Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 18:22

Le 27 avril 1915, le torpillage du Léon Gambetta tue 684 marins....

C'est par ces tristes mots que débute le magnifique reportage paru dimanche 24 avril dans les colonnes de Var Matin , et signé de Régine Meunier....

Dans ce bateau,parti de Toulon avec 821 hommes, torpillé par un sous marin autrichien au large des côtes italiennes se trouvait un jeune homme de Flassans, mon village.

Il était tout jeune et se nommait Aman Roumbaud.

Aman Roumbaud

Aman Roumbaud

son corps n'a jamais été retrouvé.

Certaines victimes du naufrage ont une sépulture dans le cimetière de Castrignano , en bas, dans le "talon de la botte italienne"....Soixante corps. Les 624 autres disparus ont été inscrits au registre des décès de la ville de Brest....

 

La maman du jeune Aman, Henriette Anatalie Brenguier épouse Roumbaud était née le 10 avril 1869 à Flassans et  résidait dans la rue du Colombier, avec Mme Gastaldy, sa belle soeur...

Elle n'avait que cet enfant...

Toute sa (longue) vie, nous l'avons toujours vue vêtue de noir, portant le deuil de son époux, mais aussi de son fils adoré...Elle est morte à près de 102 ans. Le chagrin ne l'avait pas tuée...Elle était devenue un tout petit bout de femme, toute recroquevillée sur sa peine...

La petite marraine Nathalie....

qui n'a  jamais quitté son Colombier...En espérant que peut être...un jour....

Hélas !

Le Colombier et sa source, il y a 100 ans...

Le Colombier et sa source, il y a 100 ans...

Le croiseur cuirassé ,

 " frappé de deux torpilles dans la nuit du 27 au 28 avril 1915, avait sombré en un quart d'heure, sans espoir de secours.Tout son état major, ainsi que la plus grande partie de l'équipage a péri, donnant un magnifique exemple de sang froid et de courage devant la mort... "

Une citation à l'ordre de l'armée, parue dans le journal officiel du 6 août 1915.

Prisonniers de la coque,dans une nuit d'encre et une eau glacée, luttant pour ne pas couler, ils ont connu une fin terrible...

Un rescapé a écrit : nous avons crié "Vive la France" et nous avons chanté "la Marseillaise"...

 

La France a fait bâtir une chapelle, à Castrignano, pour ces pauvres garçons qui reposent depuis plus de 100 ans en terre Italienne...

La petite marraine n'a jamais pu aller s'y recueillir....

La tragédie n'avait fait, à l'époque, que quelques lignes dans la presse toulonnaise, parisienne et bretonne.

Le remplacement des bouées de sauvetage par de plus efficaces et en nombre suffisant ne s'était pas fait à temps pour le Léon Gambetta...

Il n'avait pas été jugé prioritaire.....

Et Aman repose dans la paix, au fond de la mer Mediterrannée...

Souvenons nous de lui, amis Flassannais.

Pour qu'il ne soit pas mort pour rien.

 

Merci dit mémé

 

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
26 avril 2016 2 26 /04 /avril /2016 09:33

C'est au pied de la Sainte Baume,  à St Maximin, devant la basilique,que la foire médiévale s'est tenue cette fin de semaine...

Un rythme festif donné par d'étranges visiteurs des couloirs du temps, dont un porteur de peste avec son rat.... des lépreux, des cracheurs de feu, des barbares , de preux Chevaliers, et j'en passe.

Marie Dominique Arnaud, ex journaliste à Var Matin,et photographe de talent, me donne l'autorisation de partager ses belles images avec vous...

Je vous laisse admirer...

FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN
FOIRE MEDIEVALE A ST MAXIMIN

C'était beau, n'est ce pas?  Merci à Marie Do pour son  partage!

Et bravo pour ses photos...

Bisous dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
24 avril 2016 7 24 /04 /avril /2016 12:54

Pour changer un peu, j'ai la pigne!

Une fois de plus les employés de mairie ou je ne sais qui, ont nettoyé le chemin du Plan, qui va vers les Clèdes...

Et pour changer (2éme édition) ,ils ont coupé à RAS

les Sureaux!

Bonne mère des Anges! Il n'y en a pas un qui saura , un jour, que cet arbre est UTILE !

Je mets la photo, en espérant que l'an prochain ,ils en laisseront au moins un!

Sinon, si Dieu me prête vie, j'irais coller une pancarte....

Qué patience!

photo prise à Besse, où on ne les coupe pas!!!!!

photo prise à Besse, où on ne les coupe pas!!!!!

Pour me calmer les nerfs, je me suis fait quelques choux à la chantilly!

Imaginez vous (ça n'arrive qu'a moi!) que je suis allée hier soir au Super You pour acheter, entre autres choses, des fraises. J'en avait envie!

Mais non, je n'attend pas un bébé !

Donc, j'entre avec pépé accroché au chariot dans le magasin, et je vois des fraises qui me disaient "mange moi" (mais non, pas pépé! les fraises, il faut suivre!!! )

Donc, je regarde en premier d'où elles viennent. Pas envie de manger des importées gorgées de saletés. Et voilà qu'un oeil s'approche!

Celui d'une caméra. De TF1 je crois... Une personne m'interroge: -pourquoi avez vous choisi des fraises de la région, et comment allez vous les manger? et vous savez que celles ci sont plus chères que celles là, et patati et patata.

J'ai répondu, bien sagement et bien poliment. J'étais dans un bon jour...

Depuis il fait du vent !

 

LES BRÈVES….

Puis je suis rentrée à la maison. Vite, j'ai confectionné une bonne pâte à choux, et pendant qu'ils cuisaient, j'ai fait la chantilly que j'ai mis au frais.

A l'heure du repas, j'ai garni les choux avec la chantilly et j'ai recouvert d'une demi fraise et de caramel maison.

C'était juste pour accompagner les...fraises au sucre!

LES BRÈVES….

Et puis, avec du vin blanc, j'ai fait un apéritif de fleurs de sureau!

Pour l'hiver, avec les châtaignes....

Merci à vous, gens de Besse , qui m'avez permis d'en cueillir!

 

 

A ben leù dit mémé!

 

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
22 avril 2016 5 22 /04 /avril /2016 16:05

Quelques images, pour vous dire un petit bonjour, car en ce moment, je n'ai plus trop de temps pour aller sur vos blogs...ou plus simplement pour mettre en marche mon ordinateur...

La vie est ainsi faite!

Alors pour commencer , une image des petits...devenus des hommes de près de cinquante ans...

On peut y reconnaitre (pour les gens de mon village!) , de gauche à droite:

Laurent Rougon, Philippe Courdouan,

Jean Claude Ribero,

puis la regrettée Nadine Audibert,

René Garnero et

Manu, mon fils.

La photo est prise devant le poulailler de Mme Isnard, derrière la rue des Boyers.

 

 

PHOTOS JAUNIES

Ici, la fine équipe de l'étoile Sportive Flassannaise, réunie au foyer rural (devenu la mairie du village) pour déguster la galette des Rois!

Toujours de gauche a droite Robert Courdouan, le regretté René Rovera, puis Lucien Dho, René Courdouan, Jean Paul Picq,Loulou Isnard, Daniel Bartoletti, Pierrini du Luc, et notre cher Momon Revest, qui lui aussi, nous a quittés trop tôt.

PHOTOS JAUNIES

Et puis, une partie de carte postale, datant de ...1904 , où l'on voit, sur la place de l'ancienne mairie, assis sur le banc, à droite, Mr Maurice Magne, photographe, puis un petit Monsieur, debout contre le mur qui n'est autre que notre ancien secrétaire de Mairie, Camille Rousse, qui vécut jusqu'à plus de cent ans. 

Juste à ses côtés, il y a Mr Rougon, qui n'est autre que l'arrière grand père de Laurent...que je vous ai cité en premier sur mes photos!

La boucle est ainsi bouclée....

PHOTOS JAUNIES

Bonne soirée les amis!

Et , espérons, à ben lèù dit mémé!

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 11:59

Du travail des aïeux, salut, cher monument ! 
Salut, pierre modeste unie au dur ciment ! 
Dans notre vieil enclos, qui rarement se ferme, 
Je t'aime et te vénère, ô puits de notre ferme ! 
Et, des marbres taillés pour le faste d'un roi, 
Je n'en connais pas un que je préfère à toi. 
Là, dans cette humble cour, que pêle-mêle obstrue 
Tout l'attirail des champs, herse, râteau, charrue, 
Attachant ta poulie à d'informes piliers 
Qu'une vigne décore en ses jeux familiers, 
Et tandis que sur toi nos antiques platanes 
Bercent, aux jours d'été, leurs ombres diaphanes, 
J'aime à te voir surgir en face de mon seuil, 
Et faire a tout venant toujours un bon accueil !

 

 

 

Début d'un poème de Joseph Autran

LOU POUS….

sur celui ci, pas de vigne,mais une belle glycine...

Dans mon quartier, près de la maison de mon frangin.

Que la Provence est belle, en cette saison.

 

A bèn lèù dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
16 avril 2016 6 16 /04 /avril /2016 14:06

La chaleur arrive....plan, plan, mais elle arrive.

Le mistral nous "gonfle", c'est le cas de le dire ! Je ne peux plus le supporter.

Pour m'occuper, j'ai mis le parasol sur la terrasse....

Pour me faire croire que c'est l'été...Il n'y a pas encore de cerises....

Mais des pivoines, à foison. C'est trop joli!

ON DIRAIT LE SUD….
ON DIRAIT LE SUD….
ON DIRAIT LE SUD….
ON DIRAIT LE SUD….

De l'autre côté de ma maison, c'est un rosier sans épines et la glycine qui embaument...

Les abeilles se régalent!

ON DIRAIT LE SUD….
ON DIRAIT LE SUD….
ON DIRAIT LE SUD….

Partout, c'est une éclosion journalière de fleurs, toutes plus belles les unes que les autres.

La nature se pare, au printemps....

Un spectacle dont je ne me lasse jamais.

ON DIRAIT LE SUD….

je contemple tout ça en songeant aux paroles d'Eugène Ionesco:

"La mort? tant qu'elle n'est pas là, tu es là.

Quand elle sera là, tu n'y seras plus"...

Je deviens philosophe, en vieillissant, et me contente de peu.

Et comme Jean d'Ormesson, je dirai malgré tout que cette vie fut belle....

 

Bon dimanche la terre !

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
15 avril 2016 5 15 /04 /avril /2016 19:47
LE MOUTON...
LE MOUTON...

 Le Mouton ...

Il fait au vert des près, pousser des primevères

Dès les premiers beaux jours, et les petits enfants

Comme ils sont à sa taille arrivent en courant

pour lui donner leurs mains, chaque fois ils espèrent

un regard échangé avec le mouton blanc.

 

Les echeveaux de laine au flanc de la colline

paissent tranquillement , et le peintre appliqué

peut poser des points clairs entourant un rocher

perles de poésie à son image alpine

que le vent frais d'été vient avec soin sècher...

 

Quand il est doté de cinq pattes, il faut dire

qu'il fait beaucoup parler, et les plaisanteries

sur lui sont entendues et disent à l'envi

l'intérêt de la norme au mépris du délire

et la raison du nombre au-dessus de la vie

 

nul ne sait que penser de ces hordes bélantes

qui se taisent dès que le vent les pousse au train,

tant elles sont flattées par le souffle divin

et tombent en silence entre les mains béantes

du premier prophète passant sur leur chemin.

 

Que faut-il en dire? Pour moi c'est entendu,

le mouton dans la vie n'a pas meilleur ami

que le loup déguisé ,prolixe en flatterie,

par qui il finira rose et  dodu (*)

à la table du roi, façonné et bien cuit...

 

* ici l'on peut mettre un "c" au lieu du "d"....

 

Poeme de Mady Kissine

 

 

LE MOUTON...
Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 19:14

Quand je rouspète, Pépé me dit : "ah! tu vas mieux" !

Parce que c'est vrai que quand je suis patraque, je ne dis rien!

Là , en ce moment, je pète la forme!

Voilà que ma vieille kangoo avait besoin de changer ses "chaussures". 

Donc, avec Pépé, on part au village "pédibus", pour aller chercher le pain et le journal.

Ce n'est pas loin, 800 mètres, mais Pépé marche comme une tortue et pas toujours au bord! Alors, je me mets du côté d'où viennent les véhicules pour prévenir...

Il passe deux voitures, qui devaient faire le rallye du Var, puis un camion , d'une entreprise du village, à une telle vitesse et si près de nous, que Pépé s'est accroché à mon bras, et moi j'ai pris la peur de ma vie...

Le coup passa si près que le chapeau tomba, aurait dit Victor Hugo!

On continue et on arrive à l'entrée du village.

Au lavoir de la Rouquette, en plein tournant, les voitures stationnent parfois de manière "anarchique"...Mais la nouveauté, c'est que les trottoirs sont devenus des parkings....

Alors, pépé accroché à ma main, je regarde d'un côté de l'autre, j'écoute bien, et aussi vite que   nos vieilles jambes nous le permettent nous filons au bord de la route, en priant le grand Saint Roch de nous protéger, pour ne pas finir en crêpes!

ET JE RALE….

Voyez vous, je comprends trés bien que le parc automobile du village ne va pas en diminuant...Que les places de parking se font rares... Je sais tout ça!

Mais il me semble que quand on devient vieux, tout le monde se fiche pas mal de nous...

Un autre exemple?

Pour un papier, à la banque, on nous a fait retourner quatre fois cette semaine!

Soi disant que la carte d'identité de Pépé était "périmée"...

C'est vrai que ça n'allait qu'au mois de juin 2015...

En mairie, où je suis allée faire la demande de renouvellement, la personne qui m'a (gentiment) reçue ,m'a dit: ces documents, en France, sont encore valables 5 ans après la date...

Je me demande , d'un coup, si le crédit agricole est bien Français!

Faut bien rire un peu, par ces temps moroses!

Je me suis consolée en confectionnant des croissants!

ça m'a remonté le moral!

Et à Pépé aussi!

ET JE RALE….

Ils étaient bien tendres (les croissants! pas Pépé!) ...

Heureusement; parce que pour couronner le tout, j'ai mal à une dent ....

C'est ça la vie des mémés!

bonne nuit ,mes amis!

A bèn leù!

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 16:55

Voilà qu'un très joli poeme me donne envie de partager quelques photos avec vous...

 

AU JARDIN ...
AU JARDIN ...

Vieux Jardins

Jules Breton

Qui n’aime ces jardins des humbles dont les haies
Sont de neige au printemps, puis s’empourprent de baies
Que visite le merle à l’arrière-saison ;
Où dort, couvert de mousse, un vieux pan de maison
Qu’une vigne gaîment couronne de sa frise,
Sous la fenêtre étroite et que le temps irise ;
Où des touffes de buis d’âge immémorial
Répandent leur parfum austère et cordial ;
Où la vieillesse rend les groseilliers avares ;
Jardinets mesurant à peine quelques ares,
Mais si pleins de verdeurs et de destructions
Qu’on y suivrait le fil des générations;
Où près du tronc caduc et pourri qu’un ver fouille,
Les cheveux allumés, l’enfant vermeil gazouille ;
Où vers le banc verdi les bons vieillards tremblants
Viennent, sur leur béquille appuyant leurs pas lents
Et gardant la gaîté, – car leur âme presbyte
Voit mieux les beaux lointains que la lumière habite, –
D’un regard déjà lourd de l’éternel sommeil,
Tout doucement sourire à leur dernier soleil ?

AU JARDIN ...
AU JARDIN ...
AU JARDIN ...
AU JARDIN ...
AU JARDIN ...
AU JARDIN ...
AU JARDIN ...
AU JARDIN ...
AU JARDIN ...

Bonne semaine à tous, dit mémé.

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
7 avril 2016 4 07 /04 /avril /2016 18:44

Comme chaque année ,Caramentran - Carnaval a été fêté  au village..

Comme chaque année, je n'y suis pas allée, de peur de remporter le premier prix....

 

Mais grâce à Noelle, Marie Claire, Jean-Marie et les autres qui m'ont autorisée à publier leurs photos,  voici Caramentran dans toute sa splendeur...

PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !

sur les photos ci dessous , les  responsables du comité organisateur:

Hélène , à gauche, debout sur le char avec son chapeau de cow boy.

Et Annick, ma belle soeur  avec son "truc en plumes rose" , qui porte à merveille

ses 75 printemps... L'air de Flassans est excellent!

Un grand bravo à ces dames et à ceux et celles qui les ont aidées.

PAÙRE CARAMENTRAN !
PAÙRE CARAMENTRAN !

Une pensée pour ce pauvre Caramentran, parti en fumée à la fin du spectacle!

PAÙRE CARAMENTRAN !

Bonne fin de semaine, dit mémé!

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article