Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 21:54

L'assemblée générale du Comptoir des vins de Flassans s'est tenue le 27 janvier dans les nouveaux locaux de la coopérative vinicole.

La salle était comble,et le Président Laurent ROUGON a reçu avec grand plaisir Messieurs Bertri, président des courtiers du Var, Blasco du Crédit Agricole, Daziano de Groupama, Morand de L'ICV, etFarabé expert comptable, ainsi que Benjamin, du cabinet comptable.

Les dames aussi: Hélène Basset , directrice de la FDCC83, accompagnée de Marjorie Piquet, Laurence Hugou de l'ICV...

le rapport moral concernait la récolte 2014, arrêté au 31 juillet 2015.

Au cours de cette vendange 20145994 kg ont été apportés en cave, ce qui représente 47360 hl . Degré moyen 12°01 en CDP 11°77 en CV et 11°36 en VDP

LE COMPTOIR DES VINS

le Président a ensuite expliqué les primes à l'entretien du vignoble et aux domaines, à la fumure, les amortissements,etc...

La récolte 2014 s'est trés bien vendue.

Il a été question des frais de caves, et la production de certaines exploitations.

Des travaux et investissements au niveau de la cuverie, des alarmes, du nouveau caveau de vente et des annexes ainsi que l'acquisition d'une chaine d'embouteillage et modernisation du système de froid.

Ceci a été réalisé comme prévu.

 

Le Président Rougon a travaillé avec la chambre d'agriculture à la rédaction d'un catalogue

des bonnes pratiques culturales adaptées à notre territoire.

Ce questionnaire étant finalisé, le travail de récupération des données a commencé.

Ce diagnostic des pratiques agricoles de notre zone permettra de mettre en évidence que le travail de plus en plus respectueux pour l'environnement est effectué par nos viticulteurs.

 

LE COMPTOIR DES VINS
LE COMPTOIR DES VINS
LE COMPTOIR DES VINS
LE COMPTOIR DES VINS

La cave a été présente et représentée sur beaucoup d'évènements promotionnels (foires , salons, animations en grande distribution).

Le 4 juillet 2015 , le nouveau caveau a été inauguré.

Bientôt ce sera l'inauguration du site d'embouteillage...

Il a parlé aussi de la récolte 2015, d'un trés trés bon niveau qualitatif!

Puis instant d'émotion avec l'évocation des personnes qui nous ont quitté:

L'ancien Président (pendant 33 ans) de la cave, notre ami Paul Ventre, parti discrètement à 87 ans.

Et René Bernard, technicien vignoble, homme de savoir respecté par les institutions...

Leurs noms resteront gravés dans l'histoire de la coopérative....

 

 Julien Huchette, directeur de la cave,Philippe Decombredet, responsable administratif ,  les comptables se sont ensuite exprimés, avant la dégustation agrémentée d'un superbe buffet froid.

Un grand merci à Julien Beth, responsable commercial, Cathy Label, vendeuse au caveau, Eric Lavialle , caviste, Julien Isnard et Frederic Stelifano, toux deux cavistes responsables de la chaine d'embouteillage, et Fabien Courdouan, aide caviste.

Toutes ces personnes forment un groupe homogène et travaillent en parfaite harmonie.

 

LE COMPTOIR DES VINS

Notre cave, plus que centenaire, a un bon capitaine et d'excellents matelots!

Souhaitons lui "Bon Vent"....

Bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 13:14

La brume se lève au matin...

DANS LA BRUME...

et nous isole, dans le duvet de son coeur...

DANS LA BRUME...

l'oeil se tend, les bruits s'étouffent...

DANS LA BRUME...

on songe à la brume de nos hivers....

DANS LA BRUME...

Puis le soleil se lève, timide....

DANS LA BRUME...

la brume s'effiloche...

Et elle disparait !

DANS LA BRUME...

Bonne journée

dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 13:35

Depuis 666 ans, le village Varois de Barjols célèbre les "tripettes",le jour de la Saint Marcel...

Tous les Barjolais de souche s'investissent dans cette fête qui mérite d'être reconnue , auprès de l'Unesco, comme patrimoine culturel immatériel....

Mais si vous n'êtes pas d'ici, laissez moi vous raconter les origines de cette coutume.

 

Saint Marcel, évêque de Die, dans la Drôme, au Vème siècle , mourut à plus de 80 ans, en revenant de voir...le Pape, à Rome.
Son corps fut conservé dans le monastère de Saint Maurice ,non loin de Barjols, à environ 20 km. 

Le temps passa, et le monastère , abandonné par les moines, tomba en ruines.

Seul, un fidèle resta pour veiller les restes de l'évêque.

Une nuit, Saint Marcel apparut en songe au veilleur et demanda que ses restes soient transportés dans la collégiale de Barjols. Le chapitre de Barjols accepta aussitôt...mais, car il y a toujours un mais, le chapitre d'Aups eut connaissance du miracle...

Le litige était né!

Qui allait "récupérer" le Saint?

Le Comte de Provence, de passage à Brignoles trancha: mesurez donc la distance qui sépare vos villages respectifs de la dépouille de Saint Marcel, et celui qui sera le plus près sera l'élu.

Pendant que les pauvres chanoines d'Aups suaient sang et eau pour mesurer par vallons et collines, ceux de Barjols, conseillés par leurs amis de Tavernes ( appelés depuis ce jour là les avocats!) s'emparèrent des reliques et à toutes jambes, regagnèrent Barjols!

Nous étions le 16 janvier 1350....

 

photo Marie Dominique Arnaud

photo Marie Dominique Arnaud

Il faut vous dire que chaque 16 janvier, les Barjolais faisaient la fête...

Ils sacrifiaient un boeuf, et emplissaient avec ses tripes, de grandes corbeilles que les jeunes villageois transportaient par les rues en dansant la farandole...

Cette coutume rappelait que quelques années auparavant, les Barjolais avaient été sauvés de la famine par l'arrivée providentielle d'un boeuf!

photo Marie Dominique Arnaud

photo Marie Dominique Arnaud

Voilà donc que les porteurs de reliques arrivent au beau milieu de la fête...


On dépeçait le boeuf.

Alors on s'embrasse! on se félicite ,et tous ensemble, religieux et païens, courent vers la collégiale, mélangeant profane et sacré... 

Les Barjolais, ivres de joie , sautent dans l'église en chantant:

 Sant Macèu, Sant Macèu, li tripeto, li tripeto....

Voilà que la fameuse danse des tripettes était née, et la célèbre fête instituée.

Le cortège du boeuf, son immolation,les réjouissances s'identifièrent à compter de ce jour au culte de Saint Marcel, devenu patron de la ville...

 

photo Lobé

photo Lobé

Ceci dure depuis le 16 janvier 1350...

Oh! un évêque de Fréjus a bien essayé de supprimer la procession, la Révolution aussi...

Mais la tradition a été la plus forte, et elle est toujours aussi vivace...

Le chant des Tripettes, c'est la Marseillaise de Barjols!

Quand j'étais plus jeune, j'y ai assisté un jour... Il fallait voir les Barjolais, jeunes ou vieux, dans  cette église pleine comme un oeuf, sauter sur place, sauter,sauter...

Plus de rhumatismes, plus de douleurs!

Et moi aussi, je sautais sur place, prise par cette folie douce et contagieuse...

Je m'étais régalée!

je devrais y retourner, car l'arthrose est revenue!

 

LES TRIPETTES DE BARJOLS
LES TRIPETTES DE BARJOLS
LES TRIPETTES DE BARJOLS
LES TRIPETTES DE BARJOLS
LES TRIPETTES DE BARJOLS

Au matin les tambours, les fifres,sèment leurs musiques par les rues...Des aubades au Capitaine de la ville, au Capitaine de bravade, et aux officiers.

L'après midi, le boeuf, tout enrubanné est conduit par les rues, escorté par les bouchers...

Il y a des Gardians de Camargue, de belles Arlésiennes, sur leurs chevaux fringants...

Le clergé est là, qui bénit les armes, le drapeau...et le boeuf.

A l'heure des Complies, la foule entre dans la collégiale et commence alors la danse des Tripettes..

Même Monsieur le curé sautille!

Le 17 janvier a lieu la messe solennelle.Une fois de plus, on danse.

Le buste du Saint est promené dans le village.

Le boeuf, lui, le pauvre, est mort!

Il a été sacrifié la veille; il sera embroché, immolé ( le boeuf n'est sacrifié que tous les quatre ans de nos jours)

Une partie est consommée rôtie, une autre en daube...

photos Marie Dominique Arnaud

photos Marie Dominique Arnaud

LES TRIPETTES DE BARJOLS

Alors, si vous avez l'occasion, dans une autre année, de passer par Barjols un 16 janvier, venez danser et sautiller avec les Barjolais...

Les Tripettes seront comme toujours au programme des réjouissances !

Un grand merci à Marie Dominique Arnaud et à Lobé , à qui j'ai emprunté ces belles images!

Bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 18:38

je voulais vous montrer de belles photos de la fête des tripettes à Barjols, mais ce soir, je n'ai pas le temps!

Juste un petit coucou, pour vous raconter un truc qui m'est arrivé ce matin..

Je partais vers Draguignan, dans une nèble (brouillard) à couper au couteau. En arrivant au Luc, une belle éclaircie.Ouf! 

J'arrête ma vieille cacahuète devant une boulangerie au  bord de la 7, et je me dis, ma vieille, achète toi du pain , sinon ce soir tu fais ceinture!

En ouvrant la portière, j'entend une musique assez bizarre;

un mélange de folk et de rock, un peu(!) dissonant.

Un monsieur assez âgé qui gratte sa guitare est à l'origine de cette "mélodie" !

Il est assis sur une caisse et a, devant lui, l'étui de sa guitare ouvert. Il y a planté un drapeau Français et a mis, bien en vue, un carton: Pour nourrir mes animaux.Merci.

Les gens passent, emmitouflés jusqu'aux oreilles dans leurs manteaux et leurs parkas.

Ils ne le regardent pas...Lui non plus.

C'est comme si cet homme était absent....Transparent.

Personne ne le calcule.

Chacun pense à ses soucis, à ses problèmes, à ses amours, à ses joies.

L'homme n'EXISTE pas.

Vous savez bien sûr que mon petit est chanteur, guitariste, que c'est un "gratteur de cordes" lui aussi.

Alors un peu pour la "gratte", un peu pour le chien loup, couché sagement aux pieds de son maître, je ramasse une pièce dans le cendrier désaffecté de ma voiture , et je vais déposer mon obole ....

L'homme reçoit, à ce moment là, un rayon de soleil dans les  yeux.

Il a comme une petite bélugue (étincelle) qui s'allume.

 Il dit: Merci beaucoup Madame.

je répond: de rien Monsieur, bonne journée.

A ce moment là, le chien se lève d'un bond. J'ai une peur panique des chiens loups.

Et là je ne bouge pas, j'ai la main encore près de l'étui de guitare.

Et l'impensable se produit. Le chien me lèche la main!

J'en ai encore les larmes aux yeux en vous l'écrivant.

 

Peut être a t il été dressé pour cela. J'aime a croire que non.

Juste que lui aussi me disait merci.

Et vous me croirez si vous voulez, mais j'ai posé ma main sur sa tête et j'ai dit:  comme tu es beau, le chien...

Je n'en suis pas encore revenue!

 

Allez, je ne vous lèche pas la main, mais je vous souhaite une bonne nuit!

mémé

photo Héléna Shumilova .

photo Héléna Shumilova .

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
17 janvier 2016 7 17 /01 /janvier /2016 13:55

Un petit bonjour qui s'envole sur un mistral de Sibérie!

On se croyait tranquilles. Les autres avaient froid et nous on se promenait en manches courtes.

Bé, voilà! c'est fini...

Depuis deux jours, qué jeladou! on se "pèle", comme dit pépé.

Dans la maison ,ça va. Mais quand on met le nez dehors...Enfin, je pense que vous savez. Ce doit être pareil chez vous!

Pourtant le ciel est bleu...

DE TOUT ET DE RIEN!

mais les oiseaux ne s'y trompent pas!

Ils viennent en force au restau "chez mémé", le meilleur du coin!

DE TOUT ET DE RIEN!
DE TOUT ET DE RIEN!
DE TOUT ET DE RIEN!
DE TOUT ET DE RIEN!
DE TOUT ET DE RIEN!
DE TOUT ET DE RIEN!

Les nuages, qui s'étiraient en paresse sur le vieux Flassans, vont, parait-il , revenir au grand galop.

Il faut s'y faire. L'hiver s'installe....

DE TOUT ET DE RIEN!
DE TOUT ET DE RIEN!
DE TOUT ET DE RIEN!

Il est à la porte...

Il n'a plus qu'a tourner la poignée.

l'ivèr, cercan de pipa la souleiado coume li limbert, de prouficha la mendro escandihado de soulèu.....Lou vènt boufo , coumenço de pas éstre caud...Li sian! Aco mi fa canta li dènt dins lou fanau...

-( l'hiver on cherche de prendre le soleil comme les lézards, de profiter du moindre rayon de soleil, le vent souffle, et commence de ne pas être chaud....Nous y sommes! cela me fait chanter les dents dans la bouche)

A ben lèu, qué?

 

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
13 janvier 2016 3 13 /01 /janvier /2016 16:11

Le soir, au coin du feu, je lis des poésies....

Partageons, voulez-vous?

POESIE….

J'aime beaucoup! Et vous?

Le feu, chaleur de la maison...

La poésie, nourriture de l'esprit, dans notre monde en folie!

POESIE….

Ma fin de semaine va être "chargée" ...Alors , bon week end à tous , si je ne passe pas vous voir d'ici là!

bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 13:35

C'était le temps, le temps béni de la chorale!

C'était le temps où les chanteurs avaient de la voix!!!

Voilà que je retrouve cette vieille photo de la chorale, en 1972...

Nous dégustons le gâteau des Rois...

C'ETAIT LE TEMPS, LE TEMPS BENI...

pour mes concitoyens:

au premier plan, vous allez sans doute reconnaitre Patricia Paninforni , et Christine Garnier, bien pichounettes.

Puis tout a gauche, Marie Louise Gauthier et Claudette Pastorelli, en partie cachée c'est Gisou Pellicone.

La jeune fille aux lunettes, derrière Malou, je ne sais plus son nom. Puis au fond, Maryse Isnard et André Gauthier fils de Gaby et Malou. A côté, avec des lunettes foncées , c'est moi!  Puis, avec la couronne, notre chère Fortunée Dutto ; derrière elle, François Buzit et le grand barbu n'est autre qu' Alexandre Ravanelle, dit "Babaoù".

 

Puis Mr Zanella, notre postier et son épouse, a sa droite. Avec les lunettes et le gilet blanc , Mimi Fournier, notre chef de chorale. A ses côtés, ma chère Yvonne Buzit, et derrière un monsieur dont j'ai oublié le nom.

 

Au fond, le beau "mec" aux moustaches c'est Claude Courdouan, mon ami "Tartine".

Qui  , chaque Noël, nous régalait de son

"Minuit, Chrétiens" !

Plus personne ne l'a chanté comme lui....

 

L'homme à la pipe est Mr Pierre Pérard, Sacristain, et devant la si gentille Claire Salles- Rambaud, et son éternel sourire.

 

                                               ------------------

 

Le temps est passé si vite... Beaucoup de ces visages si chers à mon coeur ont hélas disparu...

Mais l'amitié est restée, tout au fond de moi. Et je pense souvent à eux, avec une grande tendresse...

 

 

 

Bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 18:29

Aujourd'hui, grand vent dans le Sud! Nous voilà donc "aux abris" avec Pépé;

Lui devant sa télé, et moi devant mes fourneaux...

J'ai confectionné un bon pain au levain..

Le levain étant prêt depuis 48 h....

Il est excellent. Et avec une bonne mie, ce qui convient à merveille à mes vieilles dents!

AU FOUR….

Avant cela, j'avais fabriqué (histoire de préchauffer le four!) des chaussons aux pommes.

C'est très facile! Comme j'avais de la compote (maison) , j'ai découpé huit rectangles dans une pate feuilletée rectangulaire...

Sur les quatre premiers, un peu de poudre d'amandes, un peu de compote, un peu de miel.

On peut saupoudrer de cannelle si l'on veut.

Puis, j'ai posé par dessus les quatre rectangles restants, avec une fourchette on scelle les bords et hop au four à 6° pour 20 mn...

C'est un dessert vite fait et succulent.

AU FOUR….

Demain, nous irons promener, j'espère!

Il fera beau....

Roujo doù sero, beoù temps espero!

AU FOUR….
AU FOUR….

Bonne nuit les amis!

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 08:15
LE GATEAU DES ROIS

 

LE GATEAU DES ROIS

 

Ingrédients :

1 kg de farine type 55

250 grs de sucre fin

250 grs beurre mou

5 œufs petits

5 cuillères à soupe d’eau de fleur d’oranger

1 cuillère à café de sel fin

2 oranges râpées, 2 citrons râpés.

Du sucre en grains, des fruits confits, ½ verre de lait…

              --------------------------------------

Le PREMIER JOUR

300 grs de farine, 25 grs de levure fraiche de boulanger dilués dans 200 grs d’eau tiède.

On remue le tout et on laisse, couvert d’un torchon à 23° , au moins une heure et demie.

C’est le levain..

Dans un autre saladier, on mélange le reste de la farine, avec les 5 œufs, le sucre, le sel, le beurre mou (mais pas fondu !)le zeste des oranges et des  citrons.

On mélange DIX minutes. C’est impératif.

Au robot, si vous voulez. Vitesse minimum.

La pâte doit être élastique et non liquide. A ce moment là ,on rajoute le levain et on mélange encore.

On laisse gonfler 4 heures. Puis on « casse » la pâte…on la dégaze, et on la met au frigo toute la nuit, recouverte d’un torchon.

 

Le SECOND JOUR

On partage la pâte en deux et on forme des couronnes en ajoutant des fruits confits coupés en cubes. On met sur des plaques beurrées et farinées. On laisse lever encore 4 h, et on fait cuire 30 mn à 160°

Quand on les sort du four on badigeonne au pinceau avec du sucre fin dilué dans le lait, on met le sucre en « granules » et des fruits confits entiers.

 

 

recette prise sur "Provence TV"...

LE GATEAU DES ROIS

Bon appétit dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 14:39

Chez nous, en Provence, un oiseau est un "aucèu"

et les oiseaux en général, nous disons

"l'auceliho", sans trop faire de distinctions....

Autour de ma maison, j'ai donc un "fuble" (une foule) d'auceliho qui vient quémander sa pitance à longueur de journée...

C'est risqué;

parce que Mimi veille (mon chat)...

Mais comme il dort la plupart du temps, ça va!

Depuis deux jours ,le froid est arrivé, et les graines de tournesol ne sont pas longues à prendre l'air dans le bec de mes invités...

Les voici:

Il y a mon pote le rigaou....

 

L'AUCELIHO….

Les mésanges bleues qui viennent prendre leur bain matinal....

L'AUCELIHO….

voici un Serin Cini, d'un jaune éblouissant!

L'AUCELIHO….

Trois Verdier et un Chardonneret élégant...

L'AUCELIHO….

un Roitelet huppé. On ne le distingue pas très bien, car il est minuscule. Mais avec sa crête orangée sur la tête, qu'il est joli!

L'AUCELIHO….

Encore un verdier d'Europe, la graine au bec....

L'AUCELIHO….

et une petite mésange qui boit un coup à votre santé!

L'AUCELIHO….

Je vais aller faire comme elle! Ce dimanche se termine....

Bon lundi les amis!

Bisous de mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article