Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

13 novembre 2016 7 13 /11 /novembre /2016 13:57

Vous le savez, je suis un peu "prise par le temps" pour venir à l'ordinateur , et vous raconter des bêtises!

mais bon, comme vous êtes sages ( et moi aussi, par la force des choses....) je viens vous montrer mes vieilles images..

En premier, voici mon parrain, Emile et son épouse , Taty. En ce jour de Pâques 1953, nous étions à Brignoles. Il y a , à gauche, mon cousin Louis. Je tiens la main de ma tantine! Et dans le reflet de la vitrine, on voit ma chère maman...

Mon parrain était aussi mon oncle, car frère de ma mère. Ils s'adoraient. Je suis sûre qu'elle l'écoute siffler comme un pinson, là haut, dans les nuages, où ils ont dû se retrouver...

Il est parti en 1999...Ma mère l'attendait depuis longtemps. ça fera 32 ans ce 22 novembre qu'elle a fini de souffrir... 

SAGES COMME...DE VIEILLES IMAGES ...

je trouve que j'ai déjà l'air d'un "maridun" sur cette photo!

 

                               *********************************************************

sur celle ci dessous, qui date de février 1957, on voit Lulu Dho, un fils Mauro, un Cavallo , Jeanine Gianati, Nicole Macheras, elise Reynier, ? , Maryse Cavallo, René Courdouan.

Assis : ?, une fille Bendif , ?, ?, puis Adrien Chesta, Alain Beuil (ou JP) un autre Cavallo ? et Huguette Gerfroy. Si des gens du village reconnaissent les "?", qu'ils me le disent!

 

 

SAGES COMME...DE VIEILLES IMAGES ...

Puis la tribu des Bouvet. Devant le foyer rural...

A gauche, mon beau père André, puis ma belle soeur Alice, son époux Jacques, puis "pépé" puis Claude et ma belle soeur Annick.

Accroupis ,le quatrième garçon, mon beau frère Philippe et Alain, fils de Jacques et Alice...

Pépé reste seul. Ses trois frères sont hélas décédés.

 

SAGES COMME...DE VIEILLES IMAGES ...

Et celle ci, de 1973.

Pour fêter la naissance de ma fille, mon Papa et son ami Jules , réparateur de cycles en tous genres de son état, serrurier, et j'en passe, qui s'appelait Saccarola mais que l'on appelait Casserole (!) sont occupés à faire du vin, avec des raisins muscats de Frontignan (dixit mon père) qui étaient en réalité des muscats d'Hambourg...

Vous voyez devant mon fils, en vert et bleu, et trois des fils Hâche, qui habitaient à côté de nous...

Mon papa est au fond, avec son éternel béret Basque. Et Jules est à droite.

SAGES COMME...DE VIEILLES IMAGES ...

Et sur la dernière, qui date de 1936, quand on promenait encore en barque sur l'Issole pour la fête du village, on reconnait à gauche Mme Boudoube ( la maman de Paul, Maire du Puget sur Argens), à droite sa soeur,et au milieu Paulette Rambaud Lavagne. Par contre, je ne reconnais pas le jeune garçon...Là aussi, si, au village, quelqu'un reconnait un lointain parent... merci d'avance...

SAGES COMME...DE VIEILLES IMAGES ...

Voilà! la récréation est terminée! Bonne semaine, mes amis!

à ben léu!

mémé

Repost 0
Published by mounic - dans souvenirs
commenter cet article
11 novembre 2016 5 11 /11 /novembre /2016 07:51

La dame à la faux ne regarde pas où elle frappe....

Et parfois, nous recevons un coup de poignard dans le coeur...

Notre amie de toujours, Lucette Revelli- Bianco, partie en mission humanitaire au Sénégal, a été emportée par une lame de fond dans l'océan, et s'est noyée, ainsi que le médecin qui essayait de la secourir...

Lu , c'était une belle femme. Autant d'apparence que de coeur. Toujours prête à aider les autres, une guerrière au caractère bien trempé...

A 60 ans, elle avait encore toute la vie devant elle...

Le destin en a décidé autrement...

 

L'ADIEU A LU ...
L'ADIEU A LU ...

voici deux images de sa dernière opération humanitaire , au Sénégal.

Les photos viennent du site  "La Somone" qui lui rend un bel hommage ainsi qu'au docteur qui a tenté de la secourir et a perdu la vie...

Lucette est à droite, sur la première photo, assise avec un sac sur les genoux.

Sur la seconde ,elle est au centre, avec un pantalon sarouel beige et un appareil photo dans les mains.

 

L'ADIEU A LU ...

sur cette image, nous partagions une brochette chez des amis...

Jo, le mari de Lucette travaillait avec pépé...Quelle belle équipe.

Il tient leur fille ,Mélanie sur ses genoux, et Lu est assise derrière Pépé...

Pour Mélanie, pépé c'était Bio man...Elle l'appelle encore comme ça maintenant...

Quelle peine nous avons, tous.

Quelle tristesse.

En souvenir de cette belle amitié, nous accompagnerons Lucette mardi matin , à 10h , en l'église de Cabasse, puis elle reposera dans le caveau de famille, auprès de sa chère maman.

 

Son rire ne s'éteindra pas. Il résonnera vers Notre Dame du Glaive, ou du côté des Trous des Fées... Nous mettrons sur sa tombe trois roses jaunes, selon sa volonté...

Que Dieu te garde, ma Lu.  Nous sommes si tristes sans toi.

Pépé et mémé. Geo et Denise. Tes amis.

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
5 novembre 2016 6 05 /11 /novembre /2016 17:28

Voici des photos et des explications que l'on m'envoie.
Je partage, cela peut être utile!

Elles sont partout ! Dans nos jardins, sur nos balcons, dans nos bois et forêts, au détour d'une allée, elles attendent que vous succombiez au fruit défendu et que vous les mangiez. Ce sont des tueuses de l'ombre, cachées sous de beaux oripeaux. On en compte plusieurs dizaines rien qu'en France. Voici les dix des plus dangereuses...

 

 

  • La belladone

Pendant le Moyen-Age, cette plante était fréquemment utilisée lors des rituels de magie noire, ce qui, au fond, en dit assez sur ses propriétés mortelles. On y retrouve carrément de l'atropine et diverses substances très dangereuses. L'absorption de 10 à 15 baies suffit à terrasser n'importe qui. Néanmoins, cette plante est utilisée dans la confection de traitements contre la douleur ou la toux. Auto-médication vivement déconseillée.

photo Jean Tosti

photo Jean Tosti

  • Le chèvrefeuille

Souvent utilisé pour dessiner des barrières végétales dans les jardins, appréciée pour ses jolies fleurs, le chèvrefeuille est aussi toxique. N'importe laquelle de ses parties peut provoquer des vomissements, des diarrhées, des sueurs, de la tachycardie et, dans des cas extrêmes, un coma qui peut précéder la mort pure et simple.

photo Dinkum

photo Dinkum

  • Le laurier-rose

On trouve des lauriers-roses partout sur le pourtour méditerranéen et plus généralement dans la moitié sud de la France. Une belle plante qui cache bien ses propriétés mortelles. En effet, l'ingestion d'un simple feuille pour provoquer des troubles cardiaques fatals chez l'enfant et l'adulte. On rapporte que des soldats de Napoléon furent mortellement intoxiqués pendant la campagne d'Espagne après avoir fait griller de la viande sur des branches de laurier.

photo Jean Tosti

photo Jean Tosti

  • Le muguet

Une fleur que l'on offre partout aux alentours du 1er mai, qui devrait être livrée avec une notice explicative, tant son ingestion (en particulier celle des fleurs) peut mener directement à l'hôpital, voire plus loin... Le simple fait de boire l'eau dans laquelle le muguet a reposé peut s'avérer dangereux. C'est l'une des plus toxiques de France. Pour les hommes et les animaux.

photo Michel Claquin

photo Michel Claquin

  • Le ricin

Les graines de cette plante renferment des protéines, des lipides et de la ricine. Un mot qui doit résonner chez ceux qui ont vibré devant les mésaventures de Walter White dans Breaking Bad, qui utilise la ricine pour essayer d'éliminer ses ennemis. Et bien tout ce qu'affirme la série au sujet de ces graines est vrai. N'y touchez pas !

Photo Peter Forster

Photo Peter Forster

  • Le gui

La coutume veut qu'au moment des fêtes de fin d'année, on s'embrasse sous le gui. En réalité, ce geste peut s'avérer particulièrement inconscient si plus de 5 baies venaient à tomber dans la bouche des amoureux au moment fatidique, provoquant ainsi de sérieux troubles digestifs et même, dans certains cas, de graves accidents cardiaques.

Photo Nova

Photo Nova

  • La grande ciguë

Ce serait elle qui aurait causé la mort de Socrate. On la confond parfois avec le persil. Son odeur, relativement désagréable permettant néanmoins de se prémunir contre ses effets. Une plante qui peut causer une mort certaine après avoir provoqué des maux de tête, des vertiges, une paralysie et des convulsions.

LES PLANTES TOXIQUES
  • Le buis

On peut donner au buis toutes les formes que l'on veut. Esthétique, distingué, il n'attend en réalité que le bon moment pour vous causer, grâce à sa sève, des vomissements, vertiges, tremblements et paralysies spinales. Et vu qu'il peut vivre sans problème plusieurs siècles, autant dire qu'il faut s'en méfier.

photoMathieu Sontag

photoMathieu Sontag

  • Le colchique

On utilise le colchique pour traiter les crises aiguës de goutte. Cela dit, par voie générale, cette plante est surtout connue pour provoquer divers troubles, cardiaques et nerveux, sans parler d'une salivation extrême. Au bout de10 jours, sans traitement, c'est la fin du chemin..

LES PLANTES TOXIQUES
  • Le lierre

Largement exploité pour ses propriétés médicinales (contre les brûlures ou la cellulite), le lierre ne doit pas être utilisé à la légère et demande une extrême prudence. Car on ne dirait pas comme ça, mais cette plante grimpante a aussi la possibilité de vous clouer plusieurs heures sur le trône, tout en vous filant des boutons et des vomissements.

LES PLANTES TOXIQUES

Voilà, vous savez -presque-  tout !

Bonne nuit dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
4 novembre 2016 5 04 /11 /novembre /2016 18:40

Il parait qu'il va pleuvoir!

alors, pour fêter ça, je prends les devants et je fais un bon gâteau!

J'ai trouvé la recette sur le site "Fatto in casa da Benedetta".

Excellente cuisinière....

C'est un gâteau de saison, aux noisettes. Moi je fais comme les écureuils, qui engrangent les noisettes...Sauf que j'engrange les kilogrammes....

GATEAU AUX NOISETTES

Il est très facile à faire.

Vous prenez cinq oeufs. Vous séparez les blancs des jaunes. Vous battez les blancs en neige, et vous y ajoutez, peu à peu 70 gr de sucre fin.

Puis tout en continuant de battre, ajoutez les jaunes, un par un., puis 50 g de farine, 70 g d'huile de tournesol, le zeste d'un demi citron.

Vous cuisez ce mélange sur une feuille se papier sulfurisé dans une plaque a four.

En rectangle.10 à 15mn a 200°

Puis quand c'est cuit vous renversez sur une autre feuille de papier sur une plaque froide, et vous laissez refroidir.

Découpez la pâte en bandes de 5cm de large.

Mélangez dans un saladier 250 g de tricota et 250 g de mascarpone., plus 3 cuillères a soupe de pâte à tartiner aux noisettes (genre nut..la)

Badigeonnez les bandes de ce mélange, et enroulez les sur une assiette , en plaçant la première au centre, puis les autres autour, pour obtenir un gâteau rond, que vous badigeonnez du restant de la crème.

Vous saupoudrez de noisettes concassées et vous décorez comme vous voulez...

Il faut ensuite le mettre ( au moins) trois h au réfrigérateur...

C'est ça le plus difficile!

Attendre trois heures.....

 

Bon appétit dit mémé

Repost 0
Published by mounic - dans cuisine
commenter cet article
1 novembre 2016 2 01 /11 /novembre /2016 17:45

La Toussaint est passée....

Ce matin, je suis allée avec Pépé à la messe de 11h.

C'était le curé Pitometz qui la célébrait. Il nous a fait un très beau sermon, pour nous expliquer ce que sont les Saints...

Un Saint, c'est un témoin que l'église nous invite à imiter, une personne qui porte en elle une étincelle de l'Evangile, pour rendre les autres plus heureux, les aider dans leurs difficultés, leur rendre service...

Ils peuvent avoir un mauvais caractère! Du moment qu'ils aident les autres de tout coeur.

L'aide peut être maternelle, intellectuelle, spirituelle, ou mystique..

Ces personnes sont des témoins pour vivre la foi, l'espérance et la charité....

Notre Pape François a dit: La sainteté  ce n'est pas de faire des choses extraordinaires mais de faire celles qui sont ordinaires avec amour et avec foi!

Les statues des Saints, que nous voyons dans nos églises ou ailleurs sont si "lisses" si "roses", comme si l'on voulait cacher la réalité...

Mais ce sont des personnes qui avaient leurs défauts et (surtout) leurs qualités!

Qui ont suivi le chemin de la vie Chrétienne à la suite du Christ.

La Sainteté est chemin de liberté et de libération.
Nous pouvons être heureux à travers ce que nous décidons de faire jour après jour de notre vie..
Les artisans de paix ne regardent pas leurs propres intérêts mais ils recherchent ce qui peut être bon pour tous...

Voilà , a peu près, ce que le prêtre nous a dit....

LES SAINTS...

par les temps troublés qui sont les nôtres, tant de gens ont perdu la foi...

Ils croient en la valeur de l'argent et du pouvoir...

Pourtant, ils n'emporteront pas leurs richesses....

L'amitié, le partage, l'entraide, nous pouvons retrouver ces vraies valeurs...

Cela ne fera pas de nous des Saints, mais nous aidera à avoir un coeur empli de richesse, et à marcher droit dans nos bottes, même si elles sont usées...

ça, c'était le sermon de mémé, qui vous souhaite une bonne nuit.

Repost 0
Published by mounic - dans mon village
commenter cet article
30 octobre 2016 7 30 /10 /octobre /2016 18:27

Pour faire une belle brioche, il faut bien peu de choses en vérité...

Et le résultat est excellent.

LA BELLE BRIOCHE....

500 gr de farine , 20 cl de lait, 70 gr de beurre à température de la pièce, 80 gr de sucre en poudre, plus un sachet de sucre vanillé, 2 oeufs, plus un jaune et un peu de lait (pour dorer), une cuillère à café de sel, 20 gr de levure fraiche en cube, de l'eau de fleur d'oranger, du sucre en grains.

Vous mettez dans le lait tiède votre levure et vous diluez. Dans le bol du robot , battez les oeufs avec le sucre avec le fouet; puis , mettez le crochet à pétrir ,ajoutez la farine, le sel, l'eau de fleur d'oranger. Battez une petite minute tout doucement. Puis versez le lait et la levure. Battez encore, pendant au moins 5 mnMettez le beurre coupé en morceaux, et battez encore 3 mn.

La pâte sera un peu collante. Sortez la du bol du robot et mettez la, en boule, à lever dans un saladier couvert d'un torchon, pendant une heure1/2, dans une pièce assez chaude.

Une fois qu'elle a levé, la dégazer sur un plan de travail fariné pour faire sortir l'air.

Coupez la en trois morceaux de même grosseur.

Roulez ces morceaux en "boudins" assez longs pour faire une tresse.

Rassemblez le bout des trois boudins et faites la tresse. Pas la peine de serrer!

Vous posez ça sur un papier cuisson sur une plaque, et remettez le torchon, pour faire lever une seconde fois, environ 45 mn.

Puis battez un jaune d'oeuf dans un peu de lait.

Passez au pinceau sur la tresse.

Parsemez des grains de sucre.

Allumez le four à 180° (th 5) et enfournez tout de suite,à four froid!

Cuire environ 30 mn , en surveillant.

Laissez refroidir la brioche sur une grille à pâtisserie .

 

Et bon appétit!

 

 

Repost 0
Published by mounic - dans cuisine
commenter cet article
29 octobre 2016 6 29 /10 /octobre /2016 20:41

Voilà...

La fin du mois d'octobre est proche...

Mardi 1er Novembre, la messe de la Toussaint sera célébrée à 11h.

Mercredi, jour des défunts, aussi, à 11h. La messe sera suivie de la bénédiction des tombes, par notre prêtre, Jean-Louis.

 

LA TOUSSAINT

En Provence on dit Lei mouar son jamai mouar tant que s'en souvenen....

Je pense que dans les autres régions aussi, les défunts ne meurent pas, tant qu'on se souvient d'eux....

 

Bises dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
26 octobre 2016 3 26 /10 /octobre /2016 17:29

Impossible de venir sur mon blog...

Pépé me guette et me prie de retourner regarder la télé avec lui!

Bon, au bout de cinquante ans de mariage, que voulez vous, je cède à ses caprices!

Mais vite, je vous fais un petit coucou du soir!

Primo! pour vous montrer l'énorme nid de frelons asiatiques qui trône dans un pin du jardin de Christiane, notre belle boulangère..

Elle se passerait bien volontiers de ces "envahisseurs".

Si vous connaissez un moyen de s'en débarrasser, merci de le lui signaler...

 

UN PETIT BONSOIR...

puis une très jolie photo de ma "copinaute" Miren Olano,  véritable artiste de l'objectif.

Cette photo, je la mets surtout pour mon ami JUPI, du blog "La Cachina" , qui habite à Cotignac, au pays de la "Grande Falaise"...

Si vous passez dans le Var, lors de prochaines vacances, allez donc admirer ce splendide village !

cette photo est la propriété de MIREN  OLANO. Prière de  la respecter. Merci!

cette photo est la propriété de MIREN OLANO. Prière de la respecter. Merci!

Et pour finir, MOUKY, reine du camouflage, qui a commencé sa chasse aux oiseaux.

Elle s'énerve, parce que quand l'oiseau arrive…on tape des mains, et elle reste comme un "flan"…à attendre le prochain passage….

UN PETIT BONSOIR...

Allez, zou! à la télé!

Hier soir, je n'étais pas déçue!

Sur France ô,  Voyage en terre inconnue , avec François-Xavier Demaison, et Frédéric Lopez partis à la rencontre des bergers semi nomades du Rajasthan , les Raïka… Que d'émotions, de beauté!

Je me suis régalée!

 

Je vous souhaite une bonne nuit.

A ben léù! (j'espère)...

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
23 octobre 2016 7 23 /10 /octobre /2016 10:51

C'est l'automne…

Le week end pro chain, nous allons (encore) changer d'heure….

Au début, ça m'a énervée…Maintenant, par force et par habitude, je ne rouspète plus trop...

Les animaux ne doivent pas être très heureux de ces "bousculades"…. Une fois ils mangent une heure avant, puis une autre fois une heure après….

J'ai trouvé, sur le "Grand Almanach de la Provence" ce texte explicatif….

SOYEZ A L'HEURE !

Voilà…Ce soir vous vous coucherez …un peu plus instruits!

Pour vous montrer comme c'est beau, l'automne en Centre Var, quelques images glanées au bord des chemins Flassannais.

SOYEZ A L'HEURE !
SOYEZ A L'HEURE !
SOYEZ A L'HEURE !

Et à Besse, dans le jardin de mes petits...

SOYEZ A L'HEURE !

Cette photo me fait penser que bientôt, ce sera l'heure…d'aller récolter les olives...

Mais ça, c'est une autre histoire!

A si réveire, qué?

 

mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 16:11

Des fleurs fines

Des fleurs fines et mousseuses comme l'écume
Poussaient au bord de nos chemins
Le vent tombait et l'air semblait frôler tes mains
Et tes cheveux avec des plumes.
L'ombre était bienveillante à nos pas réunis
En leur marche, sous le feuillage ;
Une chanson d'enfant nous venait d'un village
Et remplissait tout l'infini.
Nos étangs s'étalaient dans leur splendeur d'automne
Sous la garde des longs roseaux
Et le beau front des bois reflétait dans les eaux
Sa haute et flexible couronne.
Et tous les deux, sachant que nos coeurs formulaient
Ensemble une même pensée,
Nous songions que c'était notre vie apaisée
Que ce beau soir nous dévoilait.
Une suprême fois, tu vis le ciel en fête
Se parer et nous dire adieu ;
Et longtemps et longtemps tu lui donnas tes yeux
Pleins jusqu'aux bords de tendresses muettes.

 Emile Verhaeren.

MOMENT DE TENDRESSE…..
MOMENT DE TENDRESSE…..
MOMENT DE TENDRESSE…..
MOMENT DE TENDRESSE…..

Un peu de tristesse, ce soir….

Bisous la Terre!

A ben lèù dit mémé

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article