Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

25 janvier 2015 7 25 /01 /janvier /2015 10:30

Deux petites images , bien jolies, mais pas de moi, hélas, pour vous souhaiter un bon dimanche!

J'arrive de ma messe! Quel vent glacial, mes amis!

La chapelle était pleine...

C'est mieux qu'à l'église, en hiver, car les "fidèles" se trouvent bien , au chaud , devant leur télévision !

Heureusement que nous avons les jeunes ouvriers Polonais, employés dans les bastides environnantes, qui viennent assister à l'office et renforcer les rangs!

Merci à eux...

Samedi prochain, messe à 18h30. 

Lundi 2 février ,à 9h, il y aura la messe de la Chandeleur, toujours en la chapelle St Roch.

 

BON DIMANCHE !

Conquérir sa joie vaut mieux que s'abandonner à la tristesse...

André Gide, écrivain Français (1869-1951)

BON DIMANCHE !

On n'est jamais seul quand on garde un rêve à poursuivre...

Raoul Follereau , journaliste et avocat Français (1908 - 1977 )

BON DIMANCHE !

Et , en attendant un formidable coucher de soleil (photo de ma copinaute Patricia) , je vous souhaite une très bonne journée!

Gros bisous

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 16:38

 

· Le plus long mot palindrome de la langue française est « ressasser ». C'est-à-dire qu’il se lit dans les deux sens.

 

· « Institutionnalisation » est le plus long lipogramme en « e ».

C'est-à-dire qu'il ne comporte aucun « e ».

 

· L'anagramme de « guérison » est « soigneur »

C'est-à-dire que le mot comprend les mêmes lettres.

 

· « Endolori » est l'anagramme de son antonyme « indolore »,

ce qui est paradoxal.

 

· « Squelette » est le seul mot masculin qui se finit en « ette ».

 

· « Où » est le seul mot contenant un « u » avec un accent grave.

Il a aussi une touche de clavier à lui tout seul !

 

· Le mot « simple » ne rime avec aucun autre mot.

Tout comme « triomphe », « quatorze », « quinze »,

« pauvre », « meurtre , « monstre », « belge », « goinfre »

ou « larve ».

· « Délice », « amour » et « orgue » ont la particularité

d'être de genre masculin et deviennent féminin

à la forme plurielle.

Toutefois, peu sont ceux qui acceptent l'amour au pluriel.

C'est ainsi!

 

« Oiseaux » est, avec 7 lettres, le plus long mot

dont on ne prononce aucune des lettres :

[o], [i], [s], [e], [a], [u], [x] .

 

« oiseau » est aussi le plus petit mot de langue française

contenant toutes les voyelles.

 

Eh oui ! Je n'ecris pas que des bêtises!!!

 

 

AINSI VA LE MONDE…..

juste pour vous: un coucher de ...canards sur le lac de Besse!

C'est joli, non?

Bien plus joli que ce qui suit!

 

AINSI VA LE MONDE…..

Quand je pense à notre brave Maitre Martin, qui avait tant oeuvré pour la remise en valeur du vieux Flassans! On en a passé , des jours et des jours avec les bénévoles, à tout sortir des ronces, les ruines comme le chemin de Croix....

Il avait fait don d'une belle statue de St Antoine, et la mairie avait procédé aux travaux de réfection de l'oratoire....Je me souviens avec émotion de ce jour là.Maitre était si heureux...Même à 100 ans passés,il m'en parlait encore !

Et puis voilà...

Le grillage a été arraché, St Antoine et son cochon décapités....Et maintenant voilà le spectacle....

Je ne me dispute même plus..

Je suis lasse de voir comment le genre humain se rapproche du genre animal....

Et je suis contente d'être vieille....

 

 

Bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 16:06

Comme c'est bizarre! J'ai mis sur Face book des images, parce que quand il pleut on s'ennuie (!) pour que mes amis essaient de deviner ce qui était représenté sur la photo...

Enfin sur les photos....J'ai reçu des réponses très rigolotes et ça m'a fait passer un bon moment!

ça ne fait pas de mal de rire un peu, de temps en temps!

Vous voulez essayer de deviner, vous aussi ?

Allons -y !

Qu'es aco ?

VOUS AVEZ DIT BIZARRE?

et là, c'est quoi?

VOUS AVEZ DIT BIZARRE?

Vous donnez votre langue au chat, comme disent les enfants?

Voilà donc la réponse de la première image...

C'est juste un carreau de la terrasse. La pluie de la nuit avait gelé, et au petit matin ,la glace dessinait ces jolies arabesques....

VOUS AVEZ DIT BIZARRE?

Pour la seconde, c'est juste un vieux lustre.

Mon petit fils Timothé avait reçu un jeu, pour Noël, et dans ce jeu se trouvait un objet genre kaleidoscope...Il a mis ce truc devant l'objectif de mon appareil photo, et ça a donné ça!

Après, je peux vous dire qu'on a bien expérimenté cette découverte!

On a pris.... son oeil ...

 

VOUS AVEZ DIT BIZARRE?

ses dents.....

VOUS AVEZ DIT BIZARRE?
VOUS AVEZ DIT BIZARRE?

et même le ...nez de pépé! qué rire ...

Voilà comment jouer les jours de pluie!

Allez ! je crois que je retourne en enfance! mais c'est bien comme ça!

 

Gros bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 19:20

C'est un appel aux "savants" que je lance!

J'ai depuis quelques jours, au milieu des clients de mon restaurant dans les arbres un nouvel oiseau, que j'ai baptisé "l'oiseau rare"...

Il est gros, près du double de la taille des autres, pas sauvage...

échappé d'une cage?

je ne crois pas!!!!

OISEAU RARE

Le voici! Il terrorise les mésanges et les chardonnerets, et même les moineaux peu craintifs d'habitude...

Les rouge gorge ne s'approchent plus....

OISEAU RARE
OISEAU RARE
OISEAU RARE

Sur cette dernière image vous voyez la différence de taille entre lui et le chardonneret élégant...

Alors si vous savez son nom, ça m'arrange!

Pour que je puisse l'interpeler et lui expliquer que tout le monde a le droit de manger!

Merci d'avance et gros bisous

dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 18:51

Chez nous, en Provence, et pour le moment, l'hiver c'est ça:

HIVER….

mais au Canada (merci Laetitia pour tes belles photos) il fait moins 26°...

HIVER….
HIVER….
HIVER….
HIVER….

Et ailleurs, alors, je préfère ne pas y penser!

Qué jéladou !

HIVER….
HIVER….
HIVER….
HIVER….
HIVER….

Vous ne vous trouvez pas bien, au chaud, devant votre ordinateur, tout à coup?

Moi oui!

Gros bisous dit mémé!

( et attention! la grippe est arrivée....)

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 21:02

Voilà une tarte délicieuse !

Le nom de baptême vient de mes petits enfants, qui ont cru voir…des frites en place de pommes!

La recette me vient en droite ligne de La Gravière, puisque transmise par ma copine Danielle, une excellente cuisinière, qui habite là bas.

 

LA TARTE AUX FRITES….

Il vous faudra :

200 grs de farine

100 grs de beurre

une cuillère à soupe d'huile

2 cuillères à soupe de sucre

un peu d'eau.

 

Voilà ce qui compose la pâte.

Vous mélangez tout ça et hop, au frigo pour toute la nuit sous du scelo frais.

 

Le lendemain ,on étale la pâte ; on la pose sur un plat à tarte beurré.

Sur la pâte on pose  des pommes, coupées en lamelles et bien serrées.

Là dessus, quelques noisettes de beurre.
Cuire au four à 180° , pendant 40 mn

 

On nappe avec de la confiture d'abricot, chauffée avec un peu de nappage, soit au caramel, soit à l'abricot...

J'ai rarement mangé une aussi bonne pâte sablée.

LA TARTE AUX FRITES….

Bonne fin de semaine...et bon appétit!

Bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 13:15

Parce que la poésie adoucit les cœurs, voici des passages d’un poème de Victor Hugo, l'un des plus grands écrivains de langue française, consacré au prophète Muhammad.

Il s’agit de L'An Neuf de l'Hégire, écrit en 1858 et tiré de la Légende des Siècles:

Comme s’il pressentait que son heure était proche,
Grave, il ne faisait plus à personne un reproche ;
Il marchait en rendant aux passants leur salut ;
On le voyait vieillir chaque jour, quoiqu’il eût
À peine vingt poils blancs à sa barbe encore noire ;
Il s’arrêtait parfois pour voir les chameaux boire,
Se souvenant du temps qu’il était chamelier.

Il semblait avoir vu l’Éden, l’âge d’amour,
Les temps antérieurs, l’ère immémoriale.
Il avait le front haut, la joue impériale,
Le sourcil chauve, l’œil profond et diligent,
Le cou pareil au col d’une amphore d’argent,
L’air d’un Noé qui sait le secret du déluge.
Si des hommes venaient le consulter, ce juge
Laissant l’un affirmer, l’autre rire et nier,
Écoutait en silence et parlait le dernier.
Sa bouche était toujours en train d’une prière ;
Il mangeait peu, serrant sur son ventre une pierre ;
Il s’occupait lui-même à traire ses brebis ;
Il s’asseyait à terre et cousait ses habits.
Il jeûnait plus longtemps qu’autrui les jours de jeûne,
Quoiqu’il perdît sa force et qu’il ne fût plus jeune.

L’heure arrive. Écoutez. Si j’ai de l’un de vous
Mal parlé, qu’il se lève, ô peuple, et devant tous
Qu’il m’insulte et m’outrage avant que je m’échappe ;
Si j’ai frappé quelqu’un, que celui-là me frappe. »

Et, tranquille, il tendit aux passants son bâton.

Je suis cendre comme homme et feu comme prophète.
J’ai complété d’Issa la lumière imparfaite.
Je suis la force, enfants ; Jésus fut la douceur.
Le soleil a toujours l’aube pour précurseur.
Jésus m’a précédé, mais il n’est pas la Cause.
Il est né d’une vierge aspirant une rose.
Moi, comme être vivant, retenez bien ceci,
Je ne suis qu’un limon par les vices noircis ;
J’ai de tous les péchés subi l’approche étrange ;
Ma chair a plus d’affront qu’un chemin n’a de fange,
Et mon corps par le mal est tout déshonoré ;
Ô vous tous, je serai bien vite dévoré
Si dans l’obscurité du cercueil solitaire
Chaque faute de l’homme engendre un ver de terre.

Ce qui n’empêche pas que je n’aie, ô croyants !
Tenu tête dans l’ombre aux anges effrayants
Qui voudraient replonger l’homme dans les ténèbres ;
J’ai parfois dans mes poings tordu leurs bras funèbres ;
Souvent, comme Jacob, j’ai la nuit, pas à pas,
Lutté contre quelqu’un que je ne voyais pas ;

Mais les hommes surtout ont fait saigner ma vie ;
Ils ont jeté sur moi leur haine et leur envie,
Et, comme je sentais en moi la vérité,
Je les ai combattus, mais sans être irrité ;
Et, pendant le combat, je criais : « Laissez faire !
Je suis seul, nu, sanglant, blessé ; je le préfère.

“Qu’ils frappent sur moi tous ! Que tout leur soit permis !
Quand même, se ruant sur moi, mes ennemis
Auraient, pour m’attaquer dans cette voie étroite,
Le soleil à leur gauche et la lune à leur droite,
Ils ne me feraient point reculer !” C’est ainsi
Qu’après avoir lutté quarante ans, me voici
Arrivé sur le bord de la tombe profonde,
Et j’ai devant moi Dieu, derrière moi le monde.

POESIE….

matière à reflexion, n'est ce pas?

Bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 17:12

En ces temps tristes et moroses, je viens vous faire un petit signe d'espoir, avec quelques citations :

 

"Tout est une question d'attitude; il faut imprégner son esprit de pensées positives pour espérer profiter de cette force qui vit en chacun de nous..."

Norman Peale ,pasteur et écrivain Américain ( 1898-1993)

 

" Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire: elles le submergent parfois, mais sans elles il ne pourrait naviguer"

Voltaire , philosophe et écrivain Français (1694-1778)

 

Il n'y a qu'une morale: vaincre les obstacles qui nous empêchent de nous surpasser...

Louis Pauwels écrivain et journaliste Français (1920-1997)

 

Au milieu de l'hiver, j'apprenais enfin qu'il y avait en moi un été invincible....

Albert Camus, écrivain Français.

 

Le plus difficile, c'est ce qui peut être fait tout de suite...

L'impossible, c'est ce qui prend un peu plus de temps...

George Santayana ,philosophe Américain (1863-1952)

 

Soyons reconnaissants envers les gens qui nous rendent heureux. Ils sont les jardiniers qui vont fleurir nos âmes.

Marcel Proust , écrivain Français (1871-1922)

 

 

UN PEU DE JOIE...
UN PEU DE JOIE...

Pour illustrer tout ça, voilà mes petits qui se tordent de rire (c'était au repas de Noël) devant les bétises de Pépé...

Moi, je ne ris pas ...Je prends la photo...

Gros bisous les amis!

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 16:11

Hier après midi, alors que je taillais les vignes, avec mon frère, nous avons vu passer sur la route qui domine le champ...un crayon géant.

Transporté dans la voiture du premier magistrat, il a été installé devant la porte de la mairie.

Avec à ses côtés, une cocarde barrée d'un ruban noir de deuil.

Et cet après midi, beaucoup de jeunes et de moins jeunes sont allés manifester leur soutien à la liberté .

Je n'y étais pas. Pépé m'a dit: il y avait du monde.

 

J'ai choisi un autre moyen. En assistant à la messe, à 11h avec ma belle fille et mes petits enfants. Nous avons allumé des cierges et nous avons prié. Pour les victimes, et aussi pour l'humanité toute entière, victime de terrorisme ,d'attentats, d'opression et de manque de liberté.

Ce qui m'a surpris, c'est le nombre de personnes présentes à la messe....

D'habitude, quand nous sommes une vingtaine, il faut être content !

Ce matin, il y avait foule, et le recueillement était palpable.

C'est terrible à dire, mais il faut des catastrophes pour que chacun sorte de son individualisme.

D'un autre côté, c'est rassurant de voir que le peuple Français s'unit dans le malheur...

Je vais continuer à prier.

Chacun fait comme il veut.

Toutes les religions peuvent vivre côte à côte et dans la paix.

Il faut y croire, espérer, et ensemble faire front contre la barbarie.

COUP DE PLUME

C'est ce nuage, qui ressemblait à une plume, qui m'a dit de vous écrire tout cela.

Bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 18:01

LIBERTE

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom

Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom

Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom

Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunies
J’écris ton nom

Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté.

Paul Eluard

LIBERTE
Repost 0
Published by mounic
commenter cet article