Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 13:15

Parce que la poésie adoucit les cœurs, voici des passages d’un poème de Victor Hugo, l'un des plus grands écrivains de langue française, consacré au prophète Muhammad.

Il s’agit de L'An Neuf de l'Hégire, écrit en 1858 et tiré de la Légende des Siècles:

Comme s’il pressentait que son heure était proche,
Grave, il ne faisait plus à personne un reproche ;
Il marchait en rendant aux passants leur salut ;
On le voyait vieillir chaque jour, quoiqu’il eût
À peine vingt poils blancs à sa barbe encore noire ;
Il s’arrêtait parfois pour voir les chameaux boire,
Se souvenant du temps qu’il était chamelier.

Il semblait avoir vu l’Éden, l’âge d’amour,
Les temps antérieurs, l’ère immémoriale.
Il avait le front haut, la joue impériale,
Le sourcil chauve, l’œil profond et diligent,
Le cou pareil au col d’une amphore d’argent,
L’air d’un Noé qui sait le secret du déluge.
Si des hommes venaient le consulter, ce juge
Laissant l’un affirmer, l’autre rire et nier,
Écoutait en silence et parlait le dernier.
Sa bouche était toujours en train d’une prière ;
Il mangeait peu, serrant sur son ventre une pierre ;
Il s’occupait lui-même à traire ses brebis ;
Il s’asseyait à terre et cousait ses habits.
Il jeûnait plus longtemps qu’autrui les jours de jeûne,
Quoiqu’il perdît sa force et qu’il ne fût plus jeune.

L’heure arrive. Écoutez. Si j’ai de l’un de vous
Mal parlé, qu’il se lève, ô peuple, et devant tous
Qu’il m’insulte et m’outrage avant que je m’échappe ;
Si j’ai frappé quelqu’un, que celui-là me frappe. »

Et, tranquille, il tendit aux passants son bâton.

Je suis cendre comme homme et feu comme prophète.
J’ai complété d’Issa la lumière imparfaite.
Je suis la force, enfants ; Jésus fut la douceur.
Le soleil a toujours l’aube pour précurseur.
Jésus m’a précédé, mais il n’est pas la Cause.
Il est né d’une vierge aspirant une rose.
Moi, comme être vivant, retenez bien ceci,
Je ne suis qu’un limon par les vices noircis ;
J’ai de tous les péchés subi l’approche étrange ;
Ma chair a plus d’affront qu’un chemin n’a de fange,
Et mon corps par le mal est tout déshonoré ;
Ô vous tous, je serai bien vite dévoré
Si dans l’obscurité du cercueil solitaire
Chaque faute de l’homme engendre un ver de terre.

Ce qui n’empêche pas que je n’aie, ô croyants !
Tenu tête dans l’ombre aux anges effrayants
Qui voudraient replonger l’homme dans les ténèbres ;
J’ai parfois dans mes poings tordu leurs bras funèbres ;
Souvent, comme Jacob, j’ai la nuit, pas à pas,
Lutté contre quelqu’un que je ne voyais pas ;

Mais les hommes surtout ont fait saigner ma vie ;
Ils ont jeté sur moi leur haine et leur envie,
Et, comme je sentais en moi la vérité,
Je les ai combattus, mais sans être irrité ;
Et, pendant le combat, je criais : « Laissez faire !
Je suis seul, nu, sanglant, blessé ; je le préfère.

“Qu’ils frappent sur moi tous ! Que tout leur soit permis !
Quand même, se ruant sur moi, mes ennemis
Auraient, pour m’attaquer dans cette voie étroite,
Le soleil à leur gauche et la lune à leur droite,
Ils ne me feraient point reculer !” C’est ainsi
Qu’après avoir lutté quarante ans, me voici
Arrivé sur le bord de la tombe profonde,
Et j’ai devant moi Dieu, derrière moi le monde.

POESIE….

matière à reflexion, n'est ce pas?

Bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
14 janvier 2015 3 14 /01 /janvier /2015 17:12

En ces temps tristes et moroses, je viens vous faire un petit signe d'espoir, avec quelques citations :

 

"Tout est une question d'attitude; il faut imprégner son esprit de pensées positives pour espérer profiter de cette force qui vit en chacun de nous..."

Norman Peale ,pasteur et écrivain Américain ( 1898-1993)

 

" Les passions sont les vents qui enflent les voiles du navire: elles le submergent parfois, mais sans elles il ne pourrait naviguer"

Voltaire , philosophe et écrivain Français (1694-1778)

 

Il n'y a qu'une morale: vaincre les obstacles qui nous empêchent de nous surpasser...

Louis Pauwels écrivain et journaliste Français (1920-1997)

 

Au milieu de l'hiver, j'apprenais enfin qu'il y avait en moi un été invincible....

Albert Camus, écrivain Français.

 

Le plus difficile, c'est ce qui peut être fait tout de suite...

L'impossible, c'est ce qui prend un peu plus de temps...

George Santayana ,philosophe Américain (1863-1952)

 

Soyons reconnaissants envers les gens qui nous rendent heureux. Ils sont les jardiniers qui vont fleurir nos âmes.

Marcel Proust , écrivain Français (1871-1922)

 

 

UN PEU DE JOIE...
UN PEU DE JOIE...

Pour illustrer tout ça, voilà mes petits qui se tordent de rire (c'était au repas de Noël) devant les bétises de Pépé...

Moi, je ne ris pas ...Je prends la photo...

Gros bisous les amis!

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
11 janvier 2015 7 11 /01 /janvier /2015 16:11

Hier après midi, alors que je taillais les vignes, avec mon frère, nous avons vu passer sur la route qui domine le champ...un crayon géant.

Transporté dans la voiture du premier magistrat, il a été installé devant la porte de la mairie.

Avec à ses côtés, une cocarde barrée d'un ruban noir de deuil.

Et cet après midi, beaucoup de jeunes et de moins jeunes sont allés manifester leur soutien à la liberté .

Je n'y étais pas. Pépé m'a dit: il y avait du monde.

 

J'ai choisi un autre moyen. En assistant à la messe, à 11h avec ma belle fille et mes petits enfants. Nous avons allumé des cierges et nous avons prié. Pour les victimes, et aussi pour l'humanité toute entière, victime de terrorisme ,d'attentats, d'opression et de manque de liberté.

Ce qui m'a surpris, c'est le nombre de personnes présentes à la messe....

D'habitude, quand nous sommes une vingtaine, il faut être content !

Ce matin, il y avait foule, et le recueillement était palpable.

C'est terrible à dire, mais il faut des catastrophes pour que chacun sorte de son individualisme.

D'un autre côté, c'est rassurant de voir que le peuple Français s'unit dans le malheur...

Je vais continuer à prier.

Chacun fait comme il veut.

Toutes les religions peuvent vivre côte à côte et dans la paix.

Il faut y croire, espérer, et ensemble faire front contre la barbarie.

COUP DE PLUME

C'est ce nuage, qui ressemblait à une plume, qui m'a dit de vous écrire tout cela.

Bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
10 janvier 2015 6 10 /01 /janvier /2015 18:01

LIBERTE

Sur mes cahiers d’écolier
Sur mon pupitre et les arbres
Sur le sable sur la neige
J’écris ton nom

Sur toutes les pages lues
Sur toutes les pages blanches
Pierre sang papier ou cendre
J’écris ton nom

Sur les images dorées
Sur les armes des guerriers
Sur la couronne des rois
J’écris ton nom

Sur la jungle et le désert
Sur les nids sur les genêts
Sur l’écho de mon enfance
J’écris ton nom

Sur les merveilles des nuits
Sur le pain blanc des journées
Sur les saisons fiancées
J’écris ton nom

Sur tous mes chiffons d’azur
Sur l’étang soleil moisi
Sur le lac lune vivante
J’écris ton nom

Sur les champs sur l’horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J’écris ton nom

Sur chaque bouffée d’aurore
Sur la mer sur les bateaux
Sur la montagne démente
J’écris ton nom

Sur la mousse des nuages
Sur les sueurs de l’orage
Sur la pluie épaisse et fade
J’écris ton nom

Sur les formes scintillantes
Sur les cloches des couleurs
Sur la vérité physique
J’écris ton nom

Sur les sentiers éveillés
Sur les routes déployées
Sur les places qui débordent
J’écris ton nom

Sur la lampe qui s’allume
Sur la lampe qui s’éteint
Sur mes maisons réunies
J’écris ton nom

Sur le fruit coupé en deux
Du miroir et de ma chambre
Sur mon lit coquille vide
J’écris ton nom

Sur mon chien gourmand et tendre
Sur ses oreilles dressées
Sur sa patte maladroite
J’écris ton nom

Sur le tremplin de ma porte
Sur les objets familiers
Sur le flot du feu béni
J’écris ton nom

Sur toute chair accordée
Sur le front de mes amis
Sur chaque main qui se tend
J’écris ton nom

Sur la vitre des surprises
Sur les lèvres attentives
Bien au-dessus du silence
J’écris ton nom

Sur mes refuges détruits
Sur mes phares écroulés
Sur les murs de mon ennui
J’écris ton nom

Sur l’absence sans désir
Sur la solitude nue
Sur les marches de la mort
J’écris ton nom

Sur la santé revenue
Sur le risque disparu
Sur l’espoir sans souvenir
J’écris ton nom

Et par le pouvoir d’un mot
Je recommence ma vie
Je suis né pour te connaître
Pour te nommer

Liberté.

Paul Eluard

LIBERTE
Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 18:54

Dans la rouade du matin, mon jardin brillait sous le givre...

J'ai pris une photo d'un bouton de rose entrouvert, mais déjà gelé...

Je mets juste cette photo, pour rendre hommage à tous ces gens, célèbres ou anonymes, qui viennent d'être victimes de la folie des hommes.

Que Dieu les accueille en son paradis.

 

JUSTE UNE FLEUR...

Et qu'ils reposent en paix.

 

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 16:17

Mangeons notre gâteau des Rois tant qu'on peut le faire...

Les Italiens fêtent la "Béfana", nous, ce sont les Rois Mages (il y avait même une Reine parmi eux: la Reine de Saba.... eh oui!)...

Avec tout ce que l'on entend,toutes ces interdictions!

Plus de crèches, plus de St Nicolas, plus de Noël....

On est propres....

Alors ,même avec mon diabète, je vais manger mon gâteau à MA santé! et pas à la santé de tous les jobastres qui n'ont que ça à faire, de pondre de pareilles caguades!

L'EPIPHANIE

Si vous voulez le faire, c'est facile!

Voici la recette:

300 grs de farine de ménage, type 45 ou 55, 6 grs de sel fin, 40 grs de sucre fin, 100 grs de beurre froid, 2 oeufs, 25 grs de lait.Et 10 grs de levure fraiche de boulanger.et un peu d'extrait de fleurs d'orangers

Pour garnir, un jaune d'oeuf, du sucre grains, confiture d'abricot, cerises confites.

Il faut juste préparer la pâte la veille.

Pétrir la farine, le sel,le sucre , les oeufs et le beurre, et l'eau de fleur d'oranger. Diluer la levure dans le lait tiède. Et la rajouter quand la pâte est déjà bien malaxée. Il faut tourner au moins 10 mn si ce n'est un quart d'heure.

Puis on met la pâte dans un saladier .On couvre et on laisse gonfler deux heures. 

On la fait retomber, et on remet dans le saladier pour la laisser toute la nuit au frigo.

Le lendemain, on la malaxe à la main un petit moment, puis on en fait un boudin, que l'on "soude" en laissant le trou au milieu. Comme une couronne...

A ce moment là, on badigeonne d'un jaune d'oeuf battu et on met les grains de sucre.

On cuit dans le four non préchauffé, 20 mn à 170°

 

Quand c'est cuit, on passe sur le gâteau refroidi un nappage de confiture d'abricot et on pose les cerises (ou autres fruits confits!)

 

L'EPIPHANIE

Pour ma part je ne mets pas de fèves, car sinon le dentiste m'attend pour changer…ma couronne!

Mais si vous avez de bonnes dents…..Que Dieu vous les garde!

Bon appétit dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
6 janvier 2015 2 06 /01 /janvier /2015 12:08

Quand je n'ai pas trop le moral, ce qui arrive de temps en temps, en ce moment, je me plais à regarder de belles images....

Certaines m'émeuvent; d'autres me font sourire...

Un ami m'en a envoyé quelques unes, prises sur le net.

Je vous les montre bien volontiers....

LES BELLES IMAGES...
LES BELLES IMAGES...
LES BELLES IMAGES...
LES BELLES IMAGES...
LES BELLES IMAGES...
LES BELLES IMAGES...
LES BELLES IMAGES...
LES BELLES IMAGES...
LES BELLES IMAGES...
LES BELLES IMAGES...
LES BELLES IMAGES...

Voilà. L'oeil du photographe ? la chance d'être là au moment précis? je ne sais....

Mais je les trouve si belles!

Une bonne journée ,les amis!

bisous de mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
4 janvier 2015 7 04 /01 /janvier /2015 18:54

"... que sichen pas mens ..."

Poudiéu pas plus mau toumba. Fau creire que l'absènci de nouastre ami Glaùdi a pas pouscu estre supourtado pèr sa mouié. Hélène  vèn de mi crida au telefoune pèr m'anouncia que Soulange a defunta ello tambèn. Leis óussèqui si debanaran lou dimars 6 de janvié en la gleise de Carcès à 10 ouro .....Segur que li saren noumbrous.

Marrido novo

Deux ardents défenseurs de notre belle langue Provençale....Claude et Solange Coste.

Claude est parti le premier raconter de belles histoires aux anges....

Et son épouse, accablée par le chagrin, vient de le rejoindre....Ses obsèques seront célébrées le mardi 6 janvier à 10h en l'église de Carcès.

Un couple extraordinaire, que nous n'oublierons jamais...

ADioù leï Coste ... Anas nous manca !

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
2 janvier 2015 5 02 /01 /janvier /2015 19:23

Nous y voilà donc!

2015 est là, et la question se pose: que va t 'il nous apporter?

Quand on est jeunes, on s'en fiche! 

On ne pense qu'à faire la fête , à s'amuser...

En "venant vieux", on traine la guibole, tout nous fait mal....

Et l'on se demande de quoi demain sera fait....

J'ai reçu de bien jolis voeux, en Provençal, de mon "mestre" Reiniè de la Mauro.

 

Bouano annado, granado e bèn acoumpagnado. Que 2015 nous doune la faculta de sarniha pèr trouba lei pichounei joio. Tant que la tèsto tendra, pourrai pas mi plagne, parai? Pèr la santa, faren 'mé leis espouc.

Pascau cantavo "l'Americo" iéu, mi contènti de canta "leis Ièro Verdo".

BONJOUR 2015 ….

Traduisez:

Bonne année, avec plein de sous, et une bonne compagnie..Que 2015 nous donne la faculté de chercher pour trouver les joies simples.

Tant que la tête tiendra le coup, je ne pourrais pas me plaindre, n'est ce pas.
Pour la santé, nous ferons avec ce qu'il reste!

Pierre Pascal chantait "l'Amérique" .
Moi je me contente des Aires Vertes ...

                                                               ``````````````````````

 C'est le quartier où il habite. Il faut dire qu'il a passé le cap des 80 ans il y a pas mal de temps..

Il reste pour moi un modèle. Et je lui souhaite de nous enchanter encore de longues années avec ses contes et ses beaux messages....

BONJOUR 2015 ….

Pour ma part, je viens avec mes petits enfants, les trésors de ma vie, vous souhaiter une excellente année.
Et surtout la santé!

Le reste vient avec....

 

 

"Je vous souhaite des rêves à n'en plus finir et l'envie furieuse d'en réaliser quelques uns.


Je vous souhaite d'aimer ce qu'il faut aimer et d'oublier ce qu'il faut oublier.


Je vous souhaite des passions.


Je vous souhaite des silences.


Je vous souhaite des chants d'oiseaux au réveil et des rires d'enfants.


Je vous souhaite de respecter les différences des autres, parce que le mérite et la valeur de chacun sont souvent à découvrir.


Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque.


Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l’aventure, à la vie, à l'amour, car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une rude bataille.


Je vous souhaite surtout d'être vous, fier de l'être et heureux, car le bonheur est notre destin véritable."

Jacques BREL

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 14:46

Pas mécontente de dire Adieu à 2014, qui n'a pas été une très bonne année....

Alors au soir, ou plutôt au crépuscule de ce 31 décembre....

ADIEU 2014….

c'est sans regret que je la quitte!

Avec ce joli message que vient de m'envoyer mon voisin:

"A Nouvel An, nouvel élan….C'est une nouvelle année qui commence!

Qu'elle vous apporte le joie, l'amour, la paix et la chance...

Puisse cette nouvelle année vous faire passer des nuits à rêver et des jours à réaliser ces rêves!

Je vous souhaite de résister à l'enlisement, à l'indifférence et aux vertus négatives de notre époque.
Je vous souhaite enfin de ne jamais renoncer à la recherche, à l'aventure, à la vie, à l'amour.

Car la vie est une magnifique aventure et nul de raisonnable ne doit y renoncer sans livrer une dure bataille...

Je vous souhaite surtout d'être vous, et fiers de l'être.

Et surtout heureux;car le bonheur est notre destin véritable…."

merci Voisin!

 

ADIEU 2014….

Allez, le monde! A l'an qué ven...

Bisous de mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article