Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

26 novembre 2010 5 26 /11 /novembre /2010 18:59

Les jours où le temps est trop froid, avec pépé, nous restons au chaud....
Pas très original ce que je viens de vous écrire, non?
Et pourtant, en ce matin du 24 novembre, nous sommes partis de bonne heure, porter la première partie de notre cueillette d'olives au moulin...
A 8h30, nous avions déballé, et nous sommes repartis.
 il nous reste encore plein d'oliviers à cueillir!

avec Pépé et Estelle, nous sommes couverts comme Saint Georges!
Emmasqués comme pour le carnaval! des bonnets, des écharpes! Le mistral nous "fusille"!

ici pépé a "bâché"!!!!!
Pour tout vous dire, il n'est pas trop campagnard et n'aime pas la cueillette des olives!

mais moi, vieille râleuse, devant cette mer d'oliviers je pousse "à la roue"et je dis:
-"allez, bougeons nous, qu'à Noël on y sera encore"!
Et pourtant, mercredi, quand j'ai vu que le ciel se couvrait, j'ai dit -"restons au chaud"!
Bien m'en a pris!
 Le ciel a lâché vers 13h, une fine pluie de petits grêlons minuscules  qui a fait, sur la terrasse, comme un tapis de neige!
brrrrrrrrrrrrrrrr!

tiens , une bonne part de gâteau, et un bon chocolat chaud, voilà qui a remonté le moral des troupes!
les olives attendront!!!Aujourd'hui, vendredi, pareil!

Un mistral venu de Sibérie, sans doute...

Mais comme nous avons le pichounet en garde, alors repos (!)

Gros bisous à tout le monde!
Si vous ne me voyez pas trop, la semaine prochaine, c'est que je serais remontée sur l'échelle!
Comme les grenouilles!

Repost 0
14 novembre 2010 7 14 /11 /novembre /2010 20:47

Comme vous le savez, c'est la saison de la cueillette des olives.C'est un travail assez pénible, quand le temps est froid....
On est immobiles,les pieds et les doigts "gobis" ou quillés sur des escarassons pour attraper les plus hautes
branches....
Le mistral, qui semble se régaler, vient compléter le tableau, en nous cisaillant les oreilles! Quand par malheur une branche vient vous frapper le visage, c'est à en pleurer....
Et pourtant, j'aime bien ....
Quand je suis bien à l'abri d'une restanque, et que le soleil me fait un petit coucou, là, je me régale....
La semaine dernière, avec pépé, on a cueilli les oliviers de notre maison.Une douzaine ....
La semaine qui vient, aïe! pas le même bouillon!
On va attaquer ceux d'Estelle....Il y en a une quarantaine...Si ,pour Noël, je ne suis pas redescendue du cabanon, signalez le au Papa Noël, qu'il me ramène avec son traineau!!!

photo prise à Cabasse, village voisin.Toute la Provence est sur des échelles!

voici mes "fachouires" olives au sel, régal de tout bon provençal.Celles de gauche sont faites, celles de droite pas encore.Il faut une dizaine de jour à les faire sauter dans le saladier avant qu'elles perdent le "lait"....
Mais après! ah!.....Quel plaisir!

j'en fais aussi des vertes, à la cendre....
Neuf jours dans la cendre  de chêne mélangée à de l'eau...Puis on rince, pendant neuf autres jours à l'eau claire

et après ,on fait bouillir de l'eau, avec du sel,(1 kg de sel pour 10 l d'eau) une peau d'orange sèche, du fenouil, de la coriandre, du laurier....Pendant 10 bonnes minutes.
On laisse refroidir, et on met les olives dans cette saumure.
Au bout de 4 à 5 jours, elles sont bonnes à manger et se conservent toute l'année.

Ici, à gauche,l'huile de l'an passé, et à droite, l'huile nouvelle, sortie à peine du moulin, cette semaine...
Le fin du fin, c'est une bonne roustide de pain grillé, frottée avec un peu de fachouires, et arrosée d'huile neuve....
Là, mes amis, c'est le paradis!

Je vous embrasse...."grassement" ...............
mémé.

Repost 0
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 19:34

Avant que l'hiver ne s'installe, je voudrais vous montrer qu'en Provence, nous avons, les soirs d'été, de belles habitudes.
Enfin,les messieurs ont de bonnes habitudes, vous allez voir que les dames ne sont pas représentées sur cette image!
Que voulez vous, depuis la nuit des temps, chez nous,c'est comme ça.
Les soirs d'été, les hommes jouent aux boules, font l'apéro, et les dames sont en cuisine....
Que dites vous? chez vous aussi? ah bon!

En tout cas, plaisanterie mise à part, cette image qui date de quelques années montre bien la convivialité qui régnait en nos villages.
Ce banc se trouve au carrefour de la chapelle St Roch et de la pharmacie....L'endroit idéal pour prendre l'apéro....
D'où l'habitude des dames du coin de dire , quand le mari rentre le soir:
-"Tu étais encore à la chapelle?"
Et s'il dit oui, il ne ment pas!

certains, hélas, ne sont plus parmi nous....
Élie, Mr Jolivet, les deux Gérard, Ader et Label,Bernard Bonnet et mon oncle Émile...........
Mais ceux qui restent se souviennent de ces belles soirées.
Des peaux de rire!
Des palabres sans fin....
des histoires d'avant,que l'on avait entendues mille fois, et que l'on écoutait encore, en prenant le frais...........
La transmission orale de la mémoire du village...

Ceux qui restent se souviennent.
Et c'est bien ça qui compte!

Gros bisous.
mémé

Repost 0
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 19:47

Vous savez comme je suis folle de la cueillette des champignons.
Ma fille me bat. Elle est enragée.
Jeudi, nous sommes allées dans les Maures.Rien!
Alors ce dimanche, elle est allée...dans les collines de chez nous,et en a trouvé un bon panier .
Comme elle savait que j'avais mal aux oreilles, elle  est partie sans moi,avec son chéri.Mais au retour, elle est venue vite me montrer sa récolte, et m'en offrir.
Elle est brave.

contre le mistral, pour protéger mes oreilles, admirez ma belle coiffure-turban!
Pépé ,lui, lorgne le panier!

avec quatre saucisses, ou à la cheminée, un régal....

et puis quelques castagno.................
C'est juste ça, le bonheur!
Les choses simples de la vie.

Je vous souhaite une bonne semaine.
Et vous envoie de gros bisous.
Mémé

Repost 0
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 11:46

L'été est fini et bien fini.............
L'automne prend même ses aises, avec du mistral, puis des journées de plein soleil, et hier soir un orage, avec des grêlons..............
Faut s'y faire! C'est la ronde des saisons....
Les vignes "tournent"; de vertes, elles deviennent jaunes d'or , ou rouge sang.....
Je me souviens du temps où, tout contre l'église, il y avait une vieille poutre, qu'on appelait la JAINO, (c'est pareil, mais en Provençal)...
Là, bien à l'abri du mistral , on allait garder les enfants, et les anciens venaient réchauffer leurs os meurtris par les rhumatismes....
Plus tard, la municipalité avait fait installer un banc...

Mile lou messagié, Fernand, Loulou, Michel le maçon.
Une brochette d'anciens, hélas tous disparus à cette heure.................
On parlait des vendanges, de la récolte....Des peaux de rire sur le chantier....Car , en ce temps là, les vendanges commençaient début octobre.Le changement de climat a tout avancé.

avec Maryse, Jeannot, mon père et Jules Saccarola,le Vénitien.
On voyait Poupoule, et son épouse Poupoulette, revenir de l'Aubrèguière avec leur âne, montrant fièrement la première bouteille de vin de l'année...

Notre Poupoule! sa majesté le roi de l'Aubréguière, et Poupoulette, dite "la passide"................
Un jour, je vous dirais, tout le cérémonial des surnoms....
Nous,les jeunes, nous pensions surtout à nous régaler de bons aramons et autres cinsaults! Quelques clairettes de la belle, ou des panses muscades, des dattiers de Beyrouth....
Mon père nous disait: regarde bien les feuilles du muscat, comme elles sont petites....
Et on les repérait de loin!comme des oiseaux!
Maintenant, qui pense à planter de tels cépages?

Lulu de Paju, puis moi, et mes cousines Ginette et Gilberte..............
A la maison, je conserve pieusement une vigne plantée par mon grand père Henri, un "jacquet", vigne maintenant interdite.Il parait que son vin rend fou...C'est peut être vrai!
vigne qui offre ses rares raisins aux premières grives....

le mois prochain, qui approche à grands pas, sera plus tristounet, avec son cortège de froidure...........

Pas grave! les beaux jours autour de la "C4 " avec L'oncle Léon, Roger et son fils Pierre, ma chère maman Lily, Yvonne,maryse, ma mémé Madelon, Jean-Louis,et les filles: Louisette , Danielle et Christiane ont gravé de tels souvenirs dans mon coeur, que le soleil y brillera toujours...
Même -et surtout!- les jours d'orage.....................

De gros bisous
mémé

Repost 0
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 16:52

Aujourd'hui, je viens vous expliquer pourquoi ce petit village qui fêtait "la châtaigne" , en ce dimanche 10 octobre, et qui la mettra encore à l'honneur dimanche prochain, pourquoi ce village disais-je, est cher à mon coeur....
Quand j'étais une petite fille, j'allais en vacances chez un couple ami de mes parents, qui habitait les Mayons.
Le monsieur, qui s'appelait Marie-Louis, était un copain de régiment de mon papa; en 1925, ils étaient montés dans le même train, à la gare de Carnoules, puis avaient fait leurs classes ensemble,et tout le temps de leur service militaire.
Comme ils étaient tous deux de la campagne, ils s'étaient "reconnus"....
Mon père, qui ne parlait pratiquement que le Provençal à cette époque, lui avait dit:
" -dé mounté sier", (d'où es-tu?)
ce à quoi le géant débonnaire avait répondu, en ôtant la pipe de sa bouche "deï Maïouns"
Ils étaient voisins....
Cette amitié devait durer 60 longues années.
Marie Louis, qui exerçait le dur métier de leveur de rusque (il ôtait l'écorce aux chênes liège pour faire des bouchons) était aussi bouscatier (bûcheron) ...
C'était une force de la nature, qui descendait sur son dos, dans les Maures, des ballots de bois ou de rusque qui auraient fatigué un cheval!
Son épouse était toute petite. Elle s'appelait Marcelle.
Effacée, toujours souriante, c'était pourtant elle qui menait le ménage et commandait sans lever la voix à son grand gaillard de mari.
Elle faisait un gâteau de châtaignes si bon  que personne n'a jamais réussi à fabriquer le même après elle...
Ils souffraient de la grande peine de ne pas avoir d'enfants....
Et nous, avec mon frère, nous étions un peu leurs "petits"...Comme je les aimais...
Je revois encore la cheminée basse, et la grande horloge...Je dormais en bas, dans la  salle commune ,et le tic tac de la "comtoise" me berçait....
Alors , quand je vais aux Mayons, je passe au cimetière, leur faire un petit coucou...
Leur dire que je ne les ai pas oubliés, et que je les aime encore....

la maison de Marie Louis et Marcelle Meille....
Leur neveu, qui l'habite aujourd'hui, a mis sur le mur les outils de travail des anciens...

le jeu de boules porte le nom de mon cher ami.

et dans toutes les ruelles, je crois voir son ombre...

la fontaine, où nous venions chercher l'eau....

en fond, ses chères Maures...

la rue qui mène au "grand père châtaigner"...centenaire et mal en point.

et celle qui monte au vieux château.

et des fleurs, partout.

pas trop de voitures! la vie rêvée pour les chats!

Voilà!
Maintenant vous savez pourquoi j'aime ce village.
Allez un jour le visiter!
Vous l'aimerez aussi.............................

Gros bisous
mémé

Repost 0
30 septembre 2010 4 30 /09 /septembre /2010 17:57

Ici Radio mémé!

Je n'ai pas le temps de venir sur vos blogs, car je suis dans les vignes!

Attendez moi, je me dépêche et en fin de semaine, j'arrive!

Pour vous faire patienter, quelques images des dernières fleurs de mon jardin:

29.09.10-elise-020.jpgle dalhia...............

29.09.10-elise-037.jpgla rose..................

29.09.10-elise-038.jpgl'églantier......................

29.09.10-elise-026.jpget la chêvre qui me dit: ouvre moi la porte, que je déguste tout ça!

29.09.10-elise-028.jpgça risque pas, mes belles! restez derrière votre grillage!

29.09.10-elise-004.jpgtaty Lise, qui n'a pas le vertige, coupe mon lierre et vous alimente en verdure.................

 

                        *********************************

 

A tout le monde, de gros bisous!

mémé

Repost 0
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 19:33

Vous connaissez tous et toutes cette ouvrière laborieuse, qui travaille jour et nuit sans repos , et ceci jusqu'à sa mort?
Mais non! je ne vous parle pas d'une ministre ....

je deviens gaga,mais je n'ai pas encore perdu la boule en plein...

(quoique, en ce moment, à la ruche- ministère des finances et des impôts, ils sont bien laborieux, je trouve!)




Il s'agit bien sûr de notre amie l'Abeille, qui féconde 80% des plantes de la planète....
Cette butineuse travaille donc sans relâche, pendant les 40 jours de sa vie (en été) ou les 4 à 5 mois de celles qui sont là en hiver....
Elle pèse ...1/10 ème de gramme, sauf bien sûr, sa majesté la reine, qui va pondre jusqu'à 2000 oeufs par jour, et vivre cinq longues années....

sa majesté la reine.......

Notre abeille va ramener à la ruche, à chaque voyage, la ....moitié de son poids! soit 0.05 grs
A raison de 20 voyages par jour...
Il en faut  des voyages pour un kilog de miel, environ 40.000 kms, soit un tour de la terre!

L'abeille l'entrepose dans des chasses hausses qui contiennent 9 cadres; le central sert de repère et a partir de lui les autres prospèrent, et servent à la réalisation de différents aliments dont les vertus sont connues depuis l'antiquité (gelée royale etc...)

Les alvéoles sont bâties en oblique pour empêcher le miel de couler vers l'extérieur.
Ce sont les abeilles "cirières" qui réalisent ce travail...
Les abeilles n'aiment pas les odeurs fortes (bonnes ou mauvaises), et sont très sociables....
Elles ne piquent que les gens qui crient ou qui gesticulent....
Leçon à retenir!
Et pensez aussi à ne pas utiliser des pesticides et autres saletés du même genre sur vos fleurs et vos arbres fruitiers....

à ce propos, un article édifiant sur le blog de notre amie "Tante Victorine"!


ça se voit que l'école a recommencé!
je fais mon institutrice en retraite!



j'es père que vous aurez bien compris la leçon!!!

Bisous pleins de miel!
mémé.

Repost 0
30 août 2010 1 30 /08 /août /2010 19:31

Vous savez déjà que ma saison favorite est l'automne.
Je vous en ai déjà parlé, je crois....
Mais comme j'ai tendance à radoter.....................

surtout pour ça!
Les pignen, j'adore! Avec mon Estelounette on est des "hommes des bois" quand la saison arrive..............
Puis le raisin....miam! Mon voisin qui est si brave a une bien belle treille devant sa maison:

il y a des panses blanches, et des raisins noirs! Curieux mélange! C'est mon frère qui a greffé cette vigne!

c'est rigolo!
Mon frère a aussi planté des tournesols,de la variété "nounours" pour...les oiseaux! En vérité, il les sème pour qu'au 20 août, fête de St Bernard, patron de notre paroisse,la chapelle soit bien décorée.

après il les laisse; pour que les oiseaux trouvent les graines, l'hiver...
Nous somme des  originaux, dans la famille.
Certains nous appellent d'un autre nom, mais on s'en fiche!
                          *************
Et puis, la fin des belles soirées d'été approche!
En terrasse, on ne boira plus le café ,le soir, n'est ce pas les frangines?

ma copine Maryse et sa sœur Jeanine préfèrent le thé!
On était pourtant bien, chez nos voisins Bessois, le soir!

Chez Eric, on a le sourire!


C'est la ronde des saisons, qui tourne, qui tourne....
A grande vitesse, je trouve!l'école va reprendre..........

Et moi, je vais attaquer ma confiture de figues!
Courage !

ce sera idéal, pour soigner mon diabète, cet hiver!

Allez, assez de bêtises!
gros bisous de mémé !

Repost 0
1 août 2010 7 01 /08 /août /2010 16:34

Toutes les années, à Seillons source d'Argens, le premier dimanche d'août, on fête le pain...source de vie!
Mon cousin Louis a assisté à cette belle journée, et m'envoie quelques photos, qui,pour certaines, me rappellent de beaux souvenirs.........

le conseiller général, et le maire, qui est aussi propriétaire de l'Hôtel de Paris, où nous fêtions les fins de saison de l'Etoile Sportive Flassannaise!
Louis me parle de cette fameuse omelette norvégienne qui clôturait les repas de nos footballeurs!

le boulanger faisait déguster une fougasse cuite "en plein air"! La commune et l'association Aspects étaient réunies pour que soit plus belle la fête!

les jeunes pouvaient admirer comment se déroulait la moisson "avant"....
Là on décharge le blé mis en gerbe..

puis la solide jument "manon", attelée au rouleau de pierre, tourne sur l'aire improvisée pour séparer la paille du grain....

puis on tourne la manivelle de la ventarelle!
le blé va entrer dans les sacs!

pendant que chante la chorale....
Quand j'étais petite, comme cet enfant:

...et même plus grande, j'ai connu ce dur labeur que faisaient mes parents.....
Vous nous voyez ,là , avec ma maman, mon papa et ma mémé!
c'est moi, ce petit bout de chou........

ça me fait penser, tout à coup, que je suis bien vieille!






Merci Louis,
et bisous à tout le monde!

Repost 0