà! c'était un bout de la "petite" histoire de mon petit village.
Bientôt, vous allez connaitre tout le monde!

Bisous de votre mémé , qui est restée au chaud aujourd'hui!

Repost 0
Published by mounic - dans mon village
commenter cet article
20 octobre 2010 3 20 /10 /octobre /2010 16:18

De l'origine des surnoms..........

Les surnoms, ou sobriquets, ne sont plus très en vogue de nos jours.
Pourtant, dans mon village, c'était monnaie courante quand j'étais enfant, de désigner une personne par ce biais.
Ce n'était pas toujours agréable, et certains se seraient fâchés si on leur avait dit leur surnom.
Je ne citerais qu'un (mauvais et triste ) exemple de cette femme, qui restait rue du Colombier, et qui se prénommait Marie.
Elle était parait-il très laide.........
Elle avait épousé un homme rustre, qui chaque soir, avant d'aller au lit, lui commandait de mettre un sac sur son visage.Comble de la délicatesse masculine...
Les voisins, peu compatissants et moqueurs l'avaient surnommée "Marie la saque"....

Mais bon, ceci est un cas "extrême"... la plupart du temps, les surnoms, c'était juste pour savoir de qui on parlait!

Ne riez pas; dans mon pays, il y avait de grandes familles, établies là depuis des lustres!
Par exemple les TURLE, nom de jeune fille de ma chère maman.Quand ils parlaient d'elle, les gens disaient "Lili de Paule"( voici Lili et Paule!)

c'était plus simple.
Parce que des tas de filles de cette famille se prénommaient Émilie, ou Noellie, Julie, Amélie et j'en oublie, et pour toute la maisonnée et même pour les voisins, , elles étaient toutes des "Lili"....
Donc, on désignait la personne en ajoutant le prénom de la maman, ou du papa...
Quand elle se mariait, elle restait avec son prénom, accolé cette fois à celui de son époux:
comme Fifine d'Armand....
La voici, en 1991,avec sa sacourette et son sadounet, faisant de l'herbe pour ses lapins...

                ********************************
Le sommet , je crois, fut atteint quand on ouvrit la cave coopérative en 1912..


Un exemple: en plus des TURLE de la famille de ma
maman, il y avait Turle "Ravachol", Turle "la grêle",Turle "Poupoule" , de son prénom Auguste, qui pour se différencier de son cousin Auguste Turle (!) avait rajouté à son sobriquet Poupoule, dit lou gracioù, dit lou Bouan Dioù! (c'était un mécréant de première!).....

Un autre exemple: les PORTAL:
Vous aviez Portal de Rouvède,
 Portal "catama", le bistroquier,
Portal dit "Taou de Jauffret",
Portal "Sylvestre",Portal "Boisvert"
 Portal "le Polonais",Portal "lou messagié".......et j'en oublie sans doute!
Tous portaient souvent le même prénom (Louis en principe!) et tout ça se répétait pour les autres "grosses" familles.

Afin que le secrétaire de la coopérative puisse se retrouver dans ses comptes, il notait, en marge des registres les sobriquets...

Pareil pour la construction du foyer rural, devenu notre mairie.
Sur les cahiers où figuraient les noms des sociétaires, les surnoms étaient entre parenthèses....

Sans faire le tour du village, juste en fermant les yeux, je revois, dans ma rue des Boyers, Henri "Cascaret", la matelote, Dophe, Nien,Sordat, la Bodinote, la passide, lou gracioù, fernande Chicat, les Cantoniers, Rousse la voiturière, Titin Couchinet, la grosse Titine, Ravachol , le roi des piégeurs!marguerite Litte, Mathilde "Mattaù".................ma mémé, qui s'appelait Zélia, avait été rebaptisée Madaloun...


Nous, les "jeunes", n'étions pas en reste!
Vous en voulez des :Tartine, Crevette, Tiche, Bambou, Radar, Gazon, Païs, la bulle, Louise, Yette,Verlu, Chambri,Wally ,Pite, Lèmy, vache, marcassin, Fiole...la liste est longue.

Je ne sais pas si nos petits font pareil, mais je crois que oui!
Le chef,  le chou, Pompon, Piou, ou Braille....
Je ne les connais pas tous.....
Mais la raço tirasso.Et les traditions perdurent.
Et quelque part, ça me plait bien!

Mémé qui vous envoie un gros bisou!

Repost 0
Published by mounic - dans mon village
commenter cet article
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 11:28

L'association "Altaïr 83", club d'astronomie de mon village, avait convié ses membres et les sympathisants à aller admirer, le 16 juillet au soir,les astres du ciel, et passer quelques instants la "tête dans les étoiles"!

l'opération était menée de main de maître par le Président,Monsieur Roux, fidèle au poste (comme à son chapeau et à son cigare!)

tout le monde s'étant restauré avant l'apparition des astres,

à l'oeil nu, puis à l'aide de puissants appareils,le spectacle a été apprécié.

Cette dame a mis la veste, car les moustiques étaient au rendez vous nocturne!

alors avis aux amateurs!
L'association est très dynamique!
Vous y serez accueillis à bras ouverts!
Et avec des étoiles plein les yeux!!

Bisous et bonne semaine.
Mémé

Repost 0
Published by mounic - dans mon village
commenter cet article
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 20:38

L'été n'est pas encore là....
Il ne fait même pas chaud, le soir.
Sans doute ces orages ont apporté , en plus du déluge, de la fraicheur....
Mais le dimanche, les concours de boules à pétanque et au jeu Provençal "à la longue", ont repris leurs droits.
La place de l'église a retrouvé son animation estivale...

on joue, on mesure, on discute le point....

sur le banc, le grand père et le petit fils suivent les parties avec attention...

pendant que les autres spectateurs se racontent les dernières nouvelles...
Au fait ! vous savez que la championne du Var à pétanque habite dans ma rue?
Je vais vous la présenter:

elle se prénomme Myriam, et excelle aussi à "la longue"!
Bravo Mine!
Au fait, je vais vous présenter aussi, une grosse boule que j'ai achetée à l'expo "ma mie poupée",un "sumo"  tricoté par Ninou83.......
C'est joli, non?


Bisous bisous!
mémé qui retombe en enfance!

Repost 0
Published by mounic - dans mon village
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 20:32

Il y a , enjambant notre rivière l'Issole, une multitude de ponts dans mon village.

Le pont de la Rouquette, le "deuxième" pont, chemin du plan,celui du Colombier,le pont Romain, celui de Pastourette, celui de la Nationale, le pont des grands près, le pont du chemin du Luc, enfin je ne vais pas tous vous les énumérer!
Le plus célèbre, et le plus photographié, est le Vieux Pont , sur lequel passait l'ancienne voie  qui reliait Aix en Provence à Nice, avant que naisse la
Nationale 7, la route des vacances!

mais savez vous que le pont qui lui fait face, a été construit bien plus tard?
Imaginez vous que Napoléon Bonaparte, partant pour la campagne d'Italie , avec soldats, chevaux, canons,
cantines et tout son san frusquin,ne pouvait pas emprunter le seul pont existant (ci dessus), trop étroit pour toute son armée.....
Alors,en avant! On construit un autre pont, bien large ,bien solide!
Et vite, car l'empereur l'exige!


Et ce que l'Empereur veut.....
Il vient même se rendre compte, sur place!
Et couche dans une des plus vieilles maisons du quartier du Colombier, la maison "Ambard".....

que les vieux Flassannais appellent entre eux la "maison où a dormi Napoléon"...........
Je ne cautionne pas toutes ces batailles, toutes ces guerres; mais je dois reconnaitre, que pour beaucoup de choses, c'était un fin stratège et un homme en avance sur son temps....
Et quelque part je lui reste fidèle, de coeur, juste pour cette médaille, que je garde comme une relique

qui dort depuis bien longtemps dans un tiroir....

Il est écrit :
A ses compagnons de gloire, sa dernière pensée.
Ste Hélène 5 mai 1821...........

Et j'imagine un fier grognard, à qui il a pincé l'oreille.
Et qui lui aussi, sous la bannière de l'empereur, a franchi ce pont, a traversé l'Issole , la baïonnette au côté et la fleur au fusil ................
Et que je ne connais pas! Les photos étaient rares, à l'époque!

Gros bisous!
Mémé qui vous souhaite une bonne fin de semaine.

Repost 0
Published by mounic - dans mon village
commenter cet article