Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 09:08

Un voyage aux Indes, ça vous tente?

Je viens de voir les photos de mon amie Arlette Pothin, qui était avec moi au club photo, il y a quelques années...

Avec sa permission , je vous emmène pour une petite promenade...

L'INDE.....
L'INDE.....

elle écrit:

retour d'un voyage en Inde...Parfums du Sud Indien, haut en couleurs!

saveurs , épices, thés, odeurs, temples richement sculptés, cérémonies d'offrandes,

le theyyam, rite ancestral...

Les intouchables, qui lors des cérémonies se transforment en "dieux" pour prodiguer bienfaits et protections aux populations locales,

passage dans le feu,

le spectacle est dans la rue, sur les marchés,

avec la rencontre de gens souriants et bienveillants...

L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....

Villages de pécheurs...

pêche au "carrelet",

transport de bambous et ravaudage de filets...

plages aux rochers instables....

L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....

échafaudages de fortune...

champs, vendeur de bananes,

et marcheurs sur les braises!

L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....
L'INDE.....

vous avez assez marché? vous avez mal aux pieds?

je crois que ceux qui sautent dans le feu doivent avoir plus mal que vous!

Voilà, dépaysement assuré ,pour ceux et celles, qui, comme moi, ne voyagent plus....

A part dans leur tête!

Merci Arlette!

Un gros bisou de mémé

(ces images sont sa propriété! merci de ne pas les emprunter...)

Repost 0
Published by mounic - dans voyages
commenter cet article
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 10:02

Deux après midi festives sont venues apporter de la joie aux résidents de l'Escandihado..

La chorale de Camps la Source, un village voisin, puis des musiciens et chanteurs, sous l'égide de l'association "Ma mie Poupée" , présidée par Simone Pellicone.

Tout ceci dans une bonne humeur communicative. 

Je peux vous dire que tous se sont régalés. Mais ce qui m'a le plus touchée, c'est le dévouement des bénévoles. J'ai demandé à l'une des  personnes si elle faisait partie du groupe, elle m'a répondu : - non, je viens de Gonfaron. Mon papa était résident ici en 2008. Puis ,malheureusement, il est décédé. Alors je continue a venir ,pour les gens qui n'ont jamais de visites, leur apporter un peu d'amitié. "

C'était si touchant que je n'ai su que répondre...

Il y a vraiment, sur terre, quelques personnes encore qui vous réconcilient avec le genre humain.

Avec pépé, nous ne nous sommes pas assis dans la salle.

Mais dans le couloir. La musique le fatigue vite. Alors de loin, ça le berçait....Et puis, je n'étais pas au mieux de ma forme..Pas envie de coller mon rhume à tout le monde!

Voici donc "Musica 2",

et la chorale de Camps, où officient cinq Flassannais,

qui nous ont offert un extraordinaire répertoire.

C'était un plaisir de voir toutes ces personnes âgées, dans leurs fauteuils, chanter avec des étincelles de bonheur dans les yeux!

 

UN PEU DE JOIE...
UN PEU DE JOIE...

Un grand merci à tous, artistes et accompagnants, et au personnel qui s'est vraiment dévoué pour la réussite de ces deux belles journées...

UN PEU DE JOIE...
UN PEU DE JOIE...
UN PEU DE JOIE...
UN PEU DE JOIE...

et aussi à Simone et son équipe! Ainsi qu'aux bénévoles....

 

A ben leù dit mémé

UN PEU DE JOIE...
Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 21:17

Aujourd'hui, je viens vous parler d'une personne célèbre née dans mon village...

Mais non! il ne s'agit pas de moi....

C'est grâce à mon amie Evelyne, l'épouse de Claude Courdouan, que je viens partager avec vous cette petite histoire.

Elle me téléphone, l'autre jour , et me parle d'un écrivain, Loup Durand.

J'ai toujours beaucoup lu. Donc je dis ,oui, je le connais.

Et voilà qu'elle m'annonce que cet homme de lettre était né à Flassans le 18 septembre 1933, dans la maison de l'ancienne Poste....

NÉ A FLASSANS....

Alors , comme j'y réfléchis, je dis, ah oui! on me l'avait dit! ( ou je l'avais lu!)...

Et elle me propose de me confier l'acte de naissance de Loup Durand.

NÉ A FLASSANS....

et comme je suis très curieuse, je cherche des renseignements sur notre célèbre concitoyen.

Il était écrivain et scénariste. Il fit ses études à Marseille, Aix, Londres, New York. Il parlait six langues. Il fut journaliste pour des agences de presse américaines.

Alors qu'il écrivait des romans policiers depuis des années, il commença sa "vraie" carrière d'écrivain en 1976, à 43 ans.

Lors d'une émission d'Apostrophes en 87, alors qu'il présentait son nouveau roman, "Daddy", Bernard Pivot le présenta comme le "nègre"littéraire de Paul Loup Sulitzer, en brandissant "la femme pressée" !

Loup Durand n'a jamais nettement "admis" avoir collaboré à l'écriture de certains romans de Sulitzer....

Scénariste pour la BD et pour le cinéma, (Dancing Machine avec Alain Delon , et les "Brigades du Tigre", il visité plus de 130 pays dans le monde...

 

NÉ A FLASSANS....

Dans son oeuvre, l'on retrouve :

La Porte d'or,

le Caïd,

Un amour d'araignée,

le Seigneur des Tempêtes,

Dady ( prix maison de la presse en 1987),

le Jaguar, le Grand Silence...

Dans les bandes dessinées : Le Maltais, TNT, les cavaliers aux yeux verts, Daddy.....

NÉ A FLASSANS....

Loup Durand, marié et père d'un enfant, s'est éteint à Paris le 18 avril 1995.

 

Voilà. C'était un petit maillon de l'histoire de mon village.

A ben leù, lis amis!

 

Repost 0
Published by mounic - dans mon village
commenter cet article
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 16:37

La belle Fiorella, fille de mon amie Patricia, m'envoie  de bien jolies photos de la Ville de Macomer , en Sardaigne ( 12.000 h)

Enfin, pas de la ville en elle même , qui est pourtant superbe à visiter, car entourée de sites archéologiques datant de la préhistoire , comme les Domus de Janas, la nécropole de Filigosa, la tombe des géants, les monuments de Tamuli. et l'imposante huraghue de Santa Barbara , surplombant tours et donjons , remontant à l'ère nuragique.

Non, les photos sont prises lors d'un défilé que certains appellent carnavalesque, mais qui, je le pense fortement, doit remonter aux origines de la population...

Certains rituels , comme le feu, les os suspendus, les cornes, la fumée qui se répand autour des danseurs (et des spectateurs!) les visages noircis , sont autant d'indices.

Je ne sais pas  (et Fiorella non plus) l'origine véritable de cette fête , qui se déroule chaque année le 16 février...

Ce n'est pas grave!  L'important, comme toujours, étant de participer, n'est ce pas?

LE CARNAVAL DE MACOMER...
LE CARNAVAL DE MACOMER...
la voilà, l'intrépide!
la voilà, l'intrépide!

la voilà, l'intrépide!

LE CARNAVAL DE MACOMER...
LE CARNAVAL DE MACOMER...
LE CARNAVAL DE MACOMER...
LE CARNAVAL DE MACOMER...
LE CARNAVAL DE MACOMER...

Vous ne le croirez pas, mais les enfants se régalent!

Et les adultes aussi!

Alors, si vous avez envie d'aller voir la Sardaigne, passez donc par Macomer ...

Merci Fiorella!

a ben leù

Repost 0
Published by mounic - dans voyages
commenter cet article
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 13:48

Drôle de question me direz vous!

 Le printemps c'est (en principe) le 20 mars qu'il montre son nez...

Aujourd'hui, dimanche 19 février, on pourrait croire qu'il a un mois d'avance....

Il fait un soleil d'or, et la température est incroyable....

Les arbres sont en fleurs, les amandiers sont magnifiques...

LE PRINTEMPS C'EST QUAND?

jacinthes et jonquilles embaument!

LE PRINTEMPS C'EST QUAND?
LE PRINTEMPS C'EST QUAND?

Enfin, je crois qu'elles embaument! vu que mon nez est toujours bouché....

Alors je regarde le soleil dehors et je bois ma tisane...

Mon copain le rigau vient me faire un petit coucou....

LE PRINTEMPS C'EST QUAND?

je lui dis qu'il est beau...

et je lui raconte un petit bout d'histoire, que je viens de lire dans l'AVEP:

"Dins lou tèms, l'avié la vido de pertout....

lei cuou-blanc quiha sus lei mouto,

lei cuou rousset dins lei prat,

lei couquihado dins lou samenat,

lei bedourido dei coualo,pichouno,fino,tant bouano...

lei Rigau que venien s'aganta ei piège dins ta man à flour e à mesuro que lei mountavias,

lei quinset sus lei cimèu,

lei boueiro que cercavon lou verme dins lei mouto revirado........

ça me rappelle le bon temps. Je dis à mon rouge gorge qu'il a bien de la chance "d'habiter" chez moi...

Ici , il n'y a pas  (il n'y a plus) de piège...

Il peut manger tranquille...

 

LE PRINTEMPS C'EST QUAND?

Le printemps arrive à grands pas!

 

A ben lèù dit mémé qui éternue!

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 12:00

Sur Face book, Miren Olano a posté de magnifiques photos du village de Turenne...

Situé aux confins de la Corrèze du Nord , a quelques kilomètres de la Dordogne et du Lot, il jouxte le Périgord Noir...

Les pèlerins qui se rendaient à St Jacques de Compostelle s'y arrêtaient.

 

TURENNE
TURENNE

mais savez vous comment se nomment les habitants ? 

Les Viscomtins, en souvenir de la Vicomté de Turenne...

TURENNE
TURENNE
TURENNE

je trouve que la France est bien jolie!

Et que moi, je suis hors service!

Depuis hier, j'ai un rhume abominable et 39° de fièvre.

Sans doute le printemps qui arrive!

Merci à Miren pour ses belles photos.

Je ne vous embrasse pas (cause "gros" crobes) mais le coeur y est!

A ben léù dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 08:59

Notre village est en pleins travaux!

On améliore la salle des fêtes....

On prévoit un rond point au Nocturne...

On pense refaire la rue des Boyers de la maison de ma tante à celle de son fils , en face de la maison Durand.

Il parait que quand il pleut les maisons s'inondent!

Alors là, comme ça fait un moment que je n'ai pas poussé ma gueulante, je me lâche...

Il existait dans ma rue des Boyers, où je suis née et que je connais comme ma poche, des "avaloirs" qui canalisaient l'eau de pluie dans d'énormes caniveaux, passant sous certaines maisons.

La maison de la pauvre Marguerite Sigaud, près de celle de ma tante, la maison des Dorat, où un original a fait son salon dans son garage (!), sous Filéri,sous  la maison des Saldo, et enfin la maison après les Boulos.

Ces caniveaux, qui traversaient les maisons, étaient occultés par de grosses dalles de pierres, que les hommes du quartier soulevaient à l'aide de barres a mine, chaque année, pour curer et ôter les gravats apportés par les pluies hivernales...

Un jour, on a bétonné une première remise, puis un garage, puis ... enfin, tout a été bouché.

Personne n'a élevé la voix, sauf nous ,les anciens des Boyers. Il paraissait que l'on ne pouvait pas entrer dans les maisons pour nettoyer...propriétés privées...

Donc on a mis des grilles, refait le pluvial (en modèle réduit) et attendu les prochains orages qui n'ont pas manqué d'inonder le secteur...

Maintenant on prévoit de mettre de nouvelles grilles, de chez Milou, à Chehade, des grilles infernales qui empêchent les gens de dormir du sommeil du juste...

 

Alors qu'il suffirait de demander à la personne qui habite maintenant en face la descente de Mr Thomas et qui a bétonné l'avaloir, de le déboucher.

 Je pense, dans ma petite cervelle, que ça couterait peut être un peu moins cher aux autres contribuables....

ET VOILA LE TRAVAIL....

la cerise sur le gâteau revient pourtant à la rue principale, où l'on installait (!) des caniveaux de compétition, par des travaux prévus de fin janvier a début mars...

Je ne vous dis pas le détour qu'il faut faire pour traverser le village. Mais bon, ce n'est pas grave.

ça avançait bien, quand tout à coup, l'on découvre de l'amiante dans le sol! ( tout le monde sait bien que les anciennes canalisations contiennent de l'amiante, mais là, c'est un scoop!)

Pauvre de nous!

arrêt des travaux, on attend les experts, puis ceux qui vont recueillir quelques traces d'amiante, et si tout va bien, ça mènera un mois de plus...Donc, fin avril..ou début mai.

Le pire, c'est qu'en attendant, les ouvriers sont obligés de reboucher la route et, tenez vous bien, de la goudronner ! Après on le démolira, on recreusera, and so on...

La France et ses paperasseries ..Pourquoi faire simple quand on peut se compliquer la vie!

Je me demande si je suis la seule à penser qu'on marche sur la tête.

A ben lèù....

 

 

Repost 0
Published by mounic - dans mon village
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 18:41

Le papa de Patricia et Pascal Prugna vient de décéder.

Un homme si gentil, si discret...

Plâtrier hors pair, il avait énormément travaillé dans sa vie.

Maintenant à la retraite, nous le croisions parfois, rentrant à pieds chez lui, à Gappa, un quartier situé entre Carpanel et Longue Tubi...

Une belle promenade pour un homme de son âge...

Ses obsèques seront célébrées en l'église de Flassans, le Jeudi 16 février à 10h30.

A toute sa famille , nos bien sincères condoléances.

Qu'il repose dans la paix. Il l'a bien mérité.

Adieu Monsieur Prugna.

Que le Seigneur vous reçoive en son paradis...

TRISTESSE....
Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 09:47

Mes clients de la gent ailée étaient peu nombreux jusqu'a présent...

Un rouge gorge, quelques mésanges...

Je me disais:"- mon restaurant n'est pas au top cette année" !

Et puis, voilà que l'hiver se rappelle à nous, et que le froid revient...

Ce matin, premières sittelles , et un magnifique chardonneret élégant!

Je suis ravie...

Vous voyez où sont mes petits bonheurs?

C'est ça les mémés de la campagne!

QUE DE CLIENTS!

Vous voyez comme il fait froid?

cette pauvre mésange en est toute ébouriffée!

Ou alors, c'est l'eau du bain...

QUE DE CLIENTS!
QUE DE CLIENTS!
QUE DE CLIENTS!

ci dessous la Sittelle torchepot, qui domine les autres oiseaux. Elle fait le ménage, je vous le dis!

QUE DE CLIENTS!
QUE DE CLIENTS!

et le chardonneret élégant.

Pardon pour la qualité des photos, mais il faut faire vite avec ces oiseaux!

Et je suis moins dégourdie qu'avant....

 

QUE DE CLIENTS!

Allez, hop! je m'envole...

A ben lèù

Repost 0
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 11:21

Vous ne le savez peut être pas, mais la vie en maison de retraite ce n'est pas toujours triste.

J'aurais du écrire "EHPAD" parce que ça fait mieux, mais je suis du temps d'avant.

Du temps où l'on gardait les personnes âgées à la maison.

Parce que les personnes âgées se faisaient vieilles. Et c'est tout. Et que ces saletés de maladies qui vous réduisent à néant n'étaient pas encore à la mode.

Oui, il y a des choses tristes là dedans. Il faut assumer. Et aider du mieux que l'on peut.

Autant pour le malade que pour nous. Car il est hyper difficile d'accepter cet état de fait.

On culpabilise, on pleure. Et puis, certains jours, on rit!

Ou alors c'est mon côté positif qui me fait accepter les après midi qui se succèdent.

Aucun jour n'est pareil..

Vendredi soir, par exemple.....

QUE LA LUMIERE SOIT...

notre brave curé célèbre une messe à la maison de retraite, chaque premier vendredi du mois.

Et il y a du monde! plus qu'à l'église, je peux vous le certifier .En vieillissant, on se dit que...peut être, il vaut mieux "être à jour", on ne sait jamais!

Donc voilà que la salle est pleine et le curé, pris dans des embouteillages, n'arrive pas.

Les fidèles doivent se dire: -" à six heures, il y a la soupe"...On a beau être dévôts, l'estomac commande!

Voilà notre Jean-Louis (c'est le prêtre) qui déboule, enfile sa "tenue" et dit, en faisant son signe de croix:

-"Mes frères, c'est la Chandeleur. Je vous apporte la lumière du Christ".

....................................................

là, vous allez croire que j'invente, é bè non! 

A ce moment précis, plus d'électricité!

Pas de panique.Il y a des loupiotes à batteries ou a piles un peu partout.

La messe se termine, toujours pas d'électricité, et de ce fait, pas d'ascenseurs...

Là, ça se complique, car pour descendre à la "cantine" comme dit pépé, c'est ça ou les escaliers!

Et en fauteuil roulant, ça craint!

Donc, avec pépé, on prend l'escalier. Et on retrouve en bas les "mécréants" qui ne suivant pas la messe, sont déjà devant la porte du réfectoire! Bien leur en a pris...

Donc, les  deux dames de la cuisine commencent à servir les huit premiers.

Pendant ce temps, les  deux infirmiers et une aide soignante mettent des tables dans le hall du premier étage, montent ( à bras!) les chariots avec les assiettes et les soupières, et servent tout le monde!

Moi, je suis restée au Rez de chaussée, et avec mon téléphone portable, j'éclaire comme je peux!

Ma mémé disait toujours "lei couioun fan lumé" (les fadas apportent la lumière!)

C'est tout à fait ça.

Je surveille aussi. Je fais manger sa soupe à un Monsieur qui n'y voit plus....

.......................

 

 

 

 

la salle improvisée!

la salle improvisée!

pendant ce temps, un technicien arrive et la lumière revient...

Je m'étonne , auprès du Directeur, qu'un groupe électrogène ne soit pas disponible..

Il me répond que cela coûterait 90.000 euros...

J'avoue que ce n'est pas cadeau!

Mais enfin, heureusement que les employés sont au top. Et que personne n'était resté coincé dans les ascenseurs! Il n'y a pas eu de panique. Bravo au personnel !

Voilà! c'était mieux que les crêpes....Un souper aux chandelles!

 

Allez, bisous! Et que la lumière du Christ vous éclaire!

 

Repost 0
Published by mounic - dans mon village
commenter cet article