Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 18:22

Le 27 avril 1915, le torpillage du Léon Gambetta tue 684 marins....

C'est par ces tristes mots que débute le magnifique reportage paru dimanche 24 avril dans les colonnes de Var Matin , et signé de Régine Meunier....

Dans ce bateau,parti de Toulon avec 821 hommes, torpillé par un sous marin autrichien au large des côtes italiennes se trouvait un jeune homme de Flassans, mon village.

Il était tout jeune et se nommait Aman Roumbaud.

Aman Roumbaud

Aman Roumbaud

son corps n'a jamais été retrouvé.

Certaines victimes du naufrage ont une sépulture dans le cimetière de Castrignano , en bas, dans le "talon de la botte italienne"....Soixante corps. Les 624 autres disparus ont été inscrits au registre des décès de la ville de Brest....

 

La maman du jeune Aman, Henriette Anatalie Brenguier épouse Roumbaud était née le 10 avril 1869 à Flassans et  résidait dans la rue du Colombier, avec Mme Gastaldy, sa belle soeur...

Elle n'avait que cet enfant...

Toute sa (longue) vie, nous l'avons toujours vue vêtue de noir, portant le deuil de son époux, mais aussi de son fils adoré...Elle est morte à près de 102 ans. Le chagrin ne l'avait pas tuée...Elle était devenue un tout petit bout de femme, toute recroquevillée sur sa peine...

La petite marraine Nathalie....

qui n'a  jamais quitté son Colombier...En espérant que peut être...un jour....

Hélas !

Le Colombier et sa source, il y a 100 ans...

Le Colombier et sa source, il y a 100 ans...

Le croiseur cuirassé ,

 " frappé de deux torpilles dans la nuit du 27 au 28 avril 1915, avait sombré en un quart d'heure, sans espoir de secours.Tout son état major, ainsi que la plus grande partie de l'équipage a péri, donnant un magnifique exemple de sang froid et de courage devant la mort... "

Une citation à l'ordre de l'armée, parue dans le journal officiel du 6 août 1915.

Prisonniers de la coque,dans une nuit d'encre et une eau glacée, luttant pour ne pas couler, ils ont connu une fin terrible...

Un rescapé a écrit : nous avons crié "Vive la France" et nous avons chanté "la Marseillaise"...

 

La France a fait bâtir une chapelle, à Castrignano, pour ces pauvres garçons qui reposent depuis plus de 100 ans en terre Italienne...

La petite marraine n'a jamais pu aller s'y recueillir....

La tragédie n'avait fait, à l'époque, que quelques lignes dans la presse toulonnaise, parisienne et bretonne.

Le remplacement des bouées de sauvetage par de plus efficaces et en nombre suffisant ne s'était pas fait à temps pour le Léon Gambetta...

Il n'avait pas été jugé prioritaire.....

Et Aman repose dans la paix, au fond de la mer Mediterrannée...

Souvenons nous de lui, amis Flassannais.

Pour qu'il ne soit pas mort pour rien.

 

Merci dit mémé

 

Partager cet article

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article

commentaires

Liliane 19/05/2016 12:05

Bel hommage pour cet homme vaillant...

Nicole C34 28/04/2016 10:30

Un bien bel hommage pour ce beau jeune homme,une vie bien triste pour ses parents...
la sagesse n'est pas encre arrivée sur terre ,c'est de pire en pire....
Merci pour ce récit qui me fait beaucoup de peine.
Bisous Nicole

Nicole06 28/04/2016 02:06

Oh que c'est triste....que de jeunes disparus dans ces pu.....ains de guerres......et que va-t-il se passer dans ces années qui arrivent.......les humains sont fou....
Bisous Mounic
Nicole

MarijO 27/04/2016 23:57

Bel hommage !

ughetto monfrin 27/04/2016 20:52

toujours beaucoup de compassion dans tes textes mémé, et des récits a nous couper le souffle et nous faire monter les armes aux yeux. Merci une fois encore pour ce retour en arrière.............