Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

22 septembre 2015 2 22 /09 /septembre /2015 11:48

Merci d'avoir creusé vos méninges pour trouver la réponse  (certaines délirantes , n'est ce pas Jupi?) à mes photos mystère d'hier...

Voici les réponses:

Pour la première, comme l'a trouvé Nathalie, c'est l'ombre d'une chaise de jardin traversée par le soleil qui créé cet effet de "fleur"...

SOLUTION DU QU'ES ACO?
SOLUTION DU QU'ES ACO?

Pour la seconde, c'est juste une vue rapprochée de plantes qui ont poussé entre deux vieilles fenêtres abandonnées...On dirait presque un aquarium!

SOLUTION DU QU'ES ACO?
SOLUTION DU QU'ES ACO?

Et puisque vous avez été sages, je vous propose une autre image. Ne regardez pas tout de suite la solution !!!!

Ah! j'en vois qui trichent ....

SOLUTION DU QU'ES ACO?

Alors,non! ce n'est pas un judas, ni le trou d'une serrure, ni une longue vue....

Si je vous dis que sur mon tas de bois je dépose,pendant l'été , des tas de trucs qui ne me servent plus ,...mais que je pense jeter un jour, ou qui sait? ré-utiliser....

Si je vous dis ...bon, je ne vous dis plus rien!

je vous montre:

 

SOLUTION DU QU'ES ACO?
SOLUTION DU QU'ES ACO?

Vous voyez? de vieux tuyaux de poèle, pleins de toiles d'araignée, et derrière, une cabane à oiseaux rangée là en attendant l'hiver...

Il suffit juste d'ouvrir l'oeil!

Et quand on a une âme d'enfant, on voit plein de choses rigolotes....

Bisous de mémé,69 balais au compteur ,mais 15 ans dans sa tête....

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
21 septembre 2015 1 21 /09 /septembre /2015 11:26

Au cours de mes promenades, de trouve parfois des trucs rigolos à photographier...

Je vous demande de trouver ce que c'est...

De temps en temps, c'est bien de faire travailler les méninges!

 

DEVINEZ,DEVINEZ!
DEVINEZ,DEVINEZ!

Deux petites images pas trop difficiles....

Allez, à vos réponses !

Gros bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
18 septembre 2015 5 18 /09 /septembre /2015 12:14
LE 23 SEPTEMBRE…L'AUTOMNE
LE 23 SEPTEMBRE…L'AUTOMNE

** Le temps recommencé **
 

" Le temps recommencé restaure le passé
Et toujours et encor… C’est de nouveau l’automne ;
Les feuilles du figuier qui ont viré au jaune
S’en vont bientôt tomber. L’on n’est jamais lassé

 

De toutes ces couleurs, que septembre harassé
Par un vent incessant a peint sous un atone
Ciel fané par la pluie, défraîchi, que sillonnent
Deux, trois nuages gris ! L’été bleu effacé

 

Comme un simple clin d’oeil n’est plus que souvenirs.
Puisse faire le Ciel que les jours à venir
N’évoquent pas l’hiver : pas si tôt, pas encore !

 

Il reste quelques fleurs dans le fond du jardin :
Des roses, du jasmin, de grandes hellébores
Etroitement serrées dans leur vertugadin… "

LE 23 SEPTEMBRE…L'AUTOMNE
LE 23 SEPTEMBRE…L'AUTOMNE

Un bel automne à chacun de vous....

bises dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
16 septembre 2015 3 16 /09 /septembre /2015 12:51

Les vendanges...Commencées par fortes chaleurs, voilà que des orages viennent perturber leur avancée...

En regardant les nuages s'accumuler sur nos têtes, ce matin, je pensais aux vendanges de ma jeunesse, il y a bien longtemps!

Je revoyais ma chère maman, qui chaque matin préparait notre repas de midi...

Elle coupait des tranches de jambon cru, sorti de la "petite cave", une ancienne cuve à vin qui avait été transformée en cellier...

Avec du bon coulis de nos tomates, et les oeufs de nos poules, elle cuisait une extraordinaire brouillade....

Un gros melon nous servait de dessert. Mon père les gardait jusqu'à Noel...Les "gros verts", régal de toute la famille...

Dans le panier tronaient aussi le vin, puis la "goutte" sauge, verveine, cerises à l'eau de vie, qui aidaient à la digestion avant de retourner courber l'échine pendant encore 4 longues heures (après les quatre du matin!)....

LES VENDANGES D'AVANT...

Les anciens, les jeunes, les amis, tout le monde participait.

Le brouillard du matin mouillait les feuilles des vignes, et au bout de dix minutes ,l'eau ruisselait sur nos vêtements trempés. Quand le soleil commençait à nous réchauffer, on démarrait le strip tease!

Une veste ici, un tablier là, puis un pull un peu plus loin...

Le soir on était obligés de les récupérer et souvent, on en perdait!

Les hommes, un sac de jute roulé sur l'épaule, portaient les banastons pleins de raisins jusqu'aux cornues posées sur le sol, où le "pistaïré" tassait les grappes. Après, hop, à deux, ils les envoyaient sur la charette. Le cheval, stoïque, attendait patiemment la fin du chargement pour partir à la coopérative vinicole....

 

LES VENDANGES D'AVANT...

Ci dessus, mon père, une année de pluie, dans la plaine de Bayonny....

C'était un drôle de travail, je vous le dis!

Mais les chants des vendangeuses, les cris quand les porteurs les "moustrouillaient", en leur frottant des grappes d'alicante bien rouges sur la figure, les bétises qu'on se racontait toute la sainte journée faisaient que le temps passait assez vite...

Moi, je me régalais de partir avec mon papa, au dernier des voyages de la journée, pour aller à la coopé! Là, à la bascule, dans la cabane du pesage, se trouvait Madame Blanc, avec son beau chignon aux cheveux de neige... Elle tricotait en attendant les "clients".

Elle était très gentille. J'avais peur de son époux, que j'appelais Blanc d'oeuf...Parce qu'il était chauve...comme un oeuf! Lui s'occupait du "syndicat", où l'on allait chercher les produits pour les vignes: sulfate, soufre, sécateurs ,seaux à vendanges.

LES VENDANGES D'AVANT...

ma mémé, que l'on voit ici à droite, m'avait acheté un "tranchet" (serpette) à ma taille.

Et tout le temps que j'ai fait les vendanges, je n'ai jamais pu me servir d'un sécateur...

J'en ai maintenant un autre, dont je me sers au jardin...

Les habitudes. 

Sur cette image on voit aussi Jules le réparateur de vélos! Germaine et Paul Degioanni,Mireille Vergerio, Yvonne et François Buzit, mon père,au fond, avec son béret, et appuyée à la remorque, ma chère Rose Rousse, la grand mère de Claude Courdouan. Une sainte femme.

LES VENDANGES D'AVANT...

Sur celle ci dessus, toujours ma mémé en premier plan (c'était la "chef"!) on voit aussi Mireille,puis ma maman, à droite en robe rayée. La vieille dame au chapeau attaché sur la tête est  Louise Brun, qui habitait  à côté de  la chapelle St Roch...Le monsieur à la casquette blanche, je crois que c'était le garde, Mr Mistral...C'est si loin que j'ai un (petit) trou de mémoire!

Puis ,sur la photo ci dessous, nous voici au cabanon de Carpanel;

devant mon papa, à gauche, c'est moi. Je fais la gueule (déjà?), puis maryse Torterolo,qui tient sa fille Danielle et ma cousine Gilberte.

Sa soeur, ma cousine Ginette, tient Christiane, devant,assis avec la bonbonne voici Guido !

Au dessus, Jules Saccarola (jules Casserole!) et ma mémé assise à ses côtés.

Je ne me souviens plus du nom des autres vendangeurs.

Certains venaient d'Italie, d'autres d'Espagne. Des travailleurs acharnés, que ma mère logeait et nourissait comme des personnes de notre famille. 

LES VENDANGES D'AVANT...

Pendant la guerre, ma mémé avait accueilli des réfugiés.

Ils venaient de La Seyne et de Menton.

Les liens d'amitiés étaient restés forts; ils participaient parfois aux vendanges....

 

LES VENDANGES D'AVANT...

Les images qui suivent ont été prises dans le début des années 1900...

C'est les plus anciennes photos de vendanges que je possède.

Savez vous ce qui a remplacé ce joli champ de vignes?

L'école du village. Et nos pichounets ne savent pas qu'ils courent sur les traces des viticulteurs de l'époque!

LES VENDANGES D'AVANT...
LES VENDANGES D'AVANT...

Maintenant les machines ont remplacé les hommes....

Là où nous vivions toute une famille avec quatre hectares de vignes ..et un cheval,

il faut dix fois plus de superficies,deux ou trois tracteurs, des machines pour sulfater, écimer, soufrer, traiter, vendanger, labourer...

Plus de tranchet, mais des ciseaux électriques...

Plus de chansons dans les vignes...Le ronronnement de la machine est une nouvelle mélodie...

Les temps changent.

C'est comme ça.

Il nous reste de bien jolis souvenirs....

 

Bonne fin de vendanges les jeunes!

bisous de mémé

 

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 12:47

Au coeur de l'orage d'avant hier, voilà que l'envie me prend de faire un gâteau...

Remarquez bien que cette envie me prend aussi les jours de mistral...

Ou quand il fait trop chaud...

Ou quand il neige....

Enfin, c'est une chose qui me prend souvent...

J'en vois qui se marrent! s'il vous plait, un peu de respect pour mon grand âge!

Non, je plaisante; j'ai une gourmandise effrayante, qui fait fi de mon poids, de mes glaucomes, de mon diabète, de mon hypertension  et j'en passe!

Pêché avoué étant à moitié pardonné, voilà la recette de mon dernier gâteau,la fleur de citron.

J'ai trouvé la recette je ne sais plus où sur le net et je l'ai "torpillée" à ma façon!

LE GATEAU FLEUR DE CITRON….

Il faut:

150 gr de beurre mou

150 gr de sucre fin

200 gr de farine

1 sachet de levure

4 oeufs

1 yaourt

1 citron.

1 pincée de sel.

 

On travaille le beurre et le sucre, on ajoute les jaunes des oeufs. Il est important de battre les blancs en neige, avec un peu de sel, on les met à la fin.

Puis on met le yaourt, et la peau râpée du citron.

On garde le jus du citron à part.

On rajoute farine et levure.

Quand la pâte est bien lisse, on mélange délicatement avec les blancs en neige.

on verse dans un moule beurré, ou un moule en "caoutchouc" comme le mien qui forme une fleur!

On fait cuire 30 mn à 180°

Quand le gâteau est sorti du four, on le laisse un peu refroidir ,et avec le jus du citron, un peu d'eau et du sucre on fait un sirop, que l'on verse pour imbiber le gâteau.

Par dessus saupoudrez du sucre glace...C'est trés joli !

Je vous demande de ne pas mettre le jus du citron dans la pâte. Ce jus empêche le gâteau de lever. Et vous aurez une "galette" toute raplapla....

Et si vous faites mes bons gâteaux, vous deviendrez grosse comme moi! allez, zou, courage!

 

 

gros bisous de mémé

 

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
14 septembre 2015 1 14 /09 /septembre /2015 18:55

Voilà que l'été s'éteint tout doucement...
Les orages arrivent. Laissez nous donc le temps de finir les vendanges, que diable!

La nature se pare de couleurs automnales...

Je remets dans ma vieille mémoire un joli poème de Prévert....

L'AUTOMNE N'EST PAS LOIN...
L'AUTOMNE N'EST PAS LOIN...

 

A l'enterrement d'une feuille morte deux escargots s'en vont.

Ils ont la coquille noire . Du crêpe autour des cornes. Ils s'en vont dans le soir . Un très beau soir d'automne. Hélas quand ils arrivent , c'est déjà le printemps

Les feuilles qui étaient mortes sont toutes ressuscitées . Et les deux escargots sont très désappointés . Mais voila le soleil, le soleil qui leur dit : Prenez, prenez la peine, la peine de vous asseoir .Prenez un verre de bière si le cœur vous en dit

Prenez si ça vous plaît l'autocar pour Paris. Il partira ce soir ; Vous verrez du pays . Mais ne prenez pas le deuil , c'est moi qui vous le dit

Ça noircit le blanc de l’œil. Et puis ça enlaidit .

Les histoires de cercueils c'est triste et pas joli

Reprenez vos couleurs Les couleurs de la vie

Alors toutes les bêtes, les arbres et les plantes se mettent a chanter, à chanter a tue-tête… La vrai chanson vivante, la chanson de l'été.

Et tout le monde de boire . Tout le monde de trinquer.

C'est un très joli soir. Un joli soir d'été.

Et les deux escargots s'en retournent chez eux ; Ils s'en vont très émus. Ils s'en vont très heureux.

Comme ils ont beaucoup bu, ils titubent un petit peu .

Mais là haut dans le ciel la lune veille sur eux.

 

Jacques Prévert

L'AUTOMNE N'EST PAS LOIN...
L'AUTOMNE N'EST PAS LOIN...

C'est joli, non? Et à propos de l'école, où nous apprenions de beaux poèmes, voici les églantiers. En Provence, nous appelons ça des "gratte culs" ; parce qu'on les ouvrait et on les mettait dans le dos de celui qui était assis devant nous, en classe! Pire que du poil à gratter. Le malheureux se tortillait , et ça finissait par une punition ...

C'était mieux que de mettre des figues de Barbarie, tout de même!

L'AUTOMNE N'EST PAS LOIN...
L'AUTOMNE N'EST PAS LOIN...

D'autres jolies couleurs:

celle des "buissons ardents", réservoir de graines pour les oiseaux,

la térébinthe, la lentisque, qui sentent si bon,

la salsepareille ( les sarettes qui déchirent les pantalons!)

L'AUTOMNE N'EST PAS LOIN...
L'AUTOMNE N'EST PAS LOIN...
L'AUTOMNE N'EST PAS LOIN...

Et puis, pour rester encore un peu sur un air de vacances, une image d'un attelage un peu "kitch" mais original, que j'ai pris en photo dans un parking d'une grande surface...

Une R8 , voiture mythique de notre jeunesse, et sa remorque....

Des amoureux des sixties , sans doute...

L'AUTOMNE N'EST PAS LOIN...

J'espère que vous avez passé un bel été....

De gros bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
12 septembre 2015 6 12 /09 /septembre /2015 18:33

Des nouvelles du front...

Vous devez dire : mémé nous abandonne!

Mais non. J'ai juste pas mal de boulot. Car ça fait deux jours que je coupe l'herbe au jardin , à la débroussailleuse.

Il m'en est arrivé une bonne! J'ai tendance a user le talon d'un seul côté, et à une seule chaussure. Bé voui, je suis malfoutue, mais ça vous le savez déjà.

Donc, marcher tout le jour dans le jardin ,où il y a plus de pierres que de terre, ça m'avait fondu le dos.
Je décide de changer de "pompes"! Donc, je vais dans un débarras où s'entassent toutes les choses que j'hésite à jeter ( c'est plein!) et je sors une paire de chaussures toutes neuves, mises deux fois....il y a 20 ans ! Je suis contente, elles me vont encore! Chic.

Je mets mon harnais, mon masque de grillage, mes gants, je fais "ronfler" la débroussailleuse, et me voilà prête pour le concours d'élégance des jardinières du quartier.

Je suis sûre de le gagner; je suis seule!

Je n'ai pas fait cinq mètres que je me retrouve avec...des chaussures à bascule! les talons de mes gros souliers ont fondu comme par magie! Je ne sais pas en quoi ils fabriquent les semelles, mais c'était désintégré!

Allez mémé, re- deshabille toi, et trouve...des bottes!

Je riais comme une folle! Mais tout de même...Des chaussures neuves, de vingt ans!

MA PETITE VIE…..

on ne rigole pas! merci...

Dans la foulée, pépé arrive.

Lui, pas si bête, il ne travaille pas, il fait trop chaud...

Il me dit, d'un air tout penaud : je crois que j'ai cassé mes lunettes....

je regarde: Tu CROIS ? Moi, j'en suis sûre...

J'ai toujours pensé que pépé était un artiste...

Mais là, il m'épate!

MA PETITE VIE…..

c'est presque les "montres molles" de Salvador Dali, version lunettes!

Il voulait peut être imiter Paul Meurisse dans "le monocle"....

C'est réussi!

MA PETITE VIE…..

Ah oui, j'oubliais! je me suis fais "déboiser la colline" comme dit mon frangin!

Quand ça me prend, je rase mes bouclettes et hop ! plus de temps perdu à me coiffer!

Voici un autoportrait. Profitez! c'est rare que j'expose ma tête de lard!

Et souriante avec ça....

Mais bon, je ne peux pas sourire quand je vois ma tête de vieille chouette!

 

MA PETITE VIE…..

C'est tout pour ce soir.

Allez, je file aux plumes!

De gros bisous.

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 12:02

Seconde semaine de vendanges pour nos viticulteurs...

La récolte sera belle, mais le temps, trop chaud et trop sec, ôte le poids du raisin...

en lui augmentant le degré.

Ainsi va la vie, les années se suivent et aucune n'est pareille....

A la cave, toute l'équipe est sur le pont.

Sous la houlette de l'oenologue Julien Huchette.

Ici avec le fidèle Zè !

LES VENDANGES

Cathy, aux commandes, enregistre les apports des tractoristes..
Les jeunes ont remplacé les anciens....

Et il y a de plus en plus de dames au volant! aco m'agrado! (ça me plait!)

Cathy, Roger et Julien.

Cathy, Roger et Julien.

Mme Giorgis

Mme Giorgis

Camille et Gunther
Camille et Gunther

Camille et Gunther

Les bennes sont vidées, le raisin foulé et pressé, part dans les cuves, tandis que la rafle et les pépins ( le marc de raisin qui fera l'eau de vie) ,  sont séparés...

LES VENDANGES
LES VENDANGES
LES VENDANGES
LES VENDANGES
LES VENDANGES

Le président Laurent Rougon descend de sa machine à vendanger, pour venir me dire bonjour...

Je vois qu'il est satisfait...

Un bon travail fait toujours du bon vin!

LES VENDANGES
LES VENDANGES
LES VENDANGES

Bonnes vendanges les jeunes!

Et bonne récolte!

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 19:59

Comme je vous le disais avant hier, nous avons vécu une belle journée au "Vieux Mas" à Beaucaire...

 

J'ai adoré les animaux...Je suis comme les enfants.

(J'ai oublié de grandir , quelque part dans ma vieille cervelle!).

Il y avait des poules de race Brahma (l'une des plus grosses races) poule rustique, grosse mangeuse , d'origine Asiatique , créée aux Etats Unis entre une poule Cochin et un Combattant Malais.

 

Le coq pèse jusqu'à 5 kg et la poule le suit de près  avec 4,5 kg...

A LA FERME….
A LA FERME….

Notre ami Victor, lui, était avec les chevaux...

Un peu comme moi! Je les aime beaucoup.

Souvenirs de l'enfance sans doute...

A LA FERME….

Les moutons....

Une pensée pour Edouard, André, Auguste, Urbain, et tous les Pastres que nous avons connus ,

nos bergers ,hommes de sagesse et de savoir....

A LA FERME….

Mais l'animal le plus "prisé" fut, incontestablement , l'énorme "pouarc" de

plus de trois cents kg, mangeant dans la main de la fermière...

et lâchant ses"crottes" qu'elle s'est empressée de recueillir dans une pelle!

Quel Cochon !!!!

 

A LA FERME….
A LA FERME….

C'était le cas de le dire! 

             --------------------------------------------------------------------------------

Et puis l'âne, un vrai Provençal, avec sa croix brune sur le dos, qui m'a parlé tout bas.

Ah oui, j'ai oublié de vous dire que je comprends le langage des ânes...

Il y en a tellement sur notre pauvre Terre.

Nous sommes peut être parents, qui sait?

Cadichon m'a dit, et je suis très fière, car je suis la seule à avoir entendu:

Tout comprendre vaut mieux que tout savoir.....

A LA FERME….

A ben lèù !

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 19:16

Vous le savez, depuis que je vous le dis:

quand je m'ennuie, je cuisine...puis je grossis!

Tant pis.

Hier, j'ai inventé une tarte salée, qui, ma foi,

est excellente !

Pardon pour la qualité de la photo, prise avec mon téléphone...

MIAM MIAM!

Voici la recette:

vous faites une pâte (très simple!) avec 175 gr de farine, une pincée de sel, 75 gr de beurre mou, 2  cuillères à soupe d'eau froide. Une pâte sablée, quoi! La dedans, vous ajoutez une dizaine d'olives vertes dénoyautées et coupées en fins morceaux.

Vous faites une boule, que vous applatissez au rouleau, et hop, dans le moule à tarte!

La dessus ,vous posez des tranches de tomates, des morceaux de bûche de chêvre, des feuilles de basilic, de fines lamelles de (petit) poivron vert,des cébettes coupées en rondelles... enfin, vous mettez ce que vous aimez!

C'est ce que j'ai fait!

Si vous voulez "enrichir" la garniture, vous battez un oeuf avec de la crème fraiche et vous versez dessus!

Moi, j'ai juste mis du gruyère râpé.

20 mn au four à 200° Ou un peu plus si vous aimez "gratiné"....

Bon appétit!

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article