Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 21:31

L'on m'envoie avant hier un magnifique message qui montre, en "super8" la neige dans le Var, en 1956....

Je le transmets à pas mal de personnes....

En leur écrivant: "vous souvenez vous"?

Je reçois ce soir la réponse d'un ami , natif de Gonfaron....

Je la trouve si belle et si vivante, que je viens la partager avec vous...

 

                                 *******************************************

 

Si je m’en souviens.....

A Gonfaron il a commencé à neiger vers 7 h 30, enfin au moment de partir à l’école.

j’étais au préparatoire, et comme ma mère travaillait, c’était ma grand-mère qui m’emmenait et elle décide de me garder à la maison.

A 11 h 30, lorsque mon meilleur copain rentre chez lui pour diner je suis à la fenêtre et il a de la peine à monter les escaliers qui mènent à nos maisons, il a de la neige jusqu’aux genoux et s’il porte des bottes (avec le recul je pense qu’elles ont appartenu à sa sœur, elles sont boutonnées sur le coté), il est en « brailles »  courtes.

Ma grand mère me dit : « tu te rends compte si c’est allé vite, j’ai bien fait de te garder à la maison ».

A la maison je vais y rester, au point que je ne se sais pas combien de temps ça a duré.

Je passais les journées à la fenêtre, et quand mon grand père rentrait le midi, il disait : «  la toiture d’Untel est tombée » avec me semble t’il un petit sentiment de revanche, sous entendu , nous ça ne risque pas de nous arriver !

Ou alors Untel est mort, on ne peut pas l’enterrer, la terre est gelée.

Puis un après midi, combien de temps après, je n’en ai aucune idée, ma mère décide que ça a trop duré, je pense surtout qu’elle ne veut plus que je reste avec ma grand-mère, et à 13 h 30 elle m’emmène à l’école.

lorsque nous arrivons les élèves sont en classe non pas parce que nous sommes en retard, mais parce qu’il est impossible de rester dehors. D’ailleurs pour y faire quoi, il y a partout 1 mètre de neige et seuls quelques accès sont partiellement déneigés.

Dans la classe, il sont 5, peut être 6 et l’instit Georges Lxxxl, un hussard de l’armée grise de la république, coco parano mais une merveille d’instit qui doit être à droite du dieu des maitres.

Au milieu de la classe, il a un poêle avec autour du grillage pour éviter les brulures.

Les pupitres ont été repoussés contre les murs, sauf 4 qui entourent le poêle.

Ma mère discute un moment et puis là, à ma grande stupéfaction , lui qui fustigeait les « catéchistes » qui faisaient retraite, il dit : « de toutes les façons, ce n’est pas la peine que votre fils reste, on ne fait rien,  regardez » et joignant le geste à la parole il attrape l’encrier d’un pupitre autour du poêle et le retourne, « l’encre est gelée » ajoute t’il.

Je suis donc retourné chez moi où je suis resté, je ne sais combien de temps.

 

                                       *****************************

Vous rendez vous compte?

Comment 57 ans après les souvenirs sont là? présents....

Et combien cela a marqué nos esprits?

neige-56-pepe-albert.jpg

 

 

Mon père ....1956 .

Sur l'aire du Petit Joseph....Plus d'un mètre de neige...

neige_1956.JPG

La "grande rue" ,circulation bloquée....Toujours 1956.

neige 59

En 1959, il n'y avait presque rien, en comparaison ...

On voit sur la photo mon parrain Emile, avec ses quatre enfants, et moi,  toujours sur l'aire du petit Joseph, au dessus des Boyers....


De gros bisous.

mémé

Partager cet article

Repost 0
Published by mounic - dans souvenirs
commenter cet article

commentaires

medical billing companies 30/04/2014 08:34

I spend my childhood with my grandmother and grandfather. My parents were busy working that time. I was the first child in the entire family. I have to admit I was raised like prince. I really miss my grandpa and grandma very much. I would give everything if I can go back and live that life!

briano 22/10/2013 20:07

Bonjour
Ecrivain sur la commune de Gonfaron, je suis entrain d ecrire un romam historique sur l hiver 56 a gonfaron.
Je souhaiterai savoir si je peux comoter sur votre aide afin de me ceder videos,photos, recits,documents relatant ces faits
Merci par avance de votre soutien
dclivre@gmail.com

lasserre 26/02/2013 18:19


Je me souviens que mon papa dégageait le devant de la porte,il y a beaucoup d inconvénient mais c'est si beau.nous avons eu la neige,ma maison était pleine de monde ,nous avons bu le thé,fais des
popcorns et on a fini à l apéro.je suis au centre du village.bisous.

michelle imbert 26/02/2013 11:24


j'ai lu les souvenirs de ce mr de gonfaron et j'ai trouvé celà magnifique, en 1956 j'avais 16 ans et bien sur j'étais a lyon, j'ai plein de souvenirs aussi de ce froid qui gelait les conduites
d'eau il y avait des stalacmites de partout et on est rester sans eau pendant longtemps! j'ai enregistrer la vidéo pour faire voir a mes petits enfants et aussi a mon fils gros bisous michelle!

DANY SAILLY 25/02/2013 16:17


 Un seul mot et la mémoire rejette les  souvenirs comme si c'etait hier,  trés beau billet Mémé  et surtout quelle chance d'avoir des photos, bonne semaine  mille
poutous affectueux   



estrelita 25/02/2013 10:33


belles photos.j'avais 16 ans ,mais ça ne m'as pas marqué..bon lundi bisous:0010:



Nono 25/02/2013 10:17


Trés détaillé le récit du gonfaronnais . On s'y croyait et en fermant les yeux on s'imagine l'encre gelée et l'odeur de la craie . Tu vois ; ils fermaient pas les écoles . Danielle hier justement
me disait qu'en 56 elle allait au collège à carnoules et le car passait quand même , les routes étaient denneigées continuellement .


Bisous ; il continue de neiger .

vikki 25/02/2013 09:12


coucou mémé


en effet c'était une année a neige . je ne m'en souviens pas j'avais un an ,


mais j'ai souvent entendu mes parents en parler de cette année 1956 et de


la neige qu'il y avait partout . les années se suivent et ne se ressemblent pas .


bonne journée mémé et reste au chaud si tu le peux . bisous

La Cachina 25/02/2013 07:38


magnifique recit de témoignage, je me suis régalé en reculant à cette époque où les instit était "quelqu'un", et les braille, punaise j'habitais à Gap en 56, ma mère m'interdisais de sortir il
parait


belle photos à conserver religieusement en se disant , pourvu que cela ne se reproduise pas


se serait une cata,  pas pour nous les presque vieux, ons se démerde à la campagne, mais à tous les afficionados de bison futé et de la météo qui dès que le gouvernement ne fait rien, et bé
eux ils savent même pas faire fondre de la neige pour la soupe*


pécaïre


merci mounic


bisettes


biche

nadette 25/02/2013 07:11


que de neige cette année!!!


nous moins que vous!!!! je vais mieux mémé enfin car j'en avais ras le bol!


la toux s'est un peu estompée


bisous nadette