Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Mémé Mounic
  • Le blog de Mémé Mounic
  • : la vie d'une mémé de Provence...
  • Contact

Recherche

24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 13:35

Depuis 666 ans, le village Varois de Barjols célèbre les "tripettes",le jour de la Saint Marcel...

Tous les Barjolais de souche s'investissent dans cette fête qui mérite d'être reconnue , auprès de l'Unesco, comme patrimoine culturel immatériel....

Mais si vous n'êtes pas d'ici, laissez moi vous raconter les origines de cette coutume.

 

Saint Marcel, évêque de Die, dans la Drôme, au Vème siècle , mourut à plus de 80 ans, en revenant de voir...le Pape, à Rome.
Son corps fut conservé dans le monastère de Saint Maurice ,non loin de Barjols, à environ 20 km. 

Le temps passa, et le monastère , abandonné par les moines, tomba en ruines.

Seul, un fidèle resta pour veiller les restes de l'évêque.

Une nuit, Saint Marcel apparut en songe au veilleur et demanda que ses restes soient transportés dans la collégiale de Barjols. Le chapitre de Barjols accepta aussitôt...mais, car il y a toujours un mais, le chapitre d'Aups eut connaissance du miracle...

Le litige était né!

Qui allait "récupérer" le Saint?

Le Comte de Provence, de passage à Brignoles trancha: mesurez donc la distance qui sépare vos villages respectifs de la dépouille de Saint Marcel, et celui qui sera le plus près sera l'élu.

Pendant que les pauvres chanoines d'Aups suaient sang et eau pour mesurer par vallons et collines, ceux de Barjols, conseillés par leurs amis de Tavernes ( appelés depuis ce jour là les avocats!) s'emparèrent des reliques et à toutes jambes, regagnèrent Barjols!

Nous étions le 16 janvier 1350....

 

photo Marie Dominique Arnaud

photo Marie Dominique Arnaud

Il faut vous dire que chaque 16 janvier, les Barjolais faisaient la fête...

Ils sacrifiaient un boeuf, et emplissaient avec ses tripes, de grandes corbeilles que les jeunes villageois transportaient par les rues en dansant la farandole...

Cette coutume rappelait que quelques années auparavant, les Barjolais avaient été sauvés de la famine par l'arrivée providentielle d'un boeuf!

photo Marie Dominique Arnaud

photo Marie Dominique Arnaud

Voilà donc que les porteurs de reliques arrivent au beau milieu de la fête...


On dépeçait le boeuf.

Alors on s'embrasse! on se félicite ,et tous ensemble, religieux et païens, courent vers la collégiale, mélangeant profane et sacré... 

Les Barjolais, ivres de joie , sautent dans l'église en chantant:

 Sant Macèu, Sant Macèu, li tripeto, li tripeto....

Voilà que la fameuse danse des tripettes était née, et la célèbre fête instituée.

Le cortège du boeuf, son immolation,les réjouissances s'identifièrent à compter de ce jour au culte de Saint Marcel, devenu patron de la ville...

 

photo Lobé

photo Lobé

Ceci dure depuis le 16 janvier 1350...

Oh! un évêque de Fréjus a bien essayé de supprimer la procession, la Révolution aussi...

Mais la tradition a été la plus forte, et elle est toujours aussi vivace...

Le chant des Tripettes, c'est la Marseillaise de Barjols!

Quand j'étais plus jeune, j'y ai assisté un jour... Il fallait voir les Barjolais, jeunes ou vieux, dans  cette église pleine comme un oeuf, sauter sur place, sauter,sauter...

Plus de rhumatismes, plus de douleurs!

Et moi aussi, je sautais sur place, prise par cette folie douce et contagieuse...

Je m'étais régalée!

je devrais y retourner, car l'arthrose est revenue!

 

LES TRIPETTES DE BARJOLS
LES TRIPETTES DE BARJOLS
LES TRIPETTES DE BARJOLS
LES TRIPETTES DE BARJOLS
LES TRIPETTES DE BARJOLS

Au matin les tambours, les fifres,sèment leurs musiques par les rues...Des aubades au Capitaine de la ville, au Capitaine de bravade, et aux officiers.

L'après midi, le boeuf, tout enrubanné est conduit par les rues, escorté par les bouchers...

Il y a des Gardians de Camargue, de belles Arlésiennes, sur leurs chevaux fringants...

Le clergé est là, qui bénit les armes, le drapeau...et le boeuf.

A l'heure des Complies, la foule entre dans la collégiale et commence alors la danse des Tripettes..

Même Monsieur le curé sautille!

Le 17 janvier a lieu la messe solennelle.Une fois de plus, on danse.

Le buste du Saint est promené dans le village.

Le boeuf, lui, le pauvre, est mort!

Il a été sacrifié la veille; il sera embroché, immolé ( le boeuf n'est sacrifié que tous les quatre ans de nos jours)

Une partie est consommée rôtie, une autre en daube...

photos Marie Dominique Arnaud

photos Marie Dominique Arnaud

LES TRIPETTES DE BARJOLS

Alors, si vous avez l'occasion, dans une autre année, de passer par Barjols un 16 janvier, venez danser et sautiller avec les Barjolais...

Les Tripettes seront comme toujours au programme des réjouissances !

Un grand merci à Marie Dominique Arnaud et à Lobé , à qui j'ai emprunté ces belles images!

Bisous dit mémé

Partager cet article

Repost 0
Published by mounic
commenter cet article

commentaires

flipperine 25/01/2016 18:56

que c'est bien les traditions

virjaja 24/01/2016 23:43

c'est bien de garder les traditions. gros bisous Mounic. cathy

Liliane 24/01/2016 19:33

Merci pour la découverte ! C'est très intéressant. Les photos sont belles.
Douce soirée. Gros bisous ma Mémé.

Titanique 24/01/2016 19:16

merci pour cette jolie balade !
bises

COLOMBA 24/01/2016 16:27

Peut-être que c'est une jolie fête, mais moi, cela me fait mal au coeur pour le boeuf..celui que l'on voit, n'est pas sacrifié, c'est un autre..Tu me diras on en tue tous les jours pour les manger..Celui-ci est magnifique..Le sacrifice n'a pas lieu devant tout le monde..Moi une année alors que je venais d'arriver au Maroc, je me suis mêlée à la foule sans savoir ce qu'il y avait..et je suis tombée en arrêt devant la vision d'un boeuf que l'on venait d'égorger..Une horreur..J'ai encore le souvenir devant mes yeux! horrible! inutile de te dire que je suis partie à la course.. Bon cela remonte à longtemps,..la saint Marcel..1350..
Enfin c'est une belle fête, surtout quand il fait beau comme le montre les photos, de tes amis..Magnifique à voir..et à connaitre . Merci, et bonne fin de journée. Chez moi, c'est gris, des entrées maritimes, et comme il y a eu de la pluie c'est humide à souhait..Grrrrr! je n'aime pas!..vivement le soleil...Bises ma Mounico.

Maïté33 24/01/2016 16:07

Merci mémé de nous conter ces belles traditions qui font se retrouver jeunes et plus âgés dans une même joyeuse fête !!! Amitiés

mounic 25/01/2016 16:07

n'oublions pas nos traditions…pour garder nos libertés! bisous Maïté

MarijO 24/01/2016 16:04

J adore les belles traditions et tu les racontes si in. Bon dimanche mémé, bisous.