Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 23:24
ça va tout le monde?
nous sommes dans l'eau "jusqu'au cou"!!!
ça tombe, ça tombe!
et des tonnerres, et des éclairs, et de la grêle!
on voulait de l'eau ,on en a!
mais comme on a été sans lumière, hier, j'ai
refait le coup du souper aux chandelles à Pépé, et je n'ai pas pu venir vous voir!
voilà ma rivière, qui est sortie de son lit cette nuit!
ce matin, elle était devenue plus sage!

tout le monde sur le pont! (coucou, Jean-Marc!)

il ne vaut mieux pas tomber dans le courant!

les employés de mairie, Robert, Nico et Pierre retirent les troncs d'arbres qui bloquent les arches du pont vieux.

et René garde le sourire en toutes circonstances!


le moulin a les pieds dans l'eau!

et le lavoir de la Rouquette a disparu.............




nous ne manquerons pas d'eau pour le pastis,ça ,c'est sûr!!!

ça change de la désolation du spectacle de la fin de l'été!

Allez les filles!
Bisous mouillés de votre mémé!
Repost 0
Published by mounic - dans ma Provence
commenter cet article
13 décembre 2008 6 13 /12 /décembre /2008 16:50

Aujourd'hui, après avoir fini de faire la nounou, j'ai décidé de faire....la crèche!
Donc, de la boîte en carton, j'ai sorti mes petits santons, avec d'infinies précautions.
Certains datent du temps où mon frère est né, il y a 70 ans, quand ma maman a commencé à lui faire la crèche, pour Noël.
Ils sont usés, mais je les aime tant!
Il y a la Sainte Vierge et Saint Joseph, l'âne et le boeuf et quelques moutons

qui les pauvres, n'ont presque plus de couleur, surtout à côté du chasseur et du maréchal ferrant, qui sont "neufs"....
J'ai mis, exprès, pour vous le montrer, mais je vais le retirer jusqu'au 24 décembre, le petit Jésus...
Ce Jésus est en cire, de cierge; pendant longtemps, les santonniers ne l'ont pas représenté.Par crainte, respect ou superstition, qui le sait?
Enfin "mon" Jésus a dans les cent ans....

comme chaque fois, c'est le vieux buffet de la salle à manger qui reçoit la crèche dans ses "bras"

Pendant ce temps,le feu brûle dans la cheminée! Il gèle en l'air!
Mon pichounet, assis devant l'âtre, m'a dit ce matin: mémé, le jour du papa Noël, tu allumes pas le feu? Sinon, il va se brûler!
J'ai rassuré mon artiste!
A 3 ans, c'est encore le genre de question qu'on peut se poser, non?
allez! gros bisous!
et restez bien au chaud.
Votre mémé
Repost 0
Published by mounic - dans souvenirs
commenter cet article
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 23:24

Quand je vous dis qu'il neige en Provence!
Regardez cette super photo prise chez mon ami Jupiter...Il a mis aussi une vidéo impressionnante! allez voir; c'est magique!
Ce sont des oliviers (au premier plan et à gauche) Dur pour ceux qui n'ont pas fini la cueillette!

Voilà!c'est l'hiver!..Et bientôt Noël. Aujourd'hui, j'ai fait la morue aux épinards, comme la cuisinait ma chère Mémé....(pas aussi bonne tout de même; j'ai moins le gàoubi!)- la manière, le savoir faire-qu'elle!..
Nous la mangions toutes les années,pour le "gros souper"du soir du 24 décembre.

Je vous donne la recette:

ne regardez pas les ustensiles, qui datent, (mis à part la poêle, dessous la passoire)..de ma mémé! eh oui!
Comme ça, elle est encore un peu avec moi....
alors, il faut:
1 kg de morue (entière , salée, pas de celle en "plastique"!)
1 kg de poireaux
farine, huile, beurre ,lait sel poivre, muscade, gruyère râpé.
Faire dessaler la morue la veille;le jour même, égouttez la, épongez la,enlevez peau et épines.
Coupez la en morceaux de 10 cm de côté.
Farinez les morceaux et faites les frire dans de l'huile chaude sans plus (pas archi chaude!)jusqu'à ce qu'ils soient dorés.
réservez sur un papier absorbant.
Coupez les poireaux épluchés et lavés en fines rondelles.Faites les blanchir 15 mn.Égouttez les.
Faites une béchamel; mêlez - y les poireaux.
Dans un plat à gratin, mettez la moitié de la béchamel, la morue, le reste de béchamel, saupoudrez de râpé.
Faites gratiner au four environ 20 mn.

et régalez vous!(moi, j'ai réduit les proportions, car on est juste deux à table!)
C'est très bon.En Provençal, ça s'appelle "la merlusso eï porri"........
Et ma mémé me faisait ce plat avec des poireaux sauvages, qui poussaient dans les vignes.
Maintenant,les gens évitent de les ramasser.Il faut dire qu'ils se font rares!Et puis, à moins d'être très constipés, ce n'est pas prudent...
avec les produits chimiques ..........
***************************************
Bonne nuit tout le monde (ce soir ,je fais la nounou!)
Je vous fais de gros bisous.gelés!
Mémé


Repost 0
12 décembre 2008 5 12 /12 /décembre /2008 14:15

Merci à toutes, pour votre affection .
Chandeleur, Anna29, Betty, les Anges 11, Doménica, Dilou, Dianou, Arcanciel, Lhoralys, Tatiana, Renatus,
Mamoune, Nika, Perlette, Vaiana, Menthol, Nathou 40, Renka,Virjaja, Soledad, Rosedemai, Manise,  , MarieTahiti, Soizig, Marylou, Marel,Tante Victorine, et toutes celles que j'oublie...........
merci à Clo, qui m'envoie des photos de sa crèche!

et qui a, elle même , fabriqué les éléments en argile (étable etc...) Beau travail!

ça mérite un grand coup de chapeau! Bravo Clo!
*****************************************
Pardon, les filles, de ne pas aller vous répondre sur vos blogs.
Aujourd'hui, je suis allée à Marseille, à l'hôpital.
Et à l'aller, comme au retour, nous avons eu la neige, sur la route, entre Rougiers et Saint Zacharie.
La Sainte Baume était toute blanche.
Ce soir, j'ai trop mal aux yeux!
Alors je vais au lit!
Comme une mémé qui vous fait de gros bisous!
Merci à toutes!
Repost 0
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 14:10

Dans mon billet précédent, je vous parlais du chagrin que j'avais, suite au départ de Momon, mon grand ami, que je considérais comme mon second frère.
J'avais oublié de vous dire que  "Moun des Parpaillouns", comme on lui disait, était un sacré bon vivant, et qu'il n'était jamais le dernier à rire et à faire la fête.
Alors, il n'a pas dû être content,que j'ai omis de vous dire ça, et de là où il est, il a décidé de nous jouer un dernier tour, juste pour que l'on ne pleure plus: enfin , pour qu'on pleure un peu moins....

Ce matin à 10h30, voilà tout le village à la messe. Les mécréants, qui n'entrent pas dans le lieu saint, attendent dehors,sous la pluie mêlée de neige, tapant la semelle pour  se réchauffer les pieds.C'est leur droit; mais enfin, ils sont là, venus rendre un dernier hommage.
Il y a les drapeaux des anciens combattants, dont les porteurs, stoïques dans le froid, font la haie d'honneur sur le parvis..........
Parapluie contre parapluie, le cortège monte vers le cimetière.Un bon kilomètre...
Justement, j'avais prêté mon parapluie à une personne de la famille proche.Donc, en entrant dans le champ du grand repos, je m'avance pour le reprendre, et qu'elle ne soit pas gênée avec mon pépin à la main....................
Je me rends compte avec stupeur, à ce moment là, que les croque-morts avaient ouvert un tombeau,  que c'était celui d'une famille qui porte le même nom que Momon, mais que ce n'est pas le sien.
Je dis discrètement au monsieur des pompes funèbres qu'ils ont fait erreur!
Ce à quoi, ce même monsieur me rétorque avec un sourire de commisération sur les lèvres:
"Madame, vous savez lire? il y a bien écrit famille xxxx sur le tombeau"
Pauvre de lui! il a été content du voyage! Je lui rétorque "sûr que je sais lire ! mais MOI, je suis du village, et je sais où sont enterrés Mélina et Frédéric, les parents !" Je ne rajoute pas pauvre imbécile, par respect pour la famille!
La pauvre épouse de Momon, en pleurs, désespérée et au bord du malaise, ne sait plus !
Le premier adjoint   prend les choses en mains et décide de faire le nécessaire.
Les pompes funèbres annoncent que les obsèques "recommenceront" à 15h 30, cet après-midi!
Entre temps, ils auront ouvert le "bon" tombeau!
Tout le monde s'en va. Abasourdi.
 Nous sommes remontés, à l'heure dite; il pleuvait encore plus que le matin.....

J'ai regardé le ciel....
Je ne suis pas bien sûre de moi, car mes pauvres yeux, pleins de larmes, m'ont peut-être trompée!
Mais je suis presque certaine d'avoir vu mon cher Momon, debout sur un nuage,sa chienne Pomponnette dans les bras.
 Certainement , il devait se dire, que c'était un bon tour qu'il venait de nous jouer, pour qu'on se rappelle encore longtemps de lui!

et il devait rire de bon coeur, comme quand il dansait,il n'y a pas si longtemps..........Sacré Mon, va!

Adésias, mon ami!je voulais juste te dire, encore une fois,
merci pour m'avoir donné tant d'amitié! Merci pour la pêche dans les ruisseaux, merci pour m'avoir mené aux fêtes dans ta vieille camionnette pleine de souffre ou de sarillo, merci pour les gâteaux de fins de vendanges,pour toutes les fois où on a trinqué à l'avenir, ou aux anciens,où l'on a partagé le pouarc sauvage ou les rigaous, les faisans et la confiture de pastèque de Mélina, pour toutes ces chansons de corps de garde que tu m'as appris et que je transmet sans vergogne à mes petits enfants, au grand désespoir de leurs mères, merci pour les jours de St Bernard où l'on dansait sous les platanes, et que la jupe de gitane de ton épouse virevoltait sous les lampions,où l'on mangeait la daube ou la soupe au pistou, merci pour les jours où on levait les racines, derrière la défonceuse, pleins de poussière!
Merci de t'être assis, à côté de nous, le cul dans la terre, pour partager une omelette ou une boîte de sardines..merci de nous avoir dit que la journée, c'est le matin qu'elle se fait et qu'elle se gagne...........
Merci d'avoir été TOI, nature et vrai, sans patron et sans maître , merci de nous avoir montré le chemin de la vraie vie et de la liberté.............
********************************************

A vous toutes, mes amies qui m'avez laissé vos messages d'amitié, toutes mes excuses.
J'irais demain soir sur vos blogs.
Je vous embrasse.
C'est chouette que vous soyez là!
Votre mémé.
Repost 0
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 08:56
A quelques jours de la Noël, deux bien tristes nouvelles ont endeuillé notre village.....
Une amie, de 52 ans,Michelle, très active, serviable,qui rendait service à toutes les personnes âgées de son quartier, a sorti sa voiture du garage, est retournée pour fermer le portail.
 Le frein à main était-il mal serré? la voiture a dévalé la pente et elle a essayé de la retenir.Le véhicule l'a écrasée, et malgré les secours rapides, Michelle est morte...Une foule très émue était venue cet après midi l'accompagner pour son dernier voyage.
                         * * * * * * * * * * * *
Et mercredi matin, nous serons tous là pour notre ami Edmond Revest, parti lui aussi trop tôt, emporté par un AVC.
Je ne trouve pas les mots pour vous dire ma peine.
Momon c'était le frère, le copain de bringue, l'ami de toujours.
L'amoureux des collines, des fleurs, des animaux.
 Avec qui on pêchait la truite, en cachette des gardes, avec le filet, dans l'Issole.... qui partageait notre amour du village; Momon qui mangeait au cabanon,qui peinait dans les vignes, qui suivait la défonceuse, qui buvait 50/50 son vin et son pastis!

Momon qui avait eu 20 ans dans les Aurès, pendant cette sale guerre,Momon qui dansait avec sa femme Monique,Momon qui fait le clown, pendant nos vacances en Lozère...

Momon et sa chienne Pomponette, juchée sur le tracteur... et les bûches qui flambent dans la grande salle de bal de son château, et les fous rires dans les vignes avec Mélina sa maman!Et Frédéric, son père, avec son beau cheval blanc....Et André, son oncle , au milieu de ses moutons...........
Et sa fierté, à la fête à Rians, quand il fut récompensé pour sa courge de plus de 100 kgs!
Je le vois, avec son beau sourire, quand il arrivait à la coopérative, me saluant de ce geste large de la main.................
Le vrai paysan, l'homme de la terre, l'homme libre.
Voilà ce que je vais garder de toi, mon ami!
Tu étais LIBRE!

Mon Dieu, que je suis triste les filles....
Pardonnez moi.C'est une partie de ma vie qui s'en va!

Votre mémé.
Repost 0
Published by mémémounic - dans les chagrins
commenter cet article
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 10:16
Comme nous sommes toutes gourmandes , et pour faire plaisir à Dianou, qui me le demande, voyons un peu la liste des treize desserts, que les Provençaux doivent mettre sur la table du "gros souper", le 24 décembre au soir.

alors, vous aurez la traditionnelle
POMPE A L'HUILE, ou Poumpo, ou Gibassié, sorte de galette ronde confectionnée avec de la farine, huile d'olive et  levain, où l'on trace des trous en forme de croix, pompe qu'il faut rompre et non couper sous peine d'être ruiné dans l'année! mèfi!.................
LE NOUGAT,fabriqué avec les amandes et le miel de Provence (il parait que c'est le Roi Mage Gaspard qui en eut l'idée en traversant la Provence...d'après certains, qui doivent penser que Jésus est né chez nous, et d'autres qui disent que nougat vient du latin NUX (noix)car les Romains qui ,il y a quelques siècles, campaient chez nous, fabriquaient une pâtisserie faite de miel et de noix).....
LES MENDIANTS ,li pachichoi, représentant les 4 ordres religieux:
 les figues sèches , qui avec leur robe grises évoquent les Franciscains (ma mémé faisait sècher les figues sur des arbustes très piquants, les arnavès (paliure), derrière les volets , à l'abri des oiseaux....
Puis les raisins secs, avec leur robe foncée qui fait penser aux Augustins, ensuite
 les Amandes (lis amelo) pour les Dominicains à la robe écrue et les noix pour les  Carmes aux pieds nus......
N'oublions pas les dattes (li dàti) connues en Provence depuis 1217, et bien avant par les Romains.
Avez vous vu le "O" gravé dans le noyau des dattes? C'est parait-il ,le petit Jésus qui s'est exclamé d'un O, en voyant ce fruit lors de la fuite en Egypte!
LES FRUITS FRAIS
les pommes, les poires, les oranges (qui ont été débarquées sur le vieux port, à Marseille jusque dans les années 50....J'allais sur mes 4 ans, et quand j'avais une orange, pour Noël, dans mes petits souliers, je vous dis pas! c'était.....Noël , quoi!)
les mandarines! on faisait des veilleuses avec leur peau!
le melon verdau, le gros vert d'hiver, régal de ma chère mémé!
les sorbes,(li sorbo) toutes blettes! ça j'aimais pas trop!
LES FRUITS SECHES
Pruneaux, ( à Brignoles on servait les "pistoles" qui séchaient sur des claies et étaient si dorées qu'elles semblaient des pièces d'or! des pistoles!)les poires sèches, toutes ridées
LES CONFISERIES
La pâte de coings, bien sûr!
LES FRITURES
Ce que j'adore par dessus tout: les oreillettes, merveilleux bouts de pâte, frits dans l'huile, fines et fragiles, dont ma chère maman faisait des "gouarbes" (corbeille à linge en osier) entières!
D'abord, quand je suis née, le 24 décembre dans la nuit, elle était en train d'en confectionner avec Madeleine, sa grande copine..............
Voilà!

Maintenant, puisque vous en trouvez à profusion, vous pouvez rajouter Chocolats fins, papillottes (avec des pétards, c'est mieux!)marrons glacés....

Mais par pitié, pas ces bûches de Noël pleines de gras douteux  que l'on trouve partout pour les fêtes!
Comblez les "vides" ,s'il en reste par de bonnes bouteilles de ratafia, de coudounat, de bocaux de cerises à l'eau de vie....


Sur ce, bon appétit...Attention , Noël, ce n'est qu'une fois dans l'année! alors....profitez-en!

Bisous de votre mémé
Repost 0
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 08:37

Continuons notre avancée vers les fêtes de la Nativité.
***************************************

Une tradition bien ancrée au coeur des Provençaux de souche est celle, très ancienne du "cacho-fio" qui se dit également "calendau".Cette cérémonie du feu où la buche représente le Christ sacrifié pour nos péchés, représentés par les libations.

(ici, c'est à l'église; Claude Coste  expliquait Calendau à l'assistance, car à la messe, il n'y a pas que des Provençaux!!!)

******************************************

La cérémonie consiste à mettre une bûche dans la cheminée.Il s'agit d'une grosse branche d'un arbre fruitier: cerisier, poirier, mais surtout pas de figuier.
Pour plusieurs raisons: il brûle mal,et sa fumée donne mal à la tête...
Puis Jésus a maudit l'arbre stérile, auquel se serait pendu Judas (qui entre nous ne devait pas être bien gras, vu que les branches de la figuière sont cassantes comme du verre!Petits, on nous interdisait d'y grimper!)
Le plus âgé et le plus jeune de la maison portent la bûche dans la cheminée, après avoir fait trois fois le tour de la table avec; puis l'aïeul l'arrose d'un peu de vin cuit, ou d'huile en récitant ceci:

Alègre, alègre!
mi bèus enfant,
Diéu nous alègre!
Emé Calèndo tout bèn vèn..
Dièu nous fague la gràci
de veire l'an qué vèn,
E se noun sian pas maï,
que noun fuguen pas mens!
"Allégresse!allégresse!
mes beaux enfants,
Dieu nous réjouisse,
avec Noël, tout bien vient,
Dieu nous fasse la grâce
de voir l'an qui vient,
et si nous ne sommes pas plus,
que nous ne soyons pas moins!"
************************************
Ensuite, le feu est allumé, on peut se mettre à table!


(elles sont belles, nos vieilles cuisines de Provence, n'est-ce pas?)

Au premier coup de cloche de la messe
de minuit, on recouvre de cendres la bûche.Le lendemain, on la rallume et elle doit "rimer" ,brûler doucement, jusqu'au jour de l'an...
On gardera un morceau que l'on mettra dans le feu de l'année suivante; et le charbon qui reste sera utilisé pour guérir les animaux de la maison; on le broira dans leurs aliments......


Nous avions, à l'époque, en plus des chiens et des chats, les poules, les lapins, le cheval, le cochon, et parfois une chèvre..
Pour les poules, les cendres leur chassaient les "pipidons"...
***********************************.


Puis, entre voisins, on s'échangeait des cadeaux! oreillettes, pompes à l'huile, bouteilles de vin cuit,raisins conservés depuis les vendanges, gros melons d'hiver,cerises à l'eau de vie................
Les bêtes avaient, ce soir là, double ration!Le cheval avait son morceau de pain arrosé d'un peu de vin!
*****************************************

Et on se réconciliait entre personnes ayant quelque chose à se reprocher....
(vous voyez ce que je veux dire!)

LOU BRINDE:
Je lève mon verre à nos amis, à ceux qui nous ont été doux, qui nous ont fait du bien!
Je le lève à nos ennemis! que le cache-fio et nos lumières luisent au fond de leur coeur et détruisent toute haine!
Je bois à nous tous (toutes!) à la santé de nos corps, à la joie de nos âmes , à la beauté de ma Provence  , à nos coeurs unis!
A l'amitié!
A l'amitié de Noël!
***************************************


Moi qui ne boit que rarement, je boirais ce soir-là à notre belle amitié, mes amis et mes amies!
Je vous souhaite une bonne nuit,à bientôt!
Bisous.
Votre vieille Mémé.
Repost 0
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 16:03

LA PLUS PETITE FILLE DU MONDE


Juste un petit coucou ce soir.
Je viens juste vous montrer trois photos.
certaines d'entre vous ont du les voir, ailleurs! Ce n'est pas grave!
C'est juste pour vous dire que nous nous plaignons souvent.
Pour tout!
La vie est chère.
Les retraites et les payes sont faibles.
On est raplapla.
Je dis merci à toutes celles qui m'ont écrit, mais je suis découragée par l'attente, et je n'irais pas sur vos blogs.
(c'était un sujet de "plainte"...)
je n'énumère pas tout, c'est trop long.
Je voulais juste vous montrer cette petite fille, qui est la plus petite du monde.
Elle a 14 ans.Vous avez bien lu....
Pensons aux siens, de problèmes.
ça réduira les nôtres!

petite pomme! au joli sourire...

**********************************

alors,vous ne vous sentez pas heureuse de votre sort, tout à coup?
Pensons -y un peu, de temps en temps!
Bisous de mémé, fatiguée ce soir!
bonne nuit!
Repost 0
4 décembre 2008 4 04 /12 /décembre /2008 12:04

Ceci est le premier article de votre blog. Il a été créé automatiquement pour vous aider à démarrer sur overblog. Vous pouvez le modifier ou l'effacer via la section "publier" de l'administration de votre blog.

Bon blogging

L'équipe d'overblog

PS : pour vous connecter à votre administration rendez-vous sur le portail des blogs overblog

Repost 0